Accueil
Accueil
Espace redaction
Espace redaction
S'inscrire
S'inscrire
Nous contacter
Nous contacter
Les auteurs
Les auteurs
A propos
A propos
Nos classements
Nos classements
Un article au hasard
Un article au hasard
Twitter Facebook GooglePlus

Culturemania

Mettons tous ensemble la Culture en Commun

Un des grands principe de Culturemania est de ne pas mettre de publicité.
Donc, si vous aimez passer du temps ici et lire nos articles, aidez-nous à collecter un peu d'argent par notre cagnotte sur Leetchi afin que le site puisse continuer à vivre et évoluer.
Merci à toutes et à tous !

banner

Films

- La crème de la crème -

Article rédigé par Sowilo le 16/07/2016 à 10:45

Informations

  • Date de sortie : mercredi 02 avril 2014
Kim Chapiron, qui a débuté dans le film d’horreur bête et méchant, change de cap pour son 3ième film et va se faire la supposé élite de la jeunesse étudiante. La pouponnière du « Loup de Wall Street » n’a pas la classe de DiCaprio ni le savoir faire de Scorsese, mais sa vision du monde est bien là, déshumanisante a l’extrême. L’offre doit rencontrer la demande, c’est l’histoire de leur vie.

Réalisation : Kim Chapiron

Nationnalité : Française

Cast : Thomas Blumenthal, Alice Isaaz, Jean-Baptiste Lafarge, Karim Ait M’Hand

C’est la rentrée dans une prestigieuse école supérieure de commerce. Les cours ? On n’en verra pas la couleur pendant tout le film. De toute façon la messe est rapidement dites, ici, on n’est pas là pour bosser, on est là pour "networker", se faire un réseau utile. L’intérêt du réseau, les étudiant le comprennent, ou le subissent, dès à présent. A l’école, tout est réseau. Les sportifs, les originaires d’un secteur parisien, les fils de, tous se regroupent et s’assurent un avenir déjà déterminé grâce à cette appartenance. Quant aux quelques orphelins du système, il leur faut être inventifs. Voilà donc qu’un petit groupe part d’un constat simple, leur pote Jafar, du fait de son exclusion de tout réseau, a aussi des problèmes pour chopper, ce qui est à peu près sa seule préoccupation dans la vie. De là part leur première théorie économico-sexuelle. En gros, si les hommes cherchent un physique, les femmes cherchent de la conformité et l’approbation du plus grand nombre, ce qui exclu Jafar par principe. Un peu comme le problème du premier boulot introuvable parce qu’on n’a pas déjà un premier boulot, ou le prêt qu’on ne risque pas d’avoir puisqu’on a besoin d’un prêt. Ce qui fait de Jafar un consommateur qui exprime un besoin de fausse validation sociale pour faire décoller sa valeur. Il n’y a qu’à lui en vendre. Il suffit de payer une fille pour entrer avec lui dans les soirées étudiantes. Bien sûr, l’idée n’en restera pas là longtemps, et virera rapidement au commerce du sexe, sous couvert de raisonnements algorithmiques de plus en plus poussés.

Il peut y avoir de la grammaire de film d’horreur derrière ce crescendo. On part d’un principe réaliste et on le pousse jusqu’à l’absurde pour en faire la critique. C’est le seul parallèle qu’on peut s’autoriser avec le genre premier de Chapiron. Le reste des influences est à chercher du côté du Loup de Wall Street, de The Social Network, ou malheureusement de quelques nanars de teen movies (j’y reviendrai).
La grande force du film réside dans ses scènes de dialogues de jeunes entrepreneurs, avec leurs réflexions de plus en plus pointues sur la commercialisation des relations sociales et sexuelles, à grand renfort de franglish et d’autres principes théoriques. On arrive a des summums de n’importe quoi, qui partent un peu dans tous les sens et ne sont pas forcément exploités mais qui ont le mérite d’être drôle, comme une scène où une vendeuse de parfum demande quel type de femme le client veut chopper, afin de lui fournir la fragrance adéquate.
A la différence du Loup de Wall Street, cette bande de jeunes premiers ne sont pas devenu cyniques et égocentriques par une sorte de cheminement. Ils sont incapables de recul sur leur milieu, sur ce qu’ils font et sont dénué de tout sens d’empathie. Le mot prostitution ne sera prononcé que vers la fin,, à part quand un personnage propose sans sourciller d’appeler leur entreprise le "pute club". D’ailleurs on n’aura très peu d’image montrant la réalité des conséquences de leurs actes, puisqu’eux-mêmes n’en ont qu’une conscience limité.

Seulement voilà, à force de lancer des perches de droite et de gauche, on multiplie les sujets et on ne sait plus très bien de quoi on parle. Je pense que l’idée première était de montrer une jeunesse promise à devenir l’élite sans qu’elle ne sache pourquoi, plutôt désœuvrée et totalement déconnectée du reste du monde, sans valeur propre et sans vécu personnelle pour s’en forger. Cette histoire de marché du sexe n’est alors qu’un exemple pour montrer leur déshumanisation, mais le film s’y emmêle pas mal les pieds. On sent bien que le réalisateur veut laisser une chance à ses personnages, nous attendrir un peu et nous montrer que la vie, la vraie, peut reprendre le dessus. Mais voir des post-ados cabotiner avec leurs amours foireuses et leur vie étudiante, ça n’a rien de nouveau et ça vient nous asséner des scènes de teen movies bien trop basiques qui alourdissent le film, même si on comprend l’intention. Merci à l’actrice qui joue Kellia de relever un peu le niveau, avec à la fois le personnage et le jeu le plus intéressant.

La Crème de la Crème est aussi moyen qu’intéressant. Il survole tout un tas de sujets très pertinents, actuels et peu abordés, mais galère un peu pour s’y fixer et pour aller jusqu’au bout. C’est dommage, parce que ce verni machiste et ultra-libéral suffit à faire rire jaune une bonne partie du film, et parce qu’il y a le culot nécessaire pour ouvrir la réflexion. A quel moment bascule-t-on dans l’improbable ? Est-ce qu’on y bascule vraiment d’ailleurs ? Ce n’est pas franchement un bon film, mais c’est au moins un film qui vient gratter à un endroit qui dérange.
Un parfait exemple est cette scène finale, qu’il est facile de trouver très cucul la praline aux premiers abords mais que je trouve intéressante, parce qu’elle laisse très ouverte la question de l’avenir des personnages, tout en introduisant un élément qui n’est typiquement pas dans leur raisonnement ni dans celui de l’école, un truc très humain, tellement idiot qu’il ne pouvait être prédit par aucun raisonnement ni algorithme.

preview
Vous avez aimé ? Partagez !

Commentaires

Poster un commentaire :

stats

Culturemania, c'est :

515 articles rédigés par 14 personnes inscrites sur le site. Rejoingez-les !

2.141.510 articles consultés depuis des 10aines de pays dans le monde !

stats

Suivez Culturemania sur les réseaux sociaux :

FacebookTwitterGoogle plus
Autres articles du même genre :

Mister Babadook

Article publié le dimanche 30 novembre 2014 à 21:14

Par : Culturemania

cover
views
4327
likes
2
comments

Un mot un regard ne suffiront pas. Le Babadook jamais ne partira. Si tu es un enfant avisé et que tu sais ouvrir les yeux, tu te feras un ami bien singulier, un ami pour nous deux. Mister Babadook, c'est bien lui, et son livre, le voici. Un sourd grondement puis trois coups, BABABA Dook ! Dook ! Dook ! Tu peux être sûr qu'il est déjà là, ouvre les yeux, tu le verras. Il porte un drôle de chapeau, tu ne le trouves pas rigolo ? S'il vient te voir dans ta chambre, tu trembleras dans le noir. J'enlèverai mon déguisement, te voilà prévenu, et quand ...

Lire la suite...

Annabelle

Article publié le jeudi 06 novembre 2014 à 19:45

Par : Culturemania

cover
views
4462
likes
0
comments

Je vais essayer de ne pas trop rire en écrivant sur Annabelle, mais ça va être très dur. Tu veux faire un film ? Alors prend une poupée, une famille sans histoire, un prêtre, une église et une poussette. Et voilà, tu as un film, ou plutôt, tu as Annabelle. Quand je pense que cette soupe est associée au superbe Conjuring...

Lire la suite...

Lucy

Article publié le lundi 06 octobre 2014 à 22:33

Par : Culturemania

cover
views
4615
likes
0
comments

Alors voilà. J'en avais entendu des vertes et des pas mûres. Besson est passé sur les plateaux TV pour parler de son dernier film. Les journaux TV en ont parlé, et les gens se sont rués au cinoche pour voir sa dernière création. Et puis les critiques sont tombées, abominables, mais en même temps je voyais sur Facebook certains de mes amis en dire du bien. Alors, sans oublier que c'est le même monsieur qui a pond...

Lire la suite...

Time Lapse

Article publié le mardi 26 juillet 2016 à 19:21

Par : Culturemania

cover
views
13076
likes
4
comments

Voilà de quoi nous changer les idées. On en a bien besoin en cette période infecte de l'histoire de l'humanité. Alors quoi de mieux qu'une histoire de voyages dans le temps ? Bon, c'est pas tout à fait Retour vers le futur, mais la notion est bien présente. Et s'il y a bien une chose qui me passionne, ce sont les paradoxes insolubles qui rendent les voyages dans le temps inconcevables selon ce que l'on sait aujourd'hui. ...

Lire la suite...

La famille Bélier

Article publié le jeudi 01 janvier 2015 à 20:08

Par : Culturemania

cover
views
4233
likes
1
comments

Je m'appelle Paula Bélier, comme le bélier. Je sors tout juste de la séance alors je vais essayer de mettre de l'ordre dans mes idées. Il était présenté comme le nouveau Intouchable, comme s'il suffisait de mettre un handicap dans un film pour en faire un futur nominé des Césars. Bien peu n'en faut si vous voulez mon avis. Même si je trouve que le cinéma décide soudainement de beaucoup s’intéresser aux estropiés, aux sourds ou aux aveugles. Mais là n'est pas la question, la question est de savoir si c'est un bon film ou p...

Lire la suite...

Poltergeist

Article publié le mardi 30 juin 2015 à 22:44

Par : Culturemania

cover
views
3231
likes
0
comments

Un poltergeist, de l'allemand Poltergeist, dérivé de poltern 'faire du bruit' et geist 'esprit', est un phénomène paranormal consistant en des bruits divers, des déplacements, apparitions ou disparitions d'objets et autres phénomènes a priori inexplicables. Les poltergeists sont en général, considérés comme des phénomènes de 'petite hantise' qui seraient liés à la présence d'un(e) adolescent(e) perturbé(e), par opposition aux phénomènes de 'grande hantise' qui supposent l'intervention de l'esprit d'un ou...

Lire la suite...

Gravity

Article publié le dimanche 07 décembre 2014 à 17:51

Par : Culturemania

cover
views
2963
likes
1
comments

Encore un film qui a énormément fait parler de lui. Bluffant, original, incroyable avec la 3D et blablabla et blablabla. Tout se passe dans l'espace, là où la vie est impossible. Des millions de dollars, des millions d'entrées, la claque visuelle, etc etc. Bon, s'il vous plait, voyons le film et on en parle après. Sandra Bullock, Georges Clooney : lui...ça ...

Lire la suite...

The Taking of Deborah Logan

Article publié le vendredi 28 août 2015 à 19:02

Par : Culturemania

cover
views
4186
likes
2
comments

Commencez par vérifier sous le lit et derrière vos rideaux. Allez ensuite fermer votre porte à double-tour et veillez à laisser un peu de lumière dans la pièce. C'est épouvantable. Je ne vois pas d'autres mots. L'épouvante est parfois une véritable escroquerie dans bon nombre de films qui cachent leur médiocrité derrière une phrase d'accroche qui vous promet de vous faire tomber de votre canapé. Bia bia bia, beaucoup de prêchi-prêcha, mais pas ici. Ouh non, pas ici.

Lire la suite...

Away we go

Article publié le samedi 07 juin 2014 à 12:29

Par : Esteban

cover
views
2950
likes
0
comments

Beaucoup de films d'horreur depuis quelques jours, peut-être trop. Mais bon, on ne revient pas sur le passé, mais par contre, on peut passer à tout autre chose aujourd'hui. Et c'est le cas avec Away we go, où l'on va suivre les aventures de Burt et Verona, qui se demandent bien où se trouve leur vie. Chacun a un métier qui lui permet d'habiter n'importe où. Mais ce n'importe où doit bien être quelque part.

Lire la suite...

Bubba Ho-tep

Article publié le lundi 18 mai 2015 à 19:59

Par : Culturemania

cover
views
3127
likes
0
comments

Attention Chef-d'oeuvre ! Rien que le titre va faire fuir tout le monde, mais non non non, restez et soyez comblés. Parce que avec Bubba Ho-tep, on ne pourra plus dire qu'on n'a jamais vu Elvis se battre à coups de déambulateur contre une ancienne momie maudite. Non, on ne pourra plus. Est-ce que c'est tout ? Non, car je ne vous ai pas encore présenté le président Kennedy !

Lire la suite...

Massacre à la tronçonneuse

Article publié le vendredi 02 janvier 2015 à 23:12

Par : Culturemania

cover
views
5045
likes
5
comments

The film which you are about to see is an account of the tragedy which befell a group of five youths, in particular Sally Hardesty and her invalid brother, Franklin. It is all the more tragic in that they were young. But, had they lived very, very long lives, they could not have expected nor would they have wished to see as much of the mad and macabre as they were to see that day. For them an idyllic summer afternoon drive became a nightmare. The events of that day were to lead t...

Lire la suite...

Ex Machina

Article publié le mardi 22 novembre 2016 à 11:33

Par : Nana Scleurnk

cover
views
2854
likes
1
comments

A la vue de la bande-annonce de Ex Machina, on peut aisément se dire « Et voilà, encore un film sur l’intelligence artificielle, un film de robot... Whouu...Qu’est-ce qu’on se marre...» C’est exactement ce que je me suis dit quand mon amoureux me l’a montrée. D’ailleurs, lorsqu’on a mis le film, je pensais m’endormir rapidement et ronfler tranquillement...

Lire la suite...

Dans la maison

Article publié le lundi 30 juin 2014 à 19:34

Par : Culturemania

cover
views
2928
likes
0
comments

Je n'ai encore jamais parlé de mon admiration, qui frôle le fétichisme, pour Fabrice Luchini. Je me demandais avec quel film j'allais commencer à parler de ce fou de Céline, Flaubert ou La Fontaine. Je pensais d'abord au film des Femmes du 6ème étage, mais finalement, c'est avec Dans la Maison que Luchini fait son entrée du Culturemania, une entrée remarquée on l'espère.

Lire la suite...

Charlie's Farm

Article publié le mardi 29 mars 2016 à 19:22

Par : Culturemania

cover
views
2745
likes
2
comments

C'est l’archétype parfait, le merveilleux cliché, le résumé parfait, le représentant impeccable du film d'horreur sous toutes ses coutures. Tout est là : l'histoire au passé sordide des lieux, l'équipe parfaite de gagnants et leur bagnole qui s'offrent des petites vacances et le savoir enfoui des plus anciens habitants du village qui sera évidement ignoré.

Lire la suite...

Un singe en hiver

Article publié le samedi 21 juin 2014 à 00:58

Par : Culturemania

cover
views
5200
likes
4
comments

Juin 44, la guerre est sur le point de se terminer, et à Tigreville en Normandie, une chose invraisemblable va se produire. Hitler va passer dire coucou ? Non, mais Albert Quentin, patron de la Stella, va promettre à sa femme Suzanne, que si leur auberge résiste aux bombardements, il ne boira plus une seule goutte d'alcool. Pari tenu ?

Lire la suite...

PARTICIPER !

  • Rediger un nouvel article et gagner 10 points !
  • Enrichir un article existant et gagner 1 point !
  • Valider et corriger un article et gagner 5 points !
  • Faire connaître ses propres créations !
  • Créer une immense base de données gratuites et sans publicité.
  • Commenter les articles publiés sans avoir besoin de s'inscrire.

A QUOI CA SERT ?

Le but de Culturemania est de donner un moyen simplifié à tout un chacun pour s'exprimer sur la Culture et partager son avis sur une oeuvre, livre, film, spectacle, artiste, découverte....


Si vous êtes à l'origine d'une création culturelle, c'est aussi le bon endroit pour venir en parler vous-même et partager ensuite votre article sur les réseaux sociaux !


De plus, plus vous participez, plus vous gagnez des points. Régulièrement, nous organiserons des jeux concours sous différentes formes et ceux qui auront le plus grand nombre de points auront de fait le plus de chance de gagner.