cover

Comme Des Bêtes

Article écrit par Remix42 le dimanche 20 novembre 2016 à 23:36
likeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikes
12 personne(s) ont aiméAdd Like
Alors que Noël approche à grands pas, je décide de faire ma liste de cadeaux. N’ayant point de catalogues de jouets sous le coude, je me dirige alors vers un grand site internet culturel. En quête de perpétuelles nouveautés, mon choix s’arrête donc sur un dvd qui sortira bientôt : "Comme Des Bêtes".


Ce film d’animation produit par Illumination Entertainment et sorti en 2016 relate la vie d’un petit chien Max, qui est bouleversé par l’arrivée d’un autre chien. Un jour, ils sont enlevés par la fourrière. Mais lorsqu’ils s’échappent, ils tombent nez à nez sur un lapin machiavélique et sur sa bande d’animaux, dont le seul but est de dominer le monde.

preview

J’avais adoré ce film au cinéma, car je constate immédiatement qu’il y avait un inversement des normes cinématographiques. En effet, c’est le personnage masculin qui est sauvé par le personnage féminin et non l’inverse, comme on peut le voir dans les trois-quarts des films d’animations à l’heure actuelle.
De plus, je me suis très vite attaché aux personnages, même si de par leurs mentalités, cela reste assez standard, car ce format qui leur est octroyé est trop souvent utilisé dans les films d’animations. En effet, on retrouve toujours le même type de personnages : le héros est tout beau et tout lisse, certains personnages secondaires sont un peu foufous, quant au méchant, il est machiavéliquement exubérant, superficiel et excessif. De ce fait, je trouve que le film est assez classique de ce point de vue.
Cependant, graphiquement, je le trouve de toute beauté : détaillé et ultra réaliste. On se croirait réellement à New-York.

preview

Ce mélange d’aventures et d’humour m’a séduit. J’ai bien rigolé, qui est assez rare lorsque je visionne un film d’animation au cinéma. Je me suis senti également très proche des animaux via leurs comportements. Dès que leurs maîtres sont là, ils sont tout mielleux, mais quand ils partent, ils font la fête. De ce fait, cela me rappelle ma jeunesse.
Mais ce qui a fait que je suis en totale admiration pour ce film, c’est bel et bien pour les nombreux clins d’oeil à la culture cinématographique.
Entre "Les Oiseaux" d’Hitchcock par une affiche posée dans l’appartement du maître de l’oiseau, en passant par "Le Parrain" via l’attitude du chien âgé, sans oublier "Toy Story" grâce à la montée du teckel sur un balcon qui m’a rappelé le chien à ressort Zig-Zag du célèbre film Pixar, cela prouve que ce n’est pas qu’un simple film d’animation, mais un dessin animé réfléchi qui éveille la culture cinématographique du spectateur, tout en rendant hommage à ces récits filmiques.

preview

Pour conclure, ce film est très drôle, bien produit et intelligemment pensé, d’où son immense succès au cinéma. C’est même l’un des meilleurs films que j’ai vu en cette année 2016. Je ne peux que le recommander à tout le monde. En espérant une chose : que vous avez été bien sages cette année, pour l’avoir sous le sapin, car le père Noël vous l'apportera sûrement. Quant à moi, je croise les doigts pour qu'il me le délivre. Père Noël si tu m'entends...

Article écrit par Remix42 le dimanche 20 novembre 2016 à 23:36

Commentaires

le mec ki a ékri l'article a trop rézon. acheté tous le film en dvd à noel car c'est ultramégarigolo. le lapin dans ce dessin animé è tro barge lol !!!

Ecrit par Quant'hein de rennes le mardi 22 novembre 2016 à 03:28

Ce film m'a trop ému, Un des personnages est la copie conforme de mon animal Boubou, donc je le recommande.

Ecrit par Estelle le mardi 22 novembre 2016 à 14:17

Ce lapin est ultra machavélique dans ce film, mais tellement doux lorsque je l'ai acheté en peluche. C'est une pure merveille

Ecrit par Clarisse le jeudi 24 novembre 2016 à 03:31

Un des meilleurs films d'animation de cette année.

Ecrit par Christof le vendredi 25 novembre 2016 à 22:06

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Lucy

Alors voilà. J'en avais entendu des vertes et des pas mûres. Besson est passé sur les plateaux TV pour parler de son dernier film. Les journaux TV en ont parlé, et les gens se sont rués au cinoche pour voir sa dernière création. Et puis les critiques sont tombées, abominables, mais en même temps je voyais sur Facebook certains de mes amis en dire du bien. Alors, sans oublier que c'est le même monsieur qui a pondu Léon ou Le cinquième élément, je me suis moi-même rué devant les écrans pour voir son petit dernier. Après toutes ces enchiladas, soyez bien sûr que je ne vais pas mâcher mes mots.

cover

Le Cadeau De Carole

Qui dit Noël, dit repas, ambiance et décorations de circonstances. Mais moi, qui suis un grand sentimental, j'ajouterais les téléfilms à ce domaine. Sans cela, que serait la magie de Noël ? Parmi les productions à succès, il y a mon petit chouchou que je ne rate jamais : ''Le Cadeau De Carole'' avec Tori Spelling, paru en 2003.

cover

Pyramide

On l'appelle 'La malédiction des Pharaons'. Une vengeance contre ceux qui osent profaner les tombes des pyramides. 1803 : 4 archéologues ne ressortiront jamais d'une pyramide. 1922 : la tombe de Toutankhamon est ouverte et des morts atroces frappent l'équipe d'excavation. Depuis, aucune tombe n'a été ouverte. Jusqu'à aujourd'hui, bien sûr.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !