cover

Le promeneur d'oiseau

Article écrit par Culturemania le samedi 07 mars 2015 à 19:59
0 personne a aiméAdd Like
P-O-E-S-I-E. Ecoute un peu ton cœur, il t'apprend la TENDRESSE ! Alors ça c'était ce que chantait les Inconnus dans Douceur de Vivre, mais on va rester dans le thème. Celui de la poésie hein. Car avec ce film, on a l'impression de regarder un poème qui durerait une heure et demie. Un genre de conte à regarder un soir après un bon repas pour se mettre en condition et enfin comprendre un des plus grands mystères de notre ère : pourquoi les vaches ont l'air si apaisées lorsqu'elles regardent passer le train ?


Réalisateur : Philippe Muyl

Cast : Baotian Li, Yang Xin Yi, Li Xiao Ran, Qin Hao

Nationalité : Chinoise, Française

En passant, je n'ai jamais vraiment vu les vaches regarder un train. Le mystère s'épaissit de jour en jour. On est en Chine. Un vieil homme est assis à sa table en train de manger ses nouilles. Un oiseau chante à côté et passe de sa cage à la table. Il a dû sentir la bonne odeur des nouilles. Le vieil homme lui en donne un morceau du bout de ses baguettes. Il sort ensuite de chez lui, et emmène son oiseau dans sa cage faire une promenade à vélo. Ce vieil homme, c'est Zhigen, un vieux paysan chinois.

Ignoble choc des générations. On est toujours en Chine. Une petite gamine tapote son I-Pad à l'arrière d'un taxi pour rejoindre son cours de danse contemporaine. Son père est au bureau dans sa prison de verre, prêt à rentrer en réunion pour faire des choses très importantes. Mais il n'oubliera pas de siffler dans son petit sifflet de bois avant de rejoindre ses clients qui retiennent leur souffle.

De retour avec le vieil homme. Il accroche son oiseau à la branche d'un arbre ou beau milieu d'un parc. Un vieil ami barbu s'assoit avec lui et lui demande l'âge de son oiseau. 18 ans. C'est un miracle. Un voyage se prépare. Il doit honorer la promesse qu'il avait faite à sa femme avant qu'elle ne meure. Pour les oiseaux comme pour le vieil homme, il est peut-être plus tard qu'il ne le pense. Il ne faut plus attendre, il est grand temps de faire ce voyage.

preview
preview

Comme les feuilles mortes, les hommes retombent fatalement sur leurs racines. Les parents de la petite Renxin, trop occupés par leur travail, ne peuvent s'occuper de leur fille pendant les vacances. Elle partira avec son grand-père à travers un bout de la Chine pour rejoindre le village natal du vieux. Pourquoi doit-il y retourner ? Oh, pour la meilleure des raisons. Tu veux entre l'histoire de ta grand-mère ? Voilà le conte, l'histoire qu'il raconte à sa petite fille alors qu'elle commence tout juste à apprécier les arbres, l'eau, le vent et les oiseaux :

La veille de mon départ pour Pékin, elle a trouvé un oisillon qui venait tout juste de tomber du nid. Elle me l'a confié, elle voulait que je le prenne avec moi, pour qu'il me tienne compagnie. Elle m'a fait promettre de revenir avec cet oiseau. Après, elle est tombée malade. Je voulais rentrer m'occuper d'elle mais j'avais du travail à l'usine, impossible de s'absenter. Quelques jours plus tard, un télégramme est arrivé. Elle venait de mourir. Toutes ces années, chaque fois que j'ai pu, je suis revenu au village pour visiter sa tombe, pour parler avec elle. Je lui dis, je lui disait : "Toutes ces années passées à Pékin, j'ai gardé cet oiseau avec moi. Il est devenu plus vieil ami. Quand je le vois, c'est comme si je te voyais. Un jour, je reviendrai au village. Je te le ramènerai".
Maintenant cet oiseau est vieux. Il risque de mourir bientôt. Je dois tenir ma promesse avant qu'il ne soit trop tard. Avant qu'il ne meure. Je veux que ta grand-mère l'entende encore chanter et le voie s'envoler, une dernière fois.


Si avec ça je vous donne pas envie de voir ce film, je raccroche mon tablier et je vais faire des crêpes au Brésil.

C'est alors que le grand-père et sa petite fille vont traverser la Chine rurale pour les mener au village où se trouve la tombe de la grand-mère. Renxin aime la modernité, est sûre d'elle, se sent supérieure, et préfère son I-Pad à beaucoup d'autres choses. Mais plus pour très longtemps.

preview
preview

Article écrit par Culturemania le samedi 07 mars 2015 à 19:59

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

The Wolfpack

Encore une découverte assez incroyable. C'est un documentaire qui raconte l'histoire improbable des six frères de la famille Angulo vivant à New-York dans l'espoir de s'envoler un jour pour la Scandinavie. Leur particularité ? Les garçons Bhagavan, Govinda, Narayana, Glenn, Eddie et Mukund et leur sœur ne sont jamais sortis de chez eux.

cover

300 Hommes

Youpi c'est vendredi, et c'est parfaitement le moment d'aller au cinéma à la séance d'avant-rush où les salles ne sont pas encore remplies de bouffeurs de pop-corn et de traumatisés du portable. En arrivant au cinéma, mon amie demande au bonhomme enfermé dans son bocal de verre s'il reste encore de la place étant donné qu'on est un peu à la bourre. Il la regarde avec un sourire en lui disant que oui, niveau place, ça devrait aller.

cover

The Hateful Eight

Quelqu'un m'a dit récemment : "Les films de Tarantino je les regarde pas, c'est toujours trop long". Et nous voilà retombé dans le culte qui détruit notre époque, celui de l'immédiateté, de l'instantané, du tout tout-de-suite. La vie est longue et pourtant on l'aime bien, la preuve c'est que l'on cherche sans cesse à la rallonger et qu'on touchera très vite la question de l'immortalité. Alors c'est trop long ? C'est irrecevable car c'est un simple argument de paresse. J'aurai préféré l'argument : "c'est trop de la merde ce qu'il fait", car on est en droit de supposer que celui qui dit ça a pris la peine de s'emmerder suffisamment pour en arriver à cette conclusion. Mais moi, je trouve justement que les choses doivent avoir le temps de s'installer et que comme je le dis souvent, l'auteur doit faire la moitié du boulot, et c'est au spectateur de faire l'autre moitié.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !