cover

Maman j'ai raté l'avion

Article écrit par Culturemania le mercredi 06 janvier 2016 à 23:13
likeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikes
31 personne(s) ont aiméAdd Like
Il y a un truc que j'aime bien faire chaque fin année. C'est un peu mon petit rituel à moi en lien avec ce satané esprit de Noël. Faire le sapin ? Non. Faire ma lettre au vieux barbu ? Non. Faire une liste de bonnes résolutions ? Encore moins. Regarder Maman j'ai raté l'avion ? Et ouais. Certains trouvent une magie dans les musiques de Disney, d'autres dans d'affreux magasins remplis de guirlandes et de couillons. Moi, cette magie, je la retrouve dans la baraque de Kévin McCallister dans ce quartier de Chicago où par malchance il ne se passe jamais rien.


Rélisateur : Chris Columbus

Cast : Macaulay Culkin, Joe Pesci, Daniel Stern, Catherine O'Hara...

Titre original : Home Alone

Et parlons-en de cette baraque. Car un peu comme dans la Famille Addams, elle tient le premier rôle en quelque sorte. Elle parait infinie avec un nombre de pièces innombrables. On rêve d'en voir le plan, mais on rêve aussi de ne jamais le voir pour ne pas réaliser que finalement, cette maison comme toutes les autres est faite de murs et a ses propres limites. En tout cas, ça pue le pognon là-dedans, et c'est un point qui n'a pas échappé à Harry et Marvin les casseurs flotteurs !

"Tout c'que j'ai vu dans cette baraque durant toutes ces années je l'voulais !"
preview

C'est bientôt Noël ! Ce vieux rapia d'oncle Franck est là avec toute la famille. Il y a Kévin, papa, maman, Buzz le grand frère qui joue le rôle du gros con, Fuller le petit mioche qui pisse partout et qui boit trop de Pepsi ainsi que toute une ribambelle de frères, sœurs, cousins et cousines. Le livreur de pizzas approche et tout va commencer par une simple pizza au fromage. Ce salopard de Buzz, sachant qu'elle était réservée pour Kévin, s'empiffre avec. La colère de Kévin fait rage et les passeports finissent presque noyés sous une flaque de lait. Ah oui, je ne vous ai pas dit l'essentiel : toute la famille part en France pour les fêtes.

"Ce voyage coûte un paquet d'fric à ton père."

Kévin est puni. Il doit filer dormir au grenier qui n'a rien de poussiéreux et qui aurait vite fait de devenir mon repaire si j'avais une baraque pareille. Sauf qu'au matin, le réveil ne sonne pas et c'est la panique avant de partir à l'aéroport. Je vous la fait courte : à cause d'une sale fouine de gamin du quartier, le décompte des gosses va déraper et tout le monde va oublier Kévin qui dort encore dans son grenier. Le petit blondinet se réveille enfin et découvre que sa famille a disparu comme par miracle. Livré à lui-même, il va devoir faire les courses, la lessive et tout le tralala. Le quartier est bien vide mais deux affreux cambrioleurs rôdent dans les parages. Mais il y a pire. Il y a le vieux Marley qui selon la légende serait le tueur à la pelle sanglante. En 1958, il a zigouillé tous les membres de sa famille ainsi que la moitié des habitants du quartier. Ils n'ont jamais retrouvé les corps, mais tout le monde sait que c'est lui le coupable.

"Voilà le vieux Marley. Vous voyez cette poubelle qu'il traîne derrière lui ? Le sel qu'elle contient ronge les corps et les transforme en momies."
preview

Mais il se trouve que Kévin est plus débrouillard que prévu et les casseurs flotteurs vont devoir s'y frotter. A partir de là, tout devient très drôle car Kévin va piéger toute la baraque. Voir des gens se faire affreusement mal est quand même un truc assez génial surtout que là, Harry et Marvin vont particulièrement dérouiller. Ils vont en prendre plein la gueule du début à la fin. Entre l'un qui va se faire brûler la tête et la main, l'autre qui va se manger un fer à repasser sur le crâne, l'un qui va se prendre un pot de peinture en pleine tronche et l'autre qui va devoir marcher pied nu sur des ampoules de Noël, on a pas fini de se foutre de leurs gueules. Et comme toujours, c'est ce qu'il y a de meilleurs non ?

"Je vais l'tuer ce gosse !!!"
Article écrit par Culturemania le mercredi 06 janvier 2016 à 23:13

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Les femmes du 6ème étage

Allé on perd pas le fil, et on continue notre épopée Luchini. Voilà un film assez récent cette fois dans lequel il a joué et qui a cartonné. Les femmes du 6ème étage, ce sont ces femmes espagnoles ou portugaises qui vivaient dans les chambres de bonnes situées au dernier étage des beaux immeubles Haussmanniens. Aujourd'hui, ce sont des studios de 9m² loués à bien plus de 500€/mois, mais c'est un autre débat. On est mardi, et le mardi, c'est Luchini !

cover

Ed Gein

Prenez un monstre et faites-en une horrible histoire. Puis faites-en des cauchemars pendant une génération. Prenez un détraqué évadé de l'asile et faites-en une légende qui sera racontée par les campeurs autour du feu. Prenez une créature maléfique, une sorcière, un loup-garou, un démon, un vampire ou Satan en personne et vous aurez une histoire d'horreur. Mais là où tout bascule, c'est ici : prenez votre voisin et faites-en une histoire d'horreur. Prenez votre client habituel et faites-en des cauchemars. Prenez votre meilleur ami et découvrez son sous-sol rempli de cadavres suspendus à la peau arrachée. Prenez Edward Gein, le charmant habitant de la petite ville de Plainfield dans le Wisconsin.

cover

Joy Ride 2

Evidemment, quand on voit l'affiche, on pense à Christine, la bagnole du bouquin de Stephen King. Mais là, c'est des camions, ou plutôt des camionneurs qui décident de jouer avec des jeunes écervelés. On commence à parler de cette virée en enfer par le deuxième épisode (il y en a trois, le premier n'ayant pas vraiment d’intérêt) car il y a un scène bien spéciale, qui comme bien souvent se passe autour d'une table.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !