cover

Indigenous

Article écrit par Culturemania le dimanche 23 août 2015 à 12:00
likeslikeslikeslikeslikeslikeslikes
7 personne(s) ont aiméAdd Like
Il y a 196 pays dans le monde. Chaque pays partage un mythe commun à propos d'une créature qui attaque et terrorise ses habitants. La moitié de la population, soit plus de 3 milliards d'habitants, jurent que ces légendes sont bien réelles.


Réalisateur : Alastair Orr

Cast : Zachary Soetenga, Lindsey McKeon, Sofia Pernas...

Genre : Horror

Un film qui évoque le Chupacabra, je ne pouvais pas passer à côté. Souvenez-vous l'épisode d'X-Files traitant de ce sujet avec la pluie jaune qui tombe la nuit. Mais surtout grâce à Indigenous, j'ai appris quelque chose de passionnant qui relie ces légendes et notre monde supposé moderne.

preview

C'est l'histoire de Scott, Steph et leurs amis. Ces gringos vont se rejoindre au Panama dans le but de boire de la bière et de la tequila sur le sable. Steph est étudiante en école de vétérinaire et Scott est développeur d'applications mobile. On passe à la douche, on prend l'avion (même si c'est plutôt l'avion qui nous prend), et nous voilà tous au Panama !! Et bien sûr, il faut tout filmer, tout mettre sur les réseaux sociaux pour prouver au monde que oui, nous sommes au Panama, et vous non, bande de sales pauvres sans dents.

L'histoire commence exactement comme j'aime. Une bande de jeunes qui sont des modèles de beauté partent en vacance dans un pays exotique sans se douter qu'ils vont vivre le cauchemar qu'ils méritent. La route vers ce cauchemar peut être diverse et variée mais enfin, montrez vos cartes, on sait tous comment tout cela va terminer. Je vais donc passer toute la partie de mise en place et vous expliquer comment, guidés par Carmen la locale, ils vont aller visiter la mystérieuse région du Darien.

"Nous nous sommes enfoncé trop profondément dans la jungle"

Et nous voilà arrivé au moment culturel. Si en plus on se met à apprendre des trucs dans les films d'horreur, je ne vois pas pourquoi on regarderait autre chose ! Tout ceci concerne la fameuse région du Darien. Dans le film, l'un des écervelés réalise qu'ils ne sont qu'à 70 miles de cette région où la main de l'homme n'a jamais mis le pied, ou si peu. Il découvre alors un fait intéressant. Il est possible de conduire depuis l'Alaska jusqu'en Argentine sans jamais quitter la route. Cette route s'appelle la Route Panaméricaine. Oui mais ceci n'est pas tout à fait vrai. Car il existe un tronçon sur le chemin qui fout le plan en l'air : la région du Darien. C'est une jungle tellement dense que personne n'a jamais pu y construire de route. C'est une des explications. La deuxième est que cette région est maudite et que le Chupacabra ferait peur à tout le monde, à tel point qu'aucun bûcheron n'oserait y traîner sa barbe et sa pelleteuse. Et tout ceci est véridique. J'ai mis le film en pause pendant une bonne demi-heure pour lire sur le sujet, et j'ai appris des tas de choses. Par exemple que le premier véhicule à roues ayant réussi à traverser la région est un vélo. Et que la première Jeep à avoir fait de même a mis 741 jours pour parcourir les 125 km ! Toutes les autres expéditions ont été des échecs.

Je me rappelle quand on était petits, les anciens disaient que c'était un endroit particulier, pleins de bonnes énergies et vibrations.
preview

Mais revenons au film. Carmen la panaméenne va les amener vers cette région, dans un endroit où coule une cascade à l'eau rafraîchissante. Un coup de jeep, et puis, il va falloir marcher les enfants. Marcher, encore et encore. Et là, majestueusement se dressera la fameuse cascade, mais qui finalement ne cassera pas trois pas à un canard. Et c'est là que les emmerdes vont commencer. Il y a quelque chose dans la jungle. Quelque chose qui rode autour d'eux. Les journaux télévisés vont s'emparer de l'affaire de ces nouvelles disparitions, et c'est là que ce film prend un tournant que je n'avais jamais vu avant. Les monstres du monde entier vont refaire surface.

"Je m'appelle Scott Williams. Ceci n'est pas une blague"
preview
Article écrit par Culturemania le dimanche 23 août 2015 à 12:00

Commentaires

Brrrr!!!!! a faire froid dans le dos, quand j'y pense, je me remmemore le film "Ruines"

Ecrit par christian le lundi 24 août 2015 à 14:45

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Cinquante nuances de Grey

Et oui, il l'a fait ! C'est pas beau ? Je vous avais déjà dit que vous seriez content de me connaître. Bon ceci n'est pas légion, mais je vais sûrement pas me faire beaucoup de copines dans les midinettes et de copains dans les baveux pré-adolescents. Ou alors tout au contraire, je vais créer une communauté où je pourrai mettre toute mon intelligence au service du mal. Car si je ne percerai jamais dans le bien, c'est peut-être sur la terre des ténèbres que j'ai toute ma place. Sauron, Voldemort, ça fait trop longtemps. La gloire n'a pas de hiérarchie pour celui qui l'attrape. Alors si vous le voulez bien, les forces du mal et moi allons vous parler de la rencontre entre Anastasia et Prince de Lu.

cover

La Planète des singes : l'affrontement

Il y a 10 ans, les singes et les hommes se sont séparés sur un pont pour suivre deux chemins différents. C'est sur cette scène que se terminait le premier épisode de cette nouvelle saga de la Planète des Singes. L'ouverture de ce second épisode est un scénario catastrophe où la race humaine s'est peu à peu éteinte et où la cohabitation est fragile.

cover

Instinct de survie - The Shallows

En voilà une sacrée surprise. Quand on pense aux films avec des requins tueurs, on pense forcément à des nanars. Des films poisseux avec une histoire bidon, une image sale et un requin en carton-pâte fait par des enfants attardés d'une maternelle spécialisée. En voyant l'affiche de celui-ci, on se dit qu'il ne suffit pas d'une fille en bikini, d'une eau turquoise et d'un bout de rocher pour faire un bon film de requin. Et bien si.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !