cover

Curve

Article écrit par Culturemania le mardi 03 novembre 2015 à 13:12
likeslikeslikeslikeslikes
5 personne(s) ont aiméAdd Like
Lorsque l'on part en voiture, c'est toujours la même chose. On décide d'aller d'un point A à un point B en prenant le moins de temps possible. Grave erreur, car c'est considérer le chemin comme une peine et non pas comme un plaisir. Mais la nature se rappelle toujours à nous et le détour impossible par la petite route touristique devient une option nécessaire. Nous avons en nous cette force naturellement incroyable à aller vers la fascination quitte à renier nos nécessités techniques. Mais parfois, il y a ces moments où l'on regrette d'avoir enclenché le clignotant pour quitter cette rapide et rassurante autoroute.


Réalisateur : Iain Softley

Cast : Julianne Hough, Teddy Sears, Kurt Bryant

Genre : Thriller, Horreur

C'est le cas de cette brave Mallory alors qu'elle roulait sur une route quelque part entre San Francisco et Denver. Figurez-vous que Mallory va se marier. Elle va se marier avec un type qui annule le voyage de noce à cause d'un contrat hyper important au travail. Elle va se marier avec un type qui planque dans sa bagnole des trucs avec des jeunes filles asiatiques à poil. Elle va se marier... avec un con, on l'aura bien compris. Le bonheur lui est promis au bout de la route. Mais Mallory décide de vivre un peu en faisant un petit détour qui lui semble agréablement prometteur mais qui pourrait bien se terminer en un aller simple vers l'enfer.

preview

Car soudain, alors que la nuit n'est pas tombée, la voiture déconne et ne redémarre plus. Shit de merde. Mallory est en plein désert et le réseau, qui est un peu notre seul espoir de nos jours, est inexistant. Et là, subitement, un jeune homme en sac à dos arrive, torse nu bien sûr. Zorro est arrivé les amis, sauf qu'il a perdu son costume. Il s'appelle Christian, il est jeune, beau, il brille et surtout, il n'est pas du tout ridicule. Comble du miracle, il fait repartir la voiture de Mallory grâce à un tour de pass-pass enseigné par son père. Incroyable me direz-vous. Et bien oui, ce type est un mirage. Un auto-stoppeur torse nu en plein milieu du désert, plus rien n'arrête Mallory. Et évidement, elle n'hésitera pas plus d'une seconde à faire monter cet imposteur dans sa bagnole pour le déposer au prochain village. Pauvre cloche de Mallory...

"Je peux vous déposer quelque part ?"
preview

L'échange entre ces deux belles personnes est courtois, presque amusant bien qu'un peu gênant. Et puis, tout change. Ce cher Christian se révèle enfin. Une grossièreté en amenant une autre, ce garçon de bonne famille surprend la pauvre Mallory qui ne le pensait pas capable d'employer de si ignobles paroles. Le malaise s'installe. Que faire ? Le faire descendre ? Il ne veut pas. Lui dire d'arrêter ? Oh oh, mais ce n'est que le début, monsieur Vincent. Lui planter un pieux dans le cœur pour régler le problème simplement ? Mallory manque d'outil. Alors elle va foutre la bagnole dans le ravin. Avec un peu de chance, elle n'y survivra pas non plus et n'aura pas donc plus à se marier avec un trou du cul qui préfère les asiatiques en carton.

"Comment ça, j'ai cassé l'ambiance ?"
preview

Commence alors la période de survie car pour ne rien gâcher, ni Cri-cri ni elle n'ont crevé dans la chute. Sauf que le mec qui brille n'a presque rien et a été éjecté de la bagnole alors que Mallo' est prise au piège le cul en l'air à cause d'une jambe coincée quelque part dans le tableau de bord. Comment va t-elle mourir me semble la seule question créative restante. Un ours qui passe par là ? Les rats ? Les fourmis tueuses ? Une crampe au cerveau ? La faim, la soif ? Allez savoir. En tout cas, ça sort aujourd'hui alors si vous voulez savoir ce qui arrive à ces deux zouaves, vous devrez comme un bon moussaillon tenir votre pavillon jusqu'au bout et vous souvenir de cette histoire la prochaine fois que vous prendrez la route.

preview
"Je ne crois pas que tu réalises à quel point tu es dans une merde noire."
Article écrit par Culturemania le mardi 03 novembre 2015 à 13:12

Commentaires

psychose

Ecrit par christian le dimanche 22 novembre 2015 à 19:01

vous avez pris la mauvaise route, vous décidez de prendre ce sentier sur 500 mètres, d'aller a pied a cette vieille demeure en espérant trouver quelqu'un qui vous remettra sur la bonne route, bien mal vous en as pris ( la chevelure de méduse, de Lovecraft )

Ecrit par christian le vendredi 04 mars 2016 à 17:17

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Timbuktu

Passy est vraiment un quartier curieux. Il reste un seul cinéma dans le 16ème et ils sont pas foutus d'accepter les cartes illimitées UGC. Le pire, c'est que ce cinéma appartient à un groupe qui en détient 4 autres à Paris où la carte est acceptée. Mais pas à Passy. A Passy vois-tu, on est pas de ce bord-là. A Passy, tu payes tes 11 euros. La salle sera remplie de vieux. Bingo. On reconnait ça aux tâches de pisse éparpillées partout dans la salle. Et ils mettent le son fort parce que les vieux, ils entendent que dalle. Bon, je me permet de plaisanter un peu parce que le sujet de Timbuktu est affreusement grave et horriblement d'actualité. Une plaisanterie à 11 euros tout de même.

cover

Requiem for a dream

Celui qui est venu chercher de l'espoir ici peut repartir tout de suite et se faire rembourser son billet d'entrée. Le désespoir sera sans limite. Encore une bien belle histoire qu'est celle de Harry Goldfarb et de son entourage. Sa mère, sa meuf, son pote, sa zone. Vous voulez une descente aux enfers, ils vont vous la livrer sur un plateau. La drogue, l'éclate, les pamplemousses, les illusions, la télévision, les pilules, la robe rouge, la bonne purée, à chacun sa croix. Harry, je vais bientôt passer à la télévision. Tout va s'arranger. Ton père aurait été tellement fier de toi.

cover

La crème de la crème

Kim Chapiron, qui a débuté dans le film d’horreur bête et méchant, change de cap pour son 3ième film et va se faire la supposé élite de la jeunesse étudiante. La pouponnière du « Loup de Wall Street » n’a pas la classe de DiCaprio ni le savoir faire de Scorsese, mais sa vision du monde est bien là, déshumanisante a l’extrême. L’offre doit rencontrer la demande, c’est l’histoire de leur vie.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !