cover

Il est revenu

Article écrit par Culturemania le jeudi 17 avril 2014 à 23:03
0 personne a aiméAdd Like
Il nous rendra tous fou, et il nous tuera tous. Il est notre cauchemar à tous. Il est le pire de nos rêves devenu réalité. Il est tout ce dont nous avons toujours eu le plus peur. Il a été un des plus grands traumatismes de toute une génération. A Derry dans le Maine, le clown dort. Il dort, mais se réveille tous les trente ans. Et tous les trente ans, telle une malédiction réglée comme une horloge, les meurtres recommencent. Et toute la ville semble devenir Lui, et toute la ville semble aveugle à ce qui s’y déroule. Mais pas les enfants. Les sept veinards comme ils s’appelaient.


Réalisateur : Tommy Lee Wallace

preview

A l’origine de tout ça, deux livres, mais surtout un homme, toujours le même : Stephen King. Ce sont les seul bouquins que j’ai littéralement lâché pendant leur lecture tellement je ne me sentais effrayé dans mon propre chez moi. Mais ici, on va parler du film. Je ne sais plus quelle était l’année de sa diffusion en France, mais quel que soit notre âge alors, je suis certain qu’on a tous été trop jeune pour voir cette horreur. A Derry dans le Maine, les meurtres ont repris. 28 mai, encore un meurtre aujourd’hui. Mais sur les lieux du crime, Mike Hanlon, le bibliothécaire trouve quelque chose. Quelque chose de plus qui lui donne la chair de poule. Quelque chose qui n’aurait pas dû, non, qui ne pouvait pas être là. Il est temps de prévenir les autres de ce qu’il se passe. Mais espérons qu’il se trompe. Oh oui seigneur, faite qu’il se trompe.

"Est-ce que tu veux un ballon ? Ils flottent. Et quand tu seras en bas, avec moi, tu FLOTTERAS AUSSI."
preview

Le film est découpé en deux parties. La première partie va nous faire découvrir les sept mômes du club des paumés. Mike va les appeler, les uns après les autres, et nous plonger dans les souvenirs de leur rencontre avec Ça il y a trente ans, alors qu’ils étaient tous des enfants et qu’ils jouaient aux friches à construire des barrages. Ça s’attaque aux enfants de la ville pour se nourrir. Ça prend la forme de la chose qui nous fait le plus peur. Bill le bègue, Ben le gros lard, Beverly la fillette, Mike le noir, Stan le juif, Richie le rigolo et Eddy l’asthmatique. Et face à eux, la bande à Henry Bowers, le voyou de leur école. Mais il y a bien pire que Henry Bowers, il y a le clown. Et c’est depuis l’entrée des égouts qu’ils vont essayer d’aller le combattre, avec des boucles d’oreille en argent massif qui peuvent certainement venir à bout du monstre. Ne crains pas le mal car tu es avec moi. Tu dresses la table devant moi en présence de mes ennemis. Je sais que ta bonté et ta miséricorde me suivront toutes ma vie, et je demeurerai dans la maison du seigneur, à jamais. Oui, l’argent massif peut tuer Ça.

"Il frappe du poing contre la porte, et il soutient qu'il sent le spectre"

A la fin de la première partie et à leur sortie des égouts, ils pensent en avoir fini avec le clown. Mais comment en être sûr ? Ils se font alors une promesse. La promesse que si Ça n’est pas mort, tous ils reviendront. Même si l’on sait que personne ne voudrait jamais revivre le pire de ses cauchemars. La deuxième partie peut alors commencer, quant au traumatisme, il va se faire une joie de continuer sur cette si bonne voie.

Bande-Annonce en HD :

Article écrit par Culturemania le jeudi 17 avril 2014 à 23:03

Commentaires

ça, il vous aura, tous, autant que vous êtes

Ecrit par christian le samedi 19 avril 2014 à 10:13

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Away we go

Beaucoup de films d'horreur depuis quelques jours, peut-être trop. Mais bon, on ne revient pas sur le passé, mais par contre, on peut passer à tout autre chose aujourd'hui. Et c'est le cas avec Away we go, où l'on va suivre les aventures de Burt et Verona, qui se demandent bien où se trouve leur vie. Chacun a un métier qui lui permet d'habiter n'importe où. Mais ce n'importe où doit bien être quelque part.

cover

Blair Witch 2016

Le Projet Blairwitch, ce fut tout simplement un traumatisme filmique de mon adolescence et l’équivalent pour le camping sauvage de ce que furent Les Dents de la Mer aux baigneurs quelques années plus tôt. Ce Blairwitch là est sensé en être la suite. Je sais, on a déjà parlé de ce film sur ce site, ainsi que de son illustre grand frère. J’ai juste, d’une part, envie de m’attarder sur ce qui différencie les deux films, et d’autre part envie de rire un peu de ce résultat, pas minable non plus mais tellement bancal en comparaison. Chronique d’une démystification assurée.

cover

The Human Centipede

On continue notre série horreur-macabre avec la première séquence de The Human Centipède. Lorsqu'un ancien chirurgien de génie spécialisé dans la séparation des siamois se retrouve à la retraite, il se peut qu'il trouve un hobby assez particulier. Il aura pu choisir les puzzles, Candy Crush ou la randonnée, mais non. Le Docteur Heiter, lui, a choisi de continuer à faire son métier, mais par opération inverse. Explications plus bas, car c'est à vomir.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !