cover

About Alex

Article écrit par Culturemania le jeudi 09 avril 2015 à 08:32
0 personne a aiméAdd Like
Quelques jeunes dans une maison à la campagne, vous allez me dire que ça pue encore le film d'horreur merdique que j'adore tant. Et bien non, pas cette fois, cette fois personne ne va mourir, cette fois aucun fou masqué ne va sortir du bois en hurlant ou aucune bestiole mutante ne va venir les dévorer la nuit. Mais alors quelle est l'histoire, vite, on veut savoir, on n’en peut plus !! C’est l’histoire d’un mec qui s’appelle Alex. Et un jour, Alex décide de s’ouvrir les veines dans sa baignoire.


Réalisateur : Jesse Zwick

Cast : Jason Ritter, Aubrey Plaza, Max Greenfield...

Nationalité : Américaine

Mais ce con se rate et appelle lui-même les secours pour se faire hospitaliser. A sa sortie d’hôpital, tous ses potes se disent que ce serait cool de tous se réunir pour le soutenir mais aussi le surveiller un peu, faut pas se leurrer. Ils se retrouvent tous dans cette maison isolée après une période sans s'être vu. Et là, la nuit tombe, Jason arrive et les décapite les uns après les autres. Leurs cadavres sont placés en bordure le lac comme pour prévenir : n'entre pas mec, cette propriété privée appartient à maman ! Ah, non, je me trompe, je m’emballe et je m’oublie.

preview

Il y Sara l’avocate, Josh la tête brûlée sarcastique et fouteur de merde, Ben l’écrivain en panne et Siri sa copine qui cache quelques secrets, Isaaac et ses pompes toutes neuves qui arrive avec sa nouvelle copine Kate qui bosse chez S.O.S. suicide ce qui n’est pas du goût de tout le monde. Et il y a bien sûr Alex qui arrive en taxi, les poignets recouverts par les gros pansements fait avec amour par les infirmières. Cette bande de joyeux drilles ont des tas de choses à se dire, des tas de non-dits, des tas de points de vue différents et c’est là où je vais avoir du mal à continuer, car encore une fois, aucun monstre ne va sortir de la forêt pour les embrocher ou dévorer leur chair. Ils vont simplement passer un week-end à fumer, picoler, cuisiner et à avoir des discussions de plus en plus profondes.

C’est le genre de film dont le résumé pourrait être : le week-end d’un groupe de potes qui se retrouvent après quelques années dans des circonstances quasi-funestes. Il s’y passe à la fois tout et rien, et c’est typiquement le genre de film que l’on ne veut pas voir finir car on a l’impression de faire partie de leur groupe et d’être en vacance avec eux. Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise de plus, regardez-le.

Article écrit par Culturemania le jeudi 09 avril 2015 à 08:32

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

La maison des 1000 morts

Des jeunes débiles, une station-service, un coin reculé, une auto-stoppeuse, une maison bien glauque et une famille de dégénérés à l'intérieur. Il n'en faut pas plus pour faire un film d'horreur. Rob Zombie utilise tout ça, mais à sa sauce, ce qui donne un film d'horreur qui détrône tous les autres sur bien des points. Bienvenue dans le monde du Capitaine Spaulding !

cover

119 jours : Les Survivants de l'Océan

Connaissez-vous l'histoire du Rose-Noëlle ? Moi non plus, jusqu'à hier en tout cas. Tout d'abord, c'est une histoire vraie et qu'on le veuille ou non, on ne regarde pas un film de la même manière en le sachant, même si parfois, ce n'est que pure manipulation. Mais pas là. L'histoire nous vient de l'autre côté du monde, la Nouvelle-Zélande. C'est l'histoire qui peut paraître banale de quatre types qui ont fait naufrage et qui ont dû survivre. Ça semble un peu trop habituel les naufrages, surtout en ce moment. Mais ce qui l'est moins, c'est leur retour sur le monde terrestre et ça, c'est vraiment surprenant.

cover

Dheepan

C'est la rentrée ! Il est grand temps de reprendre les bonnes habitudes et d'aller poser son cul sur les sièges des cinémas. Mais ce n'est pas sans condition. Il faut choisir un bon horaire pour éviter la foule, les bouffeurs compulsifs, les gosses, les mamies parfumées qui donnent la nausée, les scouts, les gens trop grands qui se mettent juste devant, etc. Vous le voyez, ce n'est pas une mince affaire. Beaucoup de gens essaient de reproduire le cinéma chez eux. Moi je m'efforce de reproduire mon chez moi au cinéma, c'est à dire sans les autres, juste une copine ou deux et les infrastructures proposées. C'est moins cher et ça demande une simple mais habile gymnastique. A nous le grand écran, le silence dans la salle et les rangées vides ! Et Dheepan dans tout ça ? J'y viens.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !