cover

All Hallows Eve

Article écrit par Culturemania le samedi 29 août 2015 à 22:05
0 personne a aiméAdd Like
C'est parce que le méchant sur la jaquette à des faux airs du Capitaine Spaulding (La maison des 1000 morts) que mes yeux ont été attiré par cette petite saleté de film. Une soirée d'Halloween, une cassette vidéo et des gosses à garder. Il n'en faut pas plus pour faire un film. Mais alors si cette fois les monstres passent dans notre salon, j'appelle à ce que la lumière nous transperce tous.


Réalisateur : Damien Leone

Cast : Katie Maguire, Catherine A. Callahan, Marie Maser...

Faire du baby-sitting un soir d'Halloween, c'est vraiment courir après les emmerdes

On regarde un film d'horreur, et dans ce film d'horreur les personnages regardent des films d'horreur. On va les regarder faire, pendant une heure et demie. Je comprend qu'annoncé comme ça, cela peut paraître long mais souvenez-vous ce qu'on a dû vous répéter encore et toujours : ne vous arrêtez pas aux apparences et ayez la curiosité de voir le monde par vous-même, surtout si ce monde est rempli de clowns et de monstres en tout genre.

Happy Halloween, Happy Halloween, Happy Halloween lalalalala !

Ici, on va aller dans le salon de deux mioches. Papa et maman ne sont pas là mais Sarah la baby-sitter s'est chargée de leur faire vivre le fameux Trick or Treats made in USA. Ils se gavent de bonbons et de films d'horreur à la téloche lorsque Timmy, l'un des deux chenapans, trouve dans son sac à bonbecs une cassette VHS. Après un vrai débat démocratique, la cassette se retrouve dans le magnétophone, et on va pouvoir commencer à regarder des gens regarder des choses qui impliquent un clown.

preview

Il y a plusieurs séquences sur la VHS, chacune avec son lot d'horreurs. Mais celle qui m'a fait jubiler est bien sûr la dernière. Car dans la dernière, on y voir une fille qui roule la nuit sur une petite route de la cambrousse. Cette même fille n'a plus d'essence et ça tombe bien, car il y a une Gas Station dans 3 kilomètres. De plus, elle est perdue et demande sa route au pompiste. Il fait toujours nuit, et le clown rode. Il reviendra, et le pompiste n'y résistera pas. Ensuite, le clown se lancera à la poursuite de la fille à la voiture. Comme on peut le voir, c'est le film parfait, en tout cas pour moi. Rien ne peut arriver à la cheville d'un film qui réunit les éléments : fille perdue, station essence, nuit, campagne, clown et cadavre du pompiste. Mais ces films sont spéciaux, et ce qui se passe dans le film pourrait bien sortir de la télévision pour rejoindre notre réalité. Le clown regarde la caméra et fixe celle qui le regarde à travers l'écran. Enfin, il arrive dans la maison de la baby-sitter.

Do you think that clown was real ?

Puis, à la fin, une chose encore plus horrible va se passer, une chose qui va vous impliquer directement. Le clown est là, vous regarde chez vous, vous pointe du doigt en se moquant de vous, puis il avance. De quoi pisser aux pantalons. Le voilà.

preview
Article écrit par Culturemania le samedi 29 août 2015 à 22:05

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

L'Empire des Ombres

Si t'es un vampire, ce film devrait te plaire. Y'en a marre des films qui commencent bien et qui finissent mal, ou qui commencent mal et qui finissent bien. Pourquoi pas un film qui commence mal et qui finit mal ? Histoire de se sentir vulnérable comme un rat entre deux dictionnaires. Vanishing on 7th Street (titre VO qui envoie un peu plus que le titre français en passant) est ce genre de film. Tout va mal, tout le temps. Coupe ta lumière et plonge dans les ténèbres avec eux, mais garde une petite bougie au cas où. Tu verras comme ils flottent en bas.

cover

Le promeneur d'oiseau

P-O-E-S-I-E. Ecoute un peu ton cœur, il t'apprend la TENDRESSE ! Alors ça c'était ce que chantait les Inconnus dans Douceur de Vivre, mais on va rester dans le thème. Celui de la poésie hein. Car avec ce film, on a l'impression de regarder un poème qui durerait une heure et demie. Un genre de conte à regarder un soir après un bon repas pour se mettre en condition et enfin comprendre un des plus grands mystères de notre ère : pourquoi les vaches ont l'air si apaisées lorsqu'elles regardent passer le train ?

cover

Les animaux fantastiques

Le cinéma américain gère désormais ses grosses licences par vagues entières de films, prévoyant à l’avance la réapparition périodique du produit à tel rythme pendant tant d’années. On a ainsi du Marvel et du DC à rythme régulier à n’en plus finir, on se rappelle de la très (trop) longue adaptation du Hobbit, Star Wars aura bientôt du mal à garder le concept d’épisodes numérotés et il n’est plus un jeu, un livre ou un prospectus à Hollywood qui ne soit susceptible de donner matière à une bonne grosse trilogie. Mais là, depuis la promesse d’une adaptation d’Angry Birds, on n’avait pas visé si haut dans l’improbable depuis un moment. Il n’y a bien que le nom de J.K. Rowling qui ait pu conserver ma curiosité. Retour chez les sorciers, sans le binoclard à la cicatrice en forme de Sowilo (roah la révélation).

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !