cover

L' Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet

Article écrit par Esteban le vendredi 30 mai 2014 à 14:38
likes
1 personne a aiméAdd Like
Je pars pour quelque temps travailler loin d'ici. Ne vous inquiétez pas. Tout va bien se passer et je vous écrirai. Je vais être très heureux, je le suis déjà. Merci d'avoir pris soin de moi, vous êtes une des meilleures familles du monde. T.S. Spivet s'en va pour Washington pour recevoir le prix Baird pour la création d'une machine décrivant un mouvement perpétuel. Un drame, un départ, et encore une fois, l'imagination commence là ou la science s'arrête.


Réalisateur : Jean-Pierre Jeunet

Nationalité : Français, Américain

Cast : Kyle Catlett, Helena Bonham Carter, Robert Maillet

preview

T.S. a un frère jumeau qui est aussi son exact opposé. Quand T.S. étudie, Layton tire sur des boites de conserve ou sur des coyotes avec sa Winchester. Quand Layton appuie sur la gâchette, T.S. étudie la courbe sonore de la détonation. Il vit avec ses parents et sa sœur dans un ranch du Montana, ranch aux murs beaucoup trop rouges et au toit beaucoup trop vert. Sa mère est une scientifique, qui étudie entre autre les coléoptères, et essaie d'inculquer à ses enfants quelques valeurs, comme le fait de ne pas cautionner la nourriture synthétisée en achetant des hot-dog. Son père, cow-boy de la première heure, est discret, absent, et ne remarque pas le petit T.S. Ce dernier l'a prouvé en créant le schéma des regards croisés familiaux lors des repas. Aucune ligne entre lui et les yeux de son père. T.S. décide alors, avec un petit mensonge tellement facile à faire passer à ces idiots d'adulte, de partir, de se rendre au Musée Smithsonian de Washington pour recevoir son prestigieux prix scientifique. Mais là-bas, personne ne s'attend à voir arriver un bonhomme de 10 ans, presque 11.

"Ce qui est formidable avec les gouttes d'eau c'est qu'elles choisissent toujours le chemin qui offre le moins de difficultés. C'est exactement le contraire avec les êtres humains."

Débute alors une traversée des Etats-Unis, allant des superbes plaines élevées du Montana à Chicago, Illinois, en passant par le Nebraska. C'est en train que le jeune prodige va voyager, clandestinement logé dans un petit camping-car posé sur un des wagons du train. T.S. terminera son trajet en camion pour finalement se faire déposer devant le fameux Musée Smithsonian de Washington. Comment va t-il se faire recevoir ? Va t-il pouvoir recevoir son prix ? Et sa machine, comment fonctionne t-elle ? Décrit-elle vraiment le mouvement perpétuel ? La limite est-elle l'infini, ou celle de la durée de vie des aimants qui la font tourner ? T.S. vous répondra à toutes ces questions, et à bien d'autres, toutes aussi essentielles, et nous expliquera que l'essentiel, quoi qu'il arrive, c'est de recommencer à gober les lucioles.

Article écrit par Esteban le vendredi 30 mai 2014 à 14:38

Commentaires

J'ai vraiment beaucoup aimé ce film! L'histoire est touchante, les images magnifiques... Un vrai bijoux, à partager en famille!

Ecrit par Nana Scleunrk le lundi 14 novembre 2016 à 14:12

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

God Bless America

Et si on prenait le temps de regarder à quoi ressemblent nos vies à une époque où plus rien n’a de sens. On nous gave de télévision imbécile, on nous dit quoi consommer, quoi penser, de quoi discuter. Il y a entre nous et la réalité un nombre insensé de couches superficielles qui nous coupent complètement de l’essentiel. Tous les lundis, au bureau, les gens parlent de leur week-end en se racontant la dernière merde qui a fait le buzz. Rien que ces gens qui disent le mot buzz symbolisent à eux-seul ce que je veux essayer d’expliquer ici. Mais ça va pas se faire en 10 lignes, alors je vous invite à passer à table, le rôti est sur la table, les enfants dans la pièce d’à côté, vous allez rencontrer Frank Murdoch.

cover

La Belle et la Bête

Qui ne connait pas cette histoire, au travers d’une de ces déjà nombreuses adaptations ? Pourtant, Christophe Gans décide d’en faire une version française des années 2010. Même si c’est gonflé, on se dit que le bonhomme est probablement un des rares à pouvoir le faire, d’une part parce qu’il n’en est plus à son coup d’essais, et d’autre part car il n’a jamais été soumis aux figures imposées du cinéma français de ces dernières années.

cover

Warcraft - le commencement

Warcraft, je suis sûr que tout le monde en a aujourd'hui entendu parler. Ne serait-ce qu'à cause ou grâce à World of Warcraft, ce jeu qui a transformé votre rejeton en esclave de sa guilde tueuse de dragons et preneuse de donjons à 4 heures du matin. Mais bien avant cela, Warcraft a été un des premiers jeux vidéo de stratégie en temps réel ! Et il faut remonter en 1994 pour découvrir le premier épisode développé par Blizzard Entertainment et tournant sur MS-DOS ! Putain, je viens encore de tomber une dent.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !