cover

Chef

Article écrit par Culturemania le samedi 08 novembre 2014 à 14:56
0 personne a aiméAdd Like
J'avais vraiment besoin d'un autre film pour me remettre de la bouse qu'était Annabelle. Heureusement toujours à l'affiche, c'est dans la cuisine de Carl Casper de #Chef que je vais essayer de noyer mon oubli dans les profondeurs. L'affiche n'est t-elle pas Good Vibes comme ils disent ? Chaud Chaud !


Carl Casper, oui comme le fantôme, est chef cuistot dans un restaurant un peu chic-chic la praline. En cuisine, c'est plutôt l'huile, les bons produits et le langage argot qui dominent. Une équipe dirigée par un gros bonhomme plein d'énergie et de vie ! Carl a aussi une vie privée, c'est à dire une femme divorcée et un petit gars qu'une dizaine d'années. La norme non ? Mais un jour, Ramsey Michel, un critique tenant un blog très influant va venir poser son gros cul dans le resto de Carl. L'idée du chef est de changer le menu pour en mettre plein la vue à cette face de merde, mais son boss, le tenancier du restaurant, le contraint à conserver le menu relou mais habituel car il n'y aura pas une place libre ce soir, et les clients veulent manger ce qu'ils sont venu chercher.

Doucement, tu ne mangeras jamais ton premier donut deux fois.

Une fois, ça va, mais à la deuxième, Carl prend ses cliques et ses claques et se barre. Après tout, un chef qui ne peut pas s'exprimer dans sa propre cuisine, c'est un peu comme un artiste devant une toile sans pinceau. Mais il reviendra une dernière fois, et deviendra célèbre avant l'heure malgré-lui. Il reviendra pour dire en face à son critique à la noix ce qu'il pense de lui et ses façons de faire. La vidéo du moment filmé par les clients fait le tour du net, et comme vous le savez, Internet est impitoyable. Mais s'il peut être impitoyable, il peut aussi être l'exact contraire. Et ça, le fils de Carl l'a bien compris lorsque son père l'entraîne avec lui pendant ses vacances scolaires pour monter un Food-Truck de bouffe Cubaine. Mais de la super bonne bouffe hein, un peu comme le "Camion qui fume" si tu vois ce que je veux dire.

preview

Un camion récupéré et repeint à l'est du pays, de la bouffe à cuisiner et c'est partit pour un retour en Californie avec son ancien commi de cuisine et son fils. Et là où Carl ne pige que dalle aux réseaux sociaux, son fils lui maîtrise le truc sur le bout des doigts. Après avec été connu sur la toile par son scandale avec son critique, le Hashtag de Carl va attirer les foules, photo après photo, vidéo après vidéo et surtout grâce à la géolocalisation en temps réel du fameux camion. Le net peut être redoutable, dans tous les sens du terme. Totale éclate du début à la fin, un happy end, du good vibe jusqu'au bout, et en plus, un casting d'une autre planète !

Article écrit par Culturemania le samedi 08 novembre 2014 à 14:56

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

La Belle et la Bête

Qui ne connait pas cette histoire, au travers d’une de ces déjà nombreuses adaptations ? Pourtant, Christophe Gans décide d’en faire une version française des années 2010. Même si c’est gonflé, on se dit que le bonhomme est probablement un des rares à pouvoir le faire, d’une part parce qu’il n’en est plus à son coup d’essais, et d’autre part car il n’a jamais été soumis aux figures imposées du cinéma français de ces dernières années.

cover

300 Hommes

Youpi c'est vendredi, et c'est parfaitement le moment d'aller au cinéma à la séance d'avant-rush où les salles ne sont pas encore remplies de bouffeurs de pop-corn et de traumatisés du portable. En arrivant au cinéma, mon amie demande au bonhomme enfermé dans son bocal de verre s'il reste encore de la place étant donné qu'on est un peu à la bourre. Il la regarde avec un sourire en lui disant que oui, niveau place, ça devrait aller.

cover

Samba

Moi, ce que je voulais vraiment, c'était aller voir Gone Girl. Mais il était 19h30, et la séance était à 20h30, alors tu comprends, on voulait pas avoir à traîner pendant 1 heure dans le froid en attendant le début du film. Et puis, dans les films que l'on voulait voir, un se présentait à 20h10. Bon, tu me diras, ça fait quand même 40 minutes à poiroter, mais c'est toujours mieux non ? Alors un coup de métro, un gaufre infecte de chez Waflle Factory, et nous voilà bien installés dans une salle immense du centre de Paris pour avoir la joie de voir ce film, Samba, annoncé comme le nouveau Intouchable, ne nous le cachons pas. La gaufre me reproche déjà.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !