cover

Howl

Article écrit par Culturemania le jeudi 12 janvier 2017 à 18:56
likeslikeslikeslikeslikes
5 personne(s) ont aiméAdd Like
Waterloo Station. Tout ceci est une histoire de voyage en train qui tourne mal. Joe vient de terminer son service mais son connard de chef N+1 ultra-libéral lui apprend que finalement non, il ne rentrera pas chez lui de suite. Un nouveau trajet l'attend pendant lequel il devra contrôler les billets des voyageurs et leur coller une amende si le billet est mystérieusement absent. Folle nuit en perspective. Oh que oui.


Cast : Ed Speleers, Holly Weston, Shauna Macdonald

Réalisateur : Paul Hyett

Joe s'emmerde dans ce foutu train et en plus, il déteste son boulot. On le paie pour vérifier la validité de la présence des gens dans les trains. Faut avouer qu'il y a mieux. Et puis les gens sont des cons. Quand c'est pas la jeune hippie qui parle fort au téléphone en mâchant son chewing-gum la bouche ouverte, c'est un gros dégueulasse qui s'empiffre avec son triple kebab sur les genoux. Mais voilà que ça va devenir intéressant. Car soudainement, le train heurte quelque chose et stoppe. Il fait nuit et nous sommes en plein milieu de la forêt à plusieurs kilomètres de la prochaine gare. Comme tout le monde n'a pas l'air de beaucoup s'amuser, la décision est prise de suivre les rails et de marcher jusqu'à la prochaine ville qui, bon sang de bon sang, ne doit pas être bien loin.

Ici votre chef de train. J'ai le plaisir de vous accueillir à bord de ce train de nuit à destination d'Eastborough. Billet s'il vous plait.
preview

Ah, petit détails : le conducteur du train est introuvable. Et au passage, ils vont aussi oublier le gros coincé dans les chiottes par une chiasse déclenchée par son kebab géant. A l'époque, le slogan était : "Kebab Salad, Jamais Malad". Les temps ont bien changé. La nuit est noire et ça bouge dans les fourrages. Ca bouge drôlement vite. C'est la découverte des boyaux du conducteur du train qui va alerter tout le monde. Vite vite vite, retour dans le train, car un autre type de contrôleur les a pris en chasse. Un indice : ce contrôleur-là ne se ballade pas avec un képi et une petite machine mais plutôt avec des dents de 12 cm et une gueule à faire payer n'importe quelle petite frappe. Mais la vieille morflera quand même. Le contrôleur des forêts, sorte de loup-garou géant à la gueule d'un indien qui aurait mal tourné, lui a en quelque sorte arraché un beau morceau de jambe dans la longueur. La panique est là, il faut se barricader. Evidemment, le réseau ne passe pas et il va être difficile d'appeler à l'aide. Dehors, la lune est pleine. La bête rôde, et il ne manquerait plus qu'elle arrive à rentrer dans le train. Devenez qui vient dîner ce soir ??? Contrôle des billets !

Moi j'aime bien les trains donc j'ai bien aimé ce film. Et j'aime bien aussi les histoires qui se passent en forêt la nuit. Et j'aime aussi bien les films avec des loup-garous. D'ailleurs, c'en est peut-être pas un car figurez-vous que je me suis endormi au milieu et que je me réserve le début de cette nuit pour en voir la fin.

Article écrit par Culturemania le jeudi 12 janvier 2017 à 18:56

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Massacre à la tronçonneuse

The film which you are about to see is an account of the tragedy which befell a group of five youths, in particular Sally Hardesty and her invalid brother, Franklin. It is all the more tragic in that they were young. But, had they lived very, very long lives, they could not have expected nor would they have wished to see as much of the mad and macabre as they were to see that day. For them an idyllic summer afternoon drive became a nightmare. The events of that day were to lead to the discovery of one of the most bizarre crimes in the annals of American history, The Texas Chain Saw Massacre.

cover

La nuit du loup-garou

Quand on voit l'affiche, on comprend de suite que cette chose sort d'un autre âge. 1961, ça commence à faire un bail non ? Il aurait vraiment fallu que je naisse 30 ans plus tôt car toutes ces vieilles saloperies me passionnent vraiment. Ce que j'aime le plus, outre le fait que ces perles règlent mon sommeil comme une horloge depuis des années, c'est que dans chacune de ces croûtes se trouve l'origine de tout ce qui s'est fait après. Si vous en voulez la preuve, regardez des épisodes de la Quatrième Dimension (The Twilight Zone). Chaque épisode est une base pour tout ce qu'on a pu voir ensuite. Bon et sinon, vous connaissez les loups-garous ?

cover

Exists

Depuis qu'on est jeune et qu'on a vu le projet Blair Witch, on ne va plus se balader dans les bois. On va rôder dans les bois, avec une pensée précise : tomber sur la maison d'une sorcière. Avec Exists, on va en rajouter une couche. Et pour ceux qui sont plus jeunes, Exists pourrait être leur projet Blair Witch. On n'est pas dans le Maryland mais au Texas. L'autre différence est qu'ici, il ne s'agit pas d'une vilaine sorcière, mais d'une autre type de créature, plus grosse et plus poilue. Et je ne parle pas du fantôme de Demis Roussos. Je sais pas ce que vous en pensez, mais on dirait que quelque chose veut nous dissuader d'aller nous promener dans les bois le week-end.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !