cover

Away we go

Article écrit par Esteban le samedi 07 juin 2014 à 12:29
0 personne a aiméAdd Like
Beaucoup de films d'horreur depuis quelques jours, peut-être trop. Mais bon, on ne revient pas sur le passé, mais par contre, on peut passer à tout autre chose aujourd'hui. Et c'est le cas avec Away we go, où l'on va suivre les aventures de Burt et Verona, qui se demandent bien où se trouve leur vie. Chacun a un métier qui lui permet d'habiter n'importe où. Mais ce n'importe où doit bien être quelque part.


Réalisateur : Sam Mendes

Nationalité : Américain , Britannique

Cast : John Krasinski, Maya Rudolph

Verona dessine des intérieur de corps humains et Burt passe son temps au téléphone à gérer des compagnies d'assurance qui assurent les compagnies d'assurance. Quand on vous dit que l'Amérique est devenue folle. Ils apprennent d'une manière très "sur le terrain" que Verona est enceinte, et filent annoncer la nouvelle aux parents de Burt. Ces derniers sont évidemment ravis, mais en profitent pour leur donner à leur tour une grande nouvelle : ils partent vivre en Europe, un mois avant la naissance du baby. Quant aux parents de Verona, disons qu'ils ne sont pas très présents, pour la simple et bonne raison qu'ils sont morts. Avouez que c’est une bonne raison.

preview

Les deux futurs parents, qui avaient emménagé dans le coin pour se rapprocher des parents de Burt arrivent alors à la conclusion que plus rien ne les retient ici, et qu'il est temps de prendre la route pour trouver l'endroit parfait de leur nouveau foyer. Ils vont alors rendre visite à leur frères, sœurs, ami d'université, et découvrir que comme eux, ils ont tous grandi, évolué, et sont devenus de vrais adultes, avec des gosses et tout. Il y aura les névrosés profondément Américains, les hippies fans d'hippocampes considérant la poussette comme un objet posé sur Terre par le diable lui-même, les familles heureuses pleines de rejetons plutôt cool, et d'autres. Dans le film Docteur Patch, le foyer est défini à la fois comme le lieu d'origine, mais aussi comme le but, la destination. Savoir d'où l'on est pour savoir où l'on va. C'est ce que comprendra Verona lorsqu'elle racontera à Burt l'histoire de l'arbre avec ses fruits en plastiques.


Article écrit par Esteban le samedi 07 juin 2014 à 12:29

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Gravity

Encore un film qui a énormément fait parler de lui. Bluffant, original, incroyable avec la 3D et blablabla et blablabla. Tout se passe dans l'espace, là où la vie est impossible. Des millions de dollars, des millions d'entrées, la claque visuelle, etc etc. Bon, s'il vous plait, voyons le film et on en parle après. Sandra Bullock, Georges Clooney : lui...ça dépend. Génial dans O'Brothers et Une Nuit en Enfer par exemple. La mère Bullock, j'ai jamais pu la saquer, mais comme le disait les Robin des Bois : on ne juge pas. Moteur, ça tourne.

cover

Star Wars : le réveil de la Force

Je possède entre mes mains un pouvoir sans limite. Ce pouvoir de vous raconter tout, ce pouvoir de vous spoiler tout et de vous pourrir la vie. Et je compte bien en faire usage, n'est-ce pas démoniaque de ma part ? L'article précédent rédigé par Romain était sans spoiler. Celui-ci en sera farci. Tel un Homer Simpson sortant du cinéma après l'Empire contre attaque, je n'hésiterai pas à tout révéler. Te voilà prévenu jeune Padawan. Si tu n'es toujours pas allé voir cet épisode dans les salles obscures, je te conseille plutôt de lire l'article précédent. Si tu l'as déjà vu, alors on va s'en parler. Et si tu t'en fous royalement, je me demande bien pourquoi tu as pris la peine de lire jusqu'ici.

cover

Saint-Amour

Mais tout ça c'est qu'une histoire de pinard. On parle d'un film réalisé par les mecs du 20h20 ou Groland aujourd'hui. Leur dernier film Near Death Experience montrait Michel Houellebecq en train de danser sur du Black Sabbath. Autant dire une pépite. Et cette fois ? Et bien, c'est pareil, une pépite. Mon seul regret étant que la scène de la chambre d'hôte avec Houellebecq soit trop courte. J'ai passé tout le film à espérer qu'ils allaient repasser dans sa bicoque moyenne pour de nouveau payer 70€ pour ne pas dormir. C'est vrai que 70 euros, ça fait quand même un peu cher pour ne pas dormir. Mais il y a quatre couchages dans le salon. Vous voulez votre petit déjeuner ?

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !