cover

La Planète des singes : l'affrontement

Article écrit par Culturemania le dimanche 23 novembre 2014 à 15:05
0 personne a aiméAdd Like
Il y a 10 ans, les singes et les hommes se sont séparés sur un pont pour suivre deux chemins différents. C'est sur cette scène que se terminait le premier épisode de cette nouvelle saga de la Planète des Singes. L'ouverture de ce second épisode est un scénario catastrophe où la race humaine s'est peu à peu éteinte et où la cohabitation est fragile.


Réalisateur : Matt Reeves

Cast : Andy Serkis, Jason Clarke, Gary Oldman, Keri Russell...

Nationalité : Américaine

On va retrouver Ceasar, qui est devenu le leader naturel de tout son peuple singe. Il a une femme et un enfant, qui est en train d'apprendre que les ours peuvent être dangereux. Ils ont appris le langage, le dessin, les symboles et le maniement d'outils. Y'a rien qu'à voir l'excellente maison où vit Caesar avec sa famille, en haut d'un arbre et entourée de grosses piques de bois. La grande classe. Mais alors qu'ils sont persuadés que les humains sont partis depuis longtemps, un petit groupe d'entre eux se retrouve face-à-face avec les singes, dans leur forêt naturelle. La réponse des singes sera simple :

GOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!!!

Ils ne veulent plus entendre parler des humains. On les découvre alors au sud du Golden Gate, dans la ville de San Francisco. Et là, on se demande si on n'est pas en train de regarder l'adaptation en film de The Last Of Us, un des meilleurs jeux vidéo de ces dernières années. Les décors de cette ville où la nature a repris ses droits ressemble comme deux gouttes d'eau aux artworks du jeu vidéo. Regardez sur le net, la ressemblance est évidente. Alors je pense que comme le film a été fait après, ils ont pu bien sûr s'inspirer des superbes décors de The Last Of Us. Ou alors, ils ont imaginé la reprise de la nature sur la ville de la même manière. En tout cas, c'est absolument réussi. Mais non, pas réussi, complètement bluffant. La 3D des singes et des décors est quasiment invisible, si ça c'est pas la meilleure des réussites ! Andy Serkis qui joue le rôle des singes, est celui qui avait joué Gollum dans le Seigneur des Anneaux.

preview

Les humains craignent un max. Ils ont une sorte de vie misérable et ont l'air de bien se faire chier sans l'électricité. Malcolm faisait partie de ceux qui ont rencontré les singes plus tôt dans le film. Mais les singes leur font une visite surprise pour bien clarifier les choses : Chacun chez soi, et les cochons seront bien gardés. Et surtout, s'ils reviennent, les singes se battront, les singes ensemble sont forts. C'est pas Koba, le genre de chef des armés de Caesar qui dira le contraire.

Manque de bol, Dreyfus, joué par Gary Oldman, arrive a convaincre Malcolm, ancien travailleur au service des eaux, de retourner dans les bois pour aller réparer un barrage qui rétablira l'électricité et donc leur permettra de refaire marcher leurs radios pour entrer en contact avec le reste du monde, ou plutôt les restes du monde. Mais ce cher Dreyfus n'a rien d'un pacifiste, et prévient Malcolm qui si les singes leur barre la route, ce sera un gros boum dans leur sale gueule.

preview

C'est palpitant non ??? :-) Arrivée dans les bois de Caesar, Malcolm arrive à le convaincre que les humains ne sont pas tous des salopards armés de flingues. Mais alors que tout semblait bien se passer, la haine de Koba pour les humains va tout dépasser. Il va monter une stratégie pour rallier les singes avec lui pour rentrer en guerre contre ses gros bâtards d'humains. Quelle horreur. Koba a maintenant la direction des opérations d'une armée de singes armés de mitraillettes qu'il a dérobé à ces idiots d'humains de la manière la plus simple et efficace possible : en jouant le singe (ce qu'ils ne sont plus vraiment hein, depuis le premier épisode).

Le début de la scène de guerre m'a beaucoup fait penser à l'arrivée des Hurukai dans le Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours. Le silence, une poignée d'hommes pour la défense de la ville, et l'arrivée au loin d'une armée impossible à arrêter. Puis les premiers coups de feu, la tension qui monte, et l'inévitable carnage sous fond de musique calme et magistrale. Koba a vraiment perdu les pédales, sur son cheval de guerre et armé d'une mitrailleuse à chaque bras. Les autres singes sont dépassés Un seul pourra arrêter Koba et réunir les singes vers la raison.
Alors, palpitant non ?!!? Rha, si.


Article écrit par Culturemania le dimanche 23 novembre 2014 à 15:05

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

All Girls Weekend

Ce film est un tas de glaise sous 100 kilogrammes de merde. C'est peut-être le film d'horreur le plus nul que j'ai vu ces 10 dernières années. C'en est même presque insultant pour la catégorie du genre horreur que de classer ce film dedans. Non, je retire, ce n'est pas un film d'horreur. Car ça ne fait même pas peur, ni à moi ni à personne. Donc, c'est inclassable. Et de toute façon, c'est quoi cette manie de toujours vouloir classer les choses ?

cover

The Art of the Steal

Si vous aimez les films de braquage, vous allez aimez The Art of the Steal. Je parle de film à la Snatch, Braquage à l'anglaise ou Ocean Eleven's, ce genre de film ou des brigands assez intelligents mettent au point une stratégie brillante, mais qui va se faire doubler par une autre stratégie qui l'est encore plus, et qui nous sera résumée dans les deux dernières minutes du film.

cover

Annabelle

Je vais essayer de ne pas trop rire en écrivant sur Annabelle, mais ça va être très dur. Tu veux faire un film ? Alors prend une poupée, une famille sans histoire, un prêtre, une église et une poussette. Et voilà, tu as un film, ou plutôt, tu as Annabelle. Quand je pense que cette soupe est associée au superbe Conjuring...

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !