cover

In The Deep

Article écrit par Culturemania le vendredi 19 août 2016 à 22:47
likeslikeslikeslikes
4 personne(s) ont aiméAdd Like
La peur des requins. La peur de l'eau. La peur panique du noir. La peur du vide. La peur des profondeurs. La peur de l'isolement. La peur de la promiscuité. La peur de l'étouffement. La peur de soi. Ce film est dingue.


Réalisateur : Johannes Roberts

Cast : Mandy Moore, Claire Holt

Titre original : 47 Meters Down

Lisa et Kate sont en vacances au Mexique et se font régulièrement chier. Y'a vraiment pas de quoi se plaindre mais bon, la piscine et les cocktails à la con, ça va deux minutes. Lisa c'est la brune, Kate c'est la blonde. Je précise car il ne sera pas évident de les reconnaître lorsqu'elles auront leur accoutrement pour naviguer vers la mort. Mais on n'y est pas encore. Lisa la brune chiale un peu et Kate la blonde décide de lui changer les idées. Et si on allait danser ? Quoi ! A cette heure-ci ? Eh mec, t'es au Mexique, tu sais bien que ces gens-là passent leur vie à jouer de la guitare en plein soleil et à danser toute la nuit. En piste !

preview
Détends-toi, ça va être le plus beau moment de ta vie, je te le promet.

Et hop, les voilà en train de discuter avec deux gringos de la piste, glissant doucement mais surement vers leur avenir. Comme il semblerait que l'amusement n'a aucune limite, ces braves idiots ne trouvent rien de mieux pour s'amuser que d'aller dans l'univers des requins pour les approcher au point qu'on pourrait même les toucher. Bande de zouaves. C'est comme ça qu'on s'amuse à notre époque, en allant faire chier des requins de six mètres de long. Et après on chiale parce qu'on a perdu une jambe. Sans blague. Notre espèce n'a décidément plus le moindre instinct.
Mais Lisa n'a pas trop envie mais finalement Kate emportera la victoire et ni une ni deux, les voilà sur un rafiot pourri en train de revêtir leur combinaison de plongée avant de rentrer dans la cage en fer qui les gardera de la grande bouche pleine de dents du requin qui tourne autour du bateau. On plonge ?

preview
On n'a plus beaucoup de temps.

Et là, on y est. On change complètement de monde. Les lois ne sont plus les mêmes. La cage a l'air solide mais sans plus. Et voilà le requin. Et un autre. Et puis un autre. C'est l'éclate totale et en plus la cage leur procure une sensation de sécurité qui permet cette éclate. Lorsque soudain le câble lâche et propulse la cage 47 mètres plus bas sur le plancher marin. Autour de Kate et Lisa : rien. Le noir absolu, celui de l'univers des requins attirés par les sons ou par la moindre goutte de sang. L'oxygène diminue et le contact est impossible avec le bateau, l’émetteur est trop loin pour capter un signal. Que faire ? Il va falloir sortir de la cage et remonter un peu pour envoyer un message. On suffoque complètement devant cette scène qui n'en finira donc jamais. Un requin traîne pas loin et il se trouve que la cage, face à un montre de 7 ou 8 mètres de long, ne fera pas le poids. La mort approche. On continue de retenir sa respiration . Personne ne viendra. Encore quelques secondes d'oxygène. Mais lorsque l’on nage dans l'obscurité, on ne voit rien et on ne peut pas savoir si quelque chose approche au-dessus, au-dessous, devant, derrière. Rien. Jusque-là, rien.

Article écrit par Culturemania le vendredi 19 août 2016 à 22:47

Commentaires

Mandy Moore est géniale, comme dans tous ses films d'ailleurs.

Ecrit par Remix42 le mercredi 30 novembre 2016 à 23:20

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Le Cadeau De Carole

Qui dit Noël, dit repas, ambiance et décorations de circonstances. Mais moi, qui suis un grand sentimental, j'ajouterais les téléfilms à ce domaine. Sans cela, que serait la magie de Noël ? Parmi les productions à succès, il y a mon petit chouchou que je ne rate jamais : ''Le Cadeau De Carole'' avec Tori Spelling, paru en 2003.

cover

Bliss

Bliss est aussi le titre d’une chanson de Muse. Mais ici, c’est le prénom de Bliss Cavendar qui se demande bien qui, à part ses culs-bénis de parents, pourrait vouloir vivre dans sa petite ville perdue dans le trou du cul du Texas. Le Texas étant souvent vu comme le trou du cul des USA, je vous laisse imaginer l’abîme. Elle bosse dans une Diner où le cochon est roi et où si l’on mange son big burger en moins de trois minutes, on n’a pas besoin de le payer, même si on le paiera de toute façon sur ses chiottes un peu plus tard. Et puis une paire de chaussures va changer la donne.

cover

Nebraska

Il y a des choses qui sont comme ça. Plus on en apprend sur elles et plus on les déteste. Et on finit par totalement les rejeter. Le fonctionnement de la publicité est un bon exemple. Au départ on trouve ça drôle, rigolo et plutôt sympathique. Puis on commence à comprendre et on met un autocollant "Stop Pub" sur notre boite aux lettres. Et finalement, on exècre complètement le concept lorsqu'on se rend compte qu'il nous asservit de par sa présence absolue. Et parfois, on exècre encore plus la publicité lorsqu'elle fait briller les yeux d'un vieux papy grincheux qui a décidé de lui accorder toute sa confiance.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !