cover

Les griffes de la forêt

Article écrit par Esteban le samedi 31 mai 2014 à 21:51
0 personne a aiméAdd Like
Je n'en reviens toujours pas. Je vous résume ça vite fait : quatre jeunes gens viennent d'avoir leur diplôme et décident d'aller fêter ça dans un coin super méga-cool. Trois crétins, et une demeurée. Mettez ça dans une voiture qui consomme du 12 litres aux 100 km et laissez agir. Ces quatre mongoliens laissent vite tomber leur plan d'origine pour pousser le délire encore un peu plus et aller dans un autre coin encore plus méga-cool. Sauf que là-bas, ils vont s'attirer les griffes d'une maman Grizzli après avoir tué son petit ourson.


Réalisateur : David Decoteau

Titre original : Grizzly Rage

Cast : Tyler Hoechlin, Graham Kosakoski, Brody Harms, Kate Todd

preview

Je pensais avoir subi le film le plus nul de toute l'histoire de l'humanité le jour où j'ai vu un film qui s'appelait un truc du genre Human Crocodile. L'histoire, c'était un mec qui avait bouffé un crocodile parce que ce dernier avait bouffé sa copine. Il était alors devenu un mutant crocodile-humain et faisait régner la terreur. Ça a l'air nul, je sais, mais pas tant que ça au final, et avec les Griffes de la forêt, la limite est encore repoussée. Le film a commencé par le départ en voiture de Wes, Sean, Ritch et Lauren. Cherchez pas, on les déteste dès la première minute. Ils sont en route vers leur lieu pour festoyer leur diplôme mais changent de destination pour se retrouver dans un coin reculé où la route mène à un gros portail cadenassé. Raison de plus pour tout arracher et violer ce lieu ! Ouais ! Et si une fois à l'intérieur, on faisait un peu de karting avec le 4x4 de papa ? Mais c'était la blague de trop, car cette fois, cette erreur de comportement va leur coûter cher. Un petit ourson qui passait par là se retrouve transformé en simple cadavre. Réaction juste de l'un de nos demeurés : la maman doit être dans le coin ! Mais la voiture est dans un sale état, et le temps de la remettre sur les rails, la maman grizzli géant déboule, et elle a plutôt les nerfs. Elle en défonce un d'entrée de jeu, laissé pour mort par ses 3 camarades qui reprennent la voiture pour sauver leur peau. Le remord les ronge. La polémique s'installe.

"On va faire la chasse au Grizzli !"

Là, j'ai comme un trou noir, je pense que j'ai dû somnoler, ou alors c'est le moment où je suis allé me couper les ongles, je ne sais plus. Mais finalement, nos trois héros arrivent à encore foutre en l'air leur voiture et l'un d’eux tombe sur un marécage où flottent d’anciens barils de substances radioactives. Tout est en place, il manque juste la tombée de la nuit. C'est pour bientôt...........hop, voilà la nuit qui tombe, soudainement. Lauren et Mr Survivor se retrouvent alors que tous les deux, l'autre s'étant fait déboîter par le grizzli. Et ils osent se demander comment ils en sont arrivés là ! Malin comme des singes, ils trouvent enfin une idée : attirer le mammifère plantigrade dans la voiture, et lui foutre le feu. Super ! Alors Lauren, tu joueras le rôle d'appât et tout va bien se passer. C'est sans compter sur notre monstre préféré : Contrôle des billets ! Bien sûr, rien de tout cela ne marche, et ils se retrouvent donc à courir la nuit, en pleine forêt, vers une cabane censée contenir des pièges à ours. Lauren prépare son petit plan pendant que Survivor se dénude, laissant ses habits pour attirer l'ours. Il monte alors aux arbres avec son armes, mais horreur, il la laisse tomber aux pieds du grizzli. Et double horreur, lui-même se laisse tomber de son arbre. Alors il court, encore. Finalement, Lauren sera la plus maline, mais pas plus que le Grizzli, je vous rassure.

Je vais arrêter là, car si je continue, je ne vais vraiment pas vous donner envie de faire l'expérience des Griffes de la forêt. Car si je passe sur les incohérences dans la lumières des éclairs la nuit, sur le fait qu'il y ai des rayons de soleil dans la cabane la nuit, sur le faux sang projeté contre la caméra ou sur les dialogues hilarants, c'est grâce à ce genre de film que l'on peut rendre grâce à Dieu à la fin, en réalisant qu'on a tenu bon, qu'on tient bon, et qu'on tiendra encore bon si d'autres gros nanars dans le genre s'offrent à nous.

Article écrit par Esteban le samedi 31 mai 2014 à 21:51

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Le promeneur d'oiseau

P-O-E-S-I-E. Ecoute un peu ton cœur, il t'apprend la TENDRESSE ! Alors ça c'était ce que chantait les Inconnus dans Douceur de Vivre, mais on va rester dans le thème. Celui de la poésie hein. Car avec ce film, on a l'impression de regarder un poème qui durerait une heure et demie. Un genre de conte à regarder un soir après un bon repas pour se mettre en condition et enfin comprendre un des plus grands mystères de notre ère : pourquoi les vaches ont l'air si apaisées lorsqu'elles regardent passer le train ?

cover

Mockingbird

Il est beaucoup plus facile de regarder un film que de vendre ses meubles. Je suis sûr que le nom de celui-ci vous laisse imaginer quel merveilleux moment vous allez passer ici à le découvrir. Avec un nom pareil, je ne pouvais pas le rater, et surtout, je ne voulais pas manquer l'occasion infernale de vous l'imposer. Encore un film d'horreur ? Oui, et en plus, avec un clown.

cover

The Taking of Deborah Logan

Commencez par vérifier sous le lit et derrière vos rideaux. Allez ensuite fermer votre porte à double-tour et veillez à laisser un peu de lumière dans la pièce. C'est épouvantable. Je ne vois pas d'autres mots. L'épouvante est parfois une véritable escroquerie dans bon nombre de films qui cachent leur médiocrité derrière une phrase d'accroche qui vous promet de vous faire tomber de votre canapé. Bia bia bia, beaucoup de prêchi-prêcha, mais pas ici. Ouh non, pas ici.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !