Accueil
Accueil
Espace redaction
Espace redaction
S'inscrire
S'inscrire
Nous contacter
Nous contacter
Les auteurs
Les auteurs
A propos
A propos
Nos classements
Nos classements
Un article au hasard
Un article au hasard
Twitter Facebook GooglePlus

Culturemania

Mettons tous ensemble la Culture en Commun

Un des grands principe de Culturemania est de ne pas mettre de publicité.
Donc, si vous aimez passer du temps ici et lire nos articles, aidez-nous à collecter un peu d'argent par notre cagnotte sur Leetchi afin que le site puisse continuer à vivre et évoluer.
Merci à toutes et à tous !

banner

Films

- Ex Machina -

Article rédigé par Nana Scleurnk le 22/11/2016 à 11:33

Informations

  • Date de sortie : Non renseignée
A la vue de la bande-annonce de Ex Machina, on peut aisément se dire « Et voilà, encore un film sur l’intelligence artificielle, un film de robot... Whouu...Qu’est-ce qu’on se marre...» C’est exactement ce que je me suis dit quand mon amoureux me l’a montrée. D’ailleurs, lorsqu’on a mis le film, je pensais m’endormir rapidement et ronfler tranquillement jusqu’à la fin. Mais ça ne s’est pas passé comme ça. En fait, ce qui m’a accroché ce n’est pas le thème, qui a été traité dans de nombreux films, mais la manière dont il est abordé. Le point central de toute l’histoire est l’éthique autour de ces nouvelles technologies ultra avancées, qui humanisent les machines.

Réalisateur : Alex Garland

Scénario : Glen Brunswick, Alex Garland

Cast : Oscar Isaac, Alicia Vikander, Domhnall Gleeson

Caleb est développeur dans la très grande boîte informatique Blue Book, qui gère le plus gros moteur de recherche du net (ça vous dit quelque chose ?). Il gagne un concours pour passer une semaine avec le grand patron de l’entreprise, qui vit en solitaire dans un immense et incroyable domaine perdu dans on ne sait quel coin de nature. Sitôt arrivé, Nathan, le Big Big Boss qui a quand même l’air méga chelou, explique à Caleb qu’il va participer à la plus grande expérience qu’il aura jamais l’occasion de vivre : faire passer le test de Turing à Ava, une sorte de robot à l’intelligence artificielle jamais égalée. Cela consiste à parler, à interagir avec elle afin de déterminer si la machine réagit comme un humain, si elle a une forme de conscience, si elle a une réelle intelligence, de réelles émotions ou si ce ne sont que des simulations, etc.
Les journées de Caleb se découpent entre les surprenantes discussions avec Ava et le temps passé avec Nathan. Celui-ci lui dévoile petit à petit des informations sur la conception du robot, sur sa manière de le programmer. Et également sur sa manière de réfléchir l’intelligence artificielle et l’humain de manière générale. Ils reviennent tous les deux sur les échanges avec Ava pour aller de plus en plus loin dans la réflexion.
Mais décidément, Nathan paraît de plus en plus étrange aux yeux de Caleb. En effet, il est très imbu de sa personne, il boit beaucoup, traite mal se servante Kyoko, et semble cacher quelque chose...Et puis Caleb s’attache à Ava.

Je m’arrête ici car sinon je vais me faire gronder par la Brigade Anti-Spoiler.
Le scénario comme je vous le présente a l’air assez simple, mais j’ai trouvé le film en lui même assez riche. Peut être que quelqu’un qui a beaucoup réfléchi, s’est beaucoup renseigné sur l’intelligence artificielle trouvera ce film bateau, mais pour moi qui n’avait pas trop creusé le sujet -en tout cas pas sous cet angle-, les divers échanges des 4 personnages m’ont activé la zone « cogiter » du cerveau.
La première raison à cela est, je pense, liée au fait que le film se passe dans un futur très proche. On y parle de technologies que nous connaissons déjà, le monde n’est pas très différent du notre. On se retrouve donc dans le futur de demain, plutôt que dans 300 ans. De plus, on y trouve très peu d’effets spéciaux, à part ceux liés aux robots eux-mêmes. Ça amène donc sans doute un petit côté réel.

Une des idées intéressantes qui nous ont fait cogiter par chez nous, c’est celle du lien créateur/création. Ce petit côté de Nathan qui aime à se dire que s’il a réussi à créer une machine à l’intelligence semblable en tout point à celle des humains, alors il serait qui ? Un dieu ? Un père ? La relation qu’il entretient avec Ava amène également à réfléchir. A-t-il tous les droits sur elle ? Comment sont-ils unis ? Qu’est-ce que cela engendre/implique ?

[Ava:] C’est étrange d’avoir créé quelque chose qui te déteste.

La deuxième notion abordée tout le long du film et qui m’a interpellée, c’est tout simplement la condition humaine. Qu’est-ce qui fonde l’humain ? Comment fonctionne son intelligence ? Qu’en est-il du libre arbitre ?

Le défi c’est d’agir sans automatisme. C’est trouver un acte qui ne soit pas automatique. Ça va de peindre à respirer, à discuter, baiser, tomber amoureux.
Le conditionnement, la société, l’éducation, le fonctionnement du cerveau.
Alors qu’est-ce qui différencie l’humain et la machine ?

preview

Cela amène évidemment au fil conducteur de toute l’histoire. Qu’est-ce qu’il se passe quand l’intelligence de la machine l’amène à avoir conscience de soi, conscience de l’autre, conscience de la vie ? Cette fameuse trame éthique que j’ai aimée, et qui amène plein de pistes de réflexion sur l’existence.

Qu’adviendra-t-il de moi si je rate ton test ?

Voilà de quoi se faire chauffer les neurones, ou animer quelques conversations entre amis ! Le tout amenant en plus d’autres thèmes sympathiques, comme la condition féminine et le patriarcat avec le personnage de Kyoko, la sexualité possible entre robots et humains (puisque Nathan a pris grand soin, outre de créer un genre féminin à Ava, de lui installer un vagin avec des milliers de capteurs sensoriels, qui pourrait soit disant lui donner du plaisir...) l’objectisation des corps dans notre société (Nan parce que Caleb passe quand même son temps à mater Ava…) et l’utilisation de nos données personnelles par les grandes entreprises informatiques via les moteurs de recherche et les réseaux sociaux. Je préfère vous prévenir tout de même : le film ne vous donnera aucune réponse.

Pour ce qui est des récompenses, c’est pas trop mal non plus apparemment :
- Prix du Jury au Festival international du film fantastique Gérardmer en 2015
- Meilleur film indépendant britannique, Meilleur réalisateur, Meilleur scénario et Meilleur technicien au British Independent Film Awards en 2015
- Meilleurs effets visuels aux Oscars 2016.

Vous avez aimé ? Partagez !

Commentaires

Poster un commentaire :

stats

Culturemania, c'est :

514 articles rédigés par 14 personnes inscrites sur le site. Rejoingez-les !

1.290.810 articles consultés depuis des 10aines de pays dans le monde !

stats

Suivez Culturemania sur les réseaux sociaux :

FacebookTwitterGoogle plus
Autres articles du même genre :

In The Deep

Article publié le vendredi 19 août 2016 à 22:47

Par : Culturemania

cover
views
1681
likes
4
comments

La peur des requins. La peur de l'eau. La peur panique du noir. La peur du vide. La peur des profondeurs. La peur de l'isolement. La peur de la promiscuité. La peur de l'étouffement. La peur de soi. Ce film est dingue.

Lire la suite...

Godzilla

Article publié le dimanche 09 novembre 2014 à 11:43

Par : Culturemania

cover
views
1627
likes
0
comments

On se souvient tous de la version de 1998 avec le vieillard dans son lit d’hôpital disant d'une voix de terreur : 'Goudzilla, Goudzilla'. On se souvient aussi de Jean Reno bouffant son chewing-gum mais surtout, on se souvient de cette super bestiole aussi radioactive que charismatique. On frémissait et on s'accrochait en voyant l'eau de l'océan se lever, laissant deviner l'arrivée de Godzilla à Manhattan, ce mo...

Lire la suite...

Horns

Article publié le samedi 11 octobre 2014 à 01:41

Par : Culturemania

cover
views
2416
likes
0
comments

Bien évidement, quand on pense Daniel Radcliffe, on ne voit que par Harry Potter. Et c'est toujours dur de l'imaginer dans d'autres rôles, un peu comme toutes ces vedettes d'AB Production que l'on ne verra jamais plus ailleurs. Et pourtant. J'ai ravalé toute mes mauvaises pensées, tous mes a priori. Harry Potter n'est plus, et Daniel Radcliffe nous donne du 'yeah man', du 'fuck you', du 'hell yeah!'. Il jure, fume, fornique et surtout, porte un t-shirt de Nirvana ! Nous vivons vraiment une époque où t...

Lire la suite...

Cannibal Kitchen

Article publié le mardi 03 juin 2014 à 12:52

Par : Culturemania

cover
views
2420
likes
1
comments

Selon les statistiques officielles du Royaume-Uni, plus de 210.000 personnes disparues sont répertoriées chaque année. Dans la plupart des cas, ces personnes sont retrouvées toujours en vie. Mais certaines affaires ne sont jamais résolues. Les enfants, à table.

Lire la suite...

Cabin Fever vol 2

Article publié le samedi 19 juillet 2014 à 19:47

Par : Culturemania

cover
views
2056
likes
0
comments

Après le 1, il y a le 2, et après le 2, il y aura le 3. C'est invraisemblable. On va quitter les bois du premier volume pour le bal de fin d'année d'un collège minable des Etats-Unis. Le camion de livraison de l'eau en bouteille arrive, les victimes sont en place, que la fête minable commence.

Lire la suite...

The Art of the Steal

Article publié le dimanche 13 juillet 2014 à 14:30

Par : Culturemania

cover
views
2143
likes
0
comments

Si vous aimez les films de braquage, vous allez aimez The Art of the Steal. Je parle de film à la Snatch, Braquage à l'anglaise ou Ocean Eleven's, ce genre de film ou des brigands assez intelligents mettent au point une stratégie brillante, mais qui va se faire doubler par une autre stratégie qui l'est encore plus, et qui nous sera résumée dans les deux dernières minutes du film.

Lire la suite...

Exists

Article publié le jeudi 05 février 2015 à 21:59

Par : Culturemania

cover
views
1678
likes
1
comments

Depuis qu'on est jeune et qu'on a vu le projet Blair Witch, on ne va plus se balader dans les bois. On va rôder dans les bois, avec une pensée précise : tomber sur la maison d'une sorcière. Avec Exists, on va en rajouter une couche. Et pour ceux qui sont plus jeunes, Exists pourrait être leur projet Blair Witch. On n'est pas dans le Maryland mais au Texas. L'autre différence est qu'ici, il ne s'agit pas d'une vilaine sorcière, mais d'une autre type de créature, plus grosse et plus poilue. Et je ne parle pas du fantôme...

Lire la suite...

Hostel

Article publié le vendredi 26 décembre 2014 à 18:41

Par : Sowilo

cover
views
3733
likes
1
comments

Pour qu’un genre reste efficace, il faut qu’il évolue. En terme de cinéma horrifique, Hostel a marqué son époque en poussant les limites, c’est dors et déjà fait. Il est responsable de la prolifération d’un sous-genre aussi douteux que généralement peu respecté, le torture-porn. Mais pour qu’une ribambelle de suiveurs de mauvais goût ridiculis...

Lire la suite...

Paranormal Activity 5 : Ghost Dimension

Article publié le lundi 21 décembre 2015 à 12:16

Par : Culturemania

cover
views
5171
likes
2
comments

Qui l'aurait cru ? Ils en sont déjà à cinq épisodes, ce qui défie les lois de la raison. Le premier m'avait fasciné, autant que le projet Blair Witch à son époque. Puis j'ai continué à regarder la suite des films qui était vraiment pas terrible jusqu'à devenir vraiment insultante avec Paranormal Activity 3 ou 4, je ne me souviens plus bien. Et puis voilà le numéro 5. Regardez-le tout seul plongé dans le noir avec une fenêtre ouverte et le vent qui vient faire bouger vos rideaux en traversant la pièce....

Lire la suite...

Vendredi 13

Article publié le vendredi 13 novembre 2015 à 00:00

Par : Culturemania

cover
views
1904
likes
0
comments

L'ambiance est moite, l'image poisseuse. Le son est bref, le coup brutal. Ça pue la mort à plein nez. Nous sommes vendredi 13, c'est donc la journée parfaite pour parler de la magnifique épopée de Jason Voorhees. Car non, Jason ne s'est pas noyé ce soir-là. Jason est toujours ici, quelque part dans ces bois. On va prendre notre jeep, rouler longtemps, passer à la station essence, croiser un vieux fou qui aurait pu nous sauver la vie et s'enfoncer dans les bois pour ...

Lire la suite...

The Hateful Eight

Article publié le vendredi 08 avril 2016 à 20:17

Par : Culturemania

cover
views
1826
likes
3
comments

Quelqu'un m'a dit récemment : "Les films de Tarantino je les regarde pas, c'est toujours trop long". Et nous voilà retombé dans le culte qui détruit notre époque, celui de l'immédiateté, de l'instantané, du tout tout-de-suite. La vie est longue et pourtant on l'aime bien, la preuve c'est que l'on cherche sans cesse à la rallonger et qu'on touchera très vite la question de l'immortalité. Alors c'est trop long ? C'est irrecevable car c'est un simple argument de paresse. J'aurai préféré l'argumen...

Lire la suite...

Mister Babadook

Article publié le dimanche 30 novembre 2014 à 21:14

Par : Culturemania

cover
views
2602
likes
2
comments

Un mot un regard ne suffiront pas. Le Babadook jamais ne partira. Si tu es un enfant avisé et que tu sais ouvrir les yeux, tu te feras un ami bien singulier, un ami pour nous deux. Mister Babadook, c'est bien lui, et son livre, le voici. Un sourd grondement puis trois coups, BABABA Dook ! Dook ! Dook ! Tu peux être sûr qu'il est déjà là, ouvre les yeux, tu le verras. Il porte un drôle de chapeau, tu ne le trouves pas rigolo ? S'il vient te voir dans ta chambre, tu trembleras dans le noir. J'enlèverai mon déguisement, te voilà prévenu, et quand mon masque tombera, plus dou...

Lire la suite...

Wrong Cops

Article publié le jeudi 27 novembre 2014 à 21:59

Par : Culturemania

cover
views
2206
likes
0
comments

Et voilà encore un bon film extraterrestre. Une merveille de Quentin Dupieu, qui n'est autre de Mr Oizo. Si tu connais, c'est la petite peluche jaune et blanche qui bougeait sa tête. Tu vois que tu savais. C'est un film qui commence avec un flic qui distribue de la drogue à des enfants mexicains dissimulée dans des corps de petits rats morts. C'est un festival qui démarre.

Lire la suite...

Blair Witch

Article publié le dimanche 25 décembre 2016 à 20:07

Par : Culturemania

cover
views
1130
likes
0
comments

Mais pourquoi s'être donné ce mal ? Non mais parce que, si tu veux voir le Projet Blair Witch, tu peux toujours. Un film, même s'il a 20 ans reste valable. C'est pas un yaourt, y'a pas de date de péremption à condition d'avoir adapté son support. Mais il semble que pour certaines personnes, refaire encore et toujours les choses est une manière de fonctionner. Avec un peu de magie, un truc vieux et génial va donc devenir un truc récent et merdique. Conforme à l'époque me direz-vous.

Lire la suite...

Massacre à la tronçonneuse

Article publié le vendredi 02 janvier 2015 à 23:12

Par : Culturemania

cover
views
3419
likes
3
comments

The film which you are about to see is an account of the tragedy which befell a group of five youths, in particular Sally Hardesty and her invalid brother, Franklin. It is all the more tragic in that they were young. But, had they lived very, very long lives, they could not have expected nor would they have wished t...

Lire la suite...

PARTICIPER !

  • Rediger un nouvel article et gagner 10 points !
  • Enrichir un article existant et gagner 1 point !
  • Valider et corriger un article et gagner 5 points !
  • Faire connaître ses propres créations !
  • Créer une immense base de données gratuites et sans publicité.
  • Commenter les articles publiés sans avoir besoin de s'inscrire.

A QUOI CA SERT ?

Le but de Culturemania est de donner un moyen simplifié à tout un chacun pour s'exprimer sur la Culture et partager son avis sur une oeuvre, livre, film, spectacle, artiste, découverte....


Si vous êtes à l'origine d'une création culturelle, c'est aussi le bon endroit pour venir en parler vous-même et partager ensuite votre article sur les réseaux sociaux !


De plus, plus vous participez, plus vous gagnez des points. Régulièrement, nous organiserons des jeux concours sous différentes formes et ceux qui auront le plus grand nombre de points auront de fait le plus de chance de gagner.