cover

Alien Abduction

Article écrit par Culturemania le lundi 03 octobre 2016 à 21:32
likeslikeslikeslikeslikes
5 personne(s) ont aiméAdd Like
The following is actual leaked footage from the US AIRFORCE... J'aime tellement quand ça commence comme ça. Je dirais même plus : ça ne pouvait pas mieux commencer. Car depuis des siècles, des gens disparaissent dans la région de Brown Mountain en Caroline du Nord. Les gens du coin affirment que ces disparitions sont directement liées avec des témoignages de ce qu'on appelle communément : Les lumières de Brown Moutain. C'est très clair pour tout le monde là-bas : aucun doute n'est possible. Lisez plutôt la suite.


Réalisateur : Eric Forsberg

Cast : Griff Furst, Jilon VanOver, Claudia Katz...

Genre : Science fiction, Épouvante-horreur

En 1952, les Etats-Unis ont lancé le projet Blue Book. Ce projet avait deux objectifs principaux : déterminer si les OVNI étaient une menace à la sécurité nationale et analyser les données de ces mêmes OVNI. En octobre 2011, 27 personnes ont disparus au moment même où des centaines d'autres assurent avoir vu des lumières dans le ciel. Parmi eux, il y avait cet enfant autiste de 11 ans qui avait une caméra qu'il portait toujours avec lui et qui l'aider à se canaliser en créant un certain lien avec la réalité commune aux autres et la sienne. Il s'appelait Riley Morris et c'est l'histoire de lui et sa famille que le film raconte.

preview

Je ne sais pas vous mais moi ça y est, je suis de nouveau dans l'ambiance. Le temps est bon, la voiture est prête et remplie de bonbons et saucisses dégueulasses : le camping sauvage peut commencer. Toute la famille est là. La tente est toujours aussi merdique à déplier et à monter mais comme dans tout bon film d'horreur, la nuit finit par tomber. Riley ne dort pas, il trafique un papillon de nuit. Il sera aux premières loges pour voir les premières grosses lueurs venant du ciel. Corey, tu dors ? Tu viens voir ça ? Dehors dans le ciel, trois petites lumières en forme de triangle. Elles bougent, et en un clin d’œil elles disparaissent. Putain Riley, dis-moi que t'as ça dans ta caméra.

preview
preview
preview

Un peu mon n'veu. Et ça ne fait que commencer. Car pour l'instant, tout a été très très gentil. Mais ça ne va pas durer. En tout cas, tout ira bien jusqu'au tunnel. Toutes les voitures sont vidées de leurs habitants. Le tunnel est bouché. C'est tellement sombre là-dedans et on dirait que... C'est juste là, quelque part. Quelqu'un ? Quelque chose ! Cours !!! Attrape ton frère et cours !!! Il y en a deux, on les a vu, pas longtemps, mais assez pour savoir que ça n'a rien d'humain. Ils sont toujours là et la voiture ne nous sauvera pas. C'en est fini pour Peter. Il viennent de le prendre. Le bruit était insupportable.

Noth Carolina Police, the 3th october 2012 : "Look's like we've found the father".
THE U.S. AIR FORCE : PROJECT BLUE BOOK CASE #4499

Je n'en dis pas plus, mais ce film est vraiment bon. De base, quand on pense à un film sur les extraterrestres, on imagine un truc loufoque, exagéré voire vulgaire. Pas ici. C'est évidement un film à regarder plongé dans le noir, de préférence seul et de préférence avec un chapeau en papier aluminium posé sur sa tête. SI vous ne comprenez pas pourquoi, c'est que vous n'y connaissez rien, ou que vous n'avez jamais eu assez peur que les OVNI (ou votre gouvernement, ce qui revient à peu près au même) contrôlent votre esprit. Car si vous pensez encore que depuis le temps, ils ne sont jamais venus nous rendre visite, vous vous fourrez le doigt dans l’œil jusqu'à l'omoplate. Car comme le disait Gorge profonde dans la série X-files :
Ils sont parmi nous depuis la nuit des temps, monsieur Mulder.

Pour ceux qui comme moi adorent étudier ces sujets pendant des heures, je vous conseille ce site : The Black Vault. Attention, il y a de quoi devenir cinglé, perdre son temps, perdre son emploi et avoir donc plus de temps pour consulter The Black Vault et donc devenir de plus en plus cinglé.

Article écrit par Culturemania le lundi 03 octobre 2016 à 21:32

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Don't Breathe : la maison des ténèbres

Voilà un titre comme je les aime. Bien racoleur, bien clair et précis. La maison des ténèbres ! La simplicité a une telle classe que je ne comprend jamais pourquoi on cherche le raffinement dans le complexe. Surtout quand on parle d'un film d'horreur. Mais le vrai titre, Don't Breathe, cache encore bien son jeu. On imagine déjà le gamin planqué dans le placard de sa chambre, s'empêchant de respirer pour éviter de se faire repérer par le monstre à sa recherche. Sauf qu'ici, on va se retrouve en face à face avec le monstre.

cover

Saint-Amour

Mais tout ça c'est qu'une histoire de pinard. On parle d'un film réalisé par les mecs du 20h20 ou Groland aujourd'hui. Leur dernier film Near Death Experience montrait Michel Houellebecq en train de danser sur du Black Sabbath. Autant dire une pépite. Et cette fois ? Et bien, c'est pareil, une pépite. Mon seul regret étant que la scène de la chambre d'hôte avec Houellebecq soit trop courte. J'ai passé tout le film à espérer qu'ils allaient repasser dans sa bicoque moyenne pour de nouveau payer 70€ pour ne pas dormir. C'est vrai que 70 euros, ça fait quand même un peu cher pour ne pas dormir. Mais il y a quatre couchages dans le salon. Vous voulez votre petit déjeuner ?

cover

Time Lapse

Voilà de quoi nous changer les idées. On en a bien besoin en cette période infecte de l'histoire de l'humanité. Alors quoi de mieux qu'une histoire de voyages dans le temps ? Bon, c'est pas tout à fait Retour vers le futur, mais la notion est bien présente. Et s'il y a bien une chose qui me passionne, ce sont les paradoxes insolubles qui rendent les voyages dans le temps inconcevables selon ce que l'on sait aujourd'hui. Voyons à quel moment Time Lapse va se mettre à partir en roue libre et à raconter n'importe quoi.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !