cover

Mockingbird

Article écrit par Culturemania le lundi 30 mars 2015 à 21:37
0 personne a aiméAdd Like
Il est beaucoup plus facile de regarder un film que de vendre ses meubles. Je suis sûr que le nom de celui-ci vous laisse imaginer quel merveilleux moment vous allez passer ici à le découvrir. Avec un nom pareil, je ne pouvais pas le rater, et surtout, je ne voulais pas manquer l'occasion infernale de vous l'imposer. Encore un film d'horreur ? Oui, et en plus, avec un clown.


Réalisateur : Bryan Bertino

Cast : Audrey Marie Anderson, Natalie Alyn Lind, Todd Stashwick, Alexandra Lydon,

Nationalité : Américaine

On est vieux, c'est établi et la première seconde du film nous le confirme. Ça comment comme ça : "Il était une fois... en 1995". C'est quoi ce bordel ! Une phrase qui commence par "Il était une fois" ne devrait pas se terminer par une date située après notre naissance ! Ce qui veut donc dire que pour certaines personnes, 1995 correspond au passé souvent associé à l'expression qui ouvre les contes de notre enfance. L'horreur est déjà là non ? Imaginez si les livres de contes pour enfants débutaient par : "Il était une fois en 1996, cette époque où les Princes trouvaient la Super Nintendo dépassée...". L'horreur, je vous l'avez dit.

Allez vous-en. Ne m'obligez pas à ouvrir la boîte.

Tout commence réellement avec un gamin qui se prend une balle dans la tête dans sa salle de bain pour la simple raison qu'il aurait arrêté de filmer. Tout va tourner autour de quelques caméras. Le film est divisé en trois histoires de personnages qui vont subir ce que l'on appellera Le Jeu.
Il y a d'abord La famille. Papa, Maman, Fille numéro un et Fille numéro deux. Les petites partent ce soir faire du patin à glace avec le tonton alors que Papa a trouvé sur le pas de sa porte une caméra avec le petit mot "Keep Filming". C'est sûrement qu'ils ont gagné à un jeu concours à la con. Et puis un truc gratos, on va pas le refuser.
Il y a ensuite L'étudiante. Elle est arrivée une semaine en avance dans sa piaule d'université et a l'air de se faire chier comme un rat mort. Mais pas pour longtemps. Sur le pas de sa porte, un cadeau : une caméra ! Nooon ? Si si.
Et il y a enfin Le clown. Un jeune incapable et attardé qui vit avec sa mère. La mère est aussi sale et répugnante que l'appartement dans lequel ils vivent. Un coup de sonnette et sur le palier : une caméra et un costume de clown. Mais surtout, des instructions. Se raser la tête, se transformer en clown pour finir à se faire prendre en photo avec des gosses. On sent l'ignoble. Ça va racler large.

preview

Maintenant que tout est en place, Le Jeu peut commencer. Chacun trouvait ça très amusant au tout début, mais petit à petit, ça ne va plus faire rire Papa & Maman. Bien sûr dehors, il fait orage. Détails amusant : la caméra ne peut pas s'éteindre. D'autres indices vont leur arriver. Ce n'est plus un jeu. Souriez, vous êtes filmé. C'est amusant n'est-ce pas ? Et tu dirais quoi si la porte de ta maison s'ouvrait soudainement ? Ou si un cadavre de chien venait s'écrouler sur ton tapis après avoir traversé la fenêtre de ta super véranda ?

Ça a marché ? Alors ? Ils sont morts ? Et les cassettes, tu les as reprise ?
Article écrit par Culturemania le lundi 30 mars 2015 à 21:37

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

La nuit du loup-garou

Quand on voit l'affiche, on comprend de suite que cette chose sort d'un autre âge. 1961, ça commence à faire un bail non ? Il aurait vraiment fallu que je naisse 30 ans plus tôt car toutes ces vieilles saloperies me passionnent vraiment. Ce que j'aime le plus, outre le fait que ces perles règlent mon sommeil comme une horloge depuis des années, c'est que dans chacune de ces croûtes se trouve l'origine de tout ce qui s'est fait après. Si vous en voulez la preuve, regardez des épisodes de la Quatrième Dimension (The Twilight Zone). Chaque épisode est une base pour tout ce qu'on a pu voir ensuite. Bon et sinon, vous connaissez les loups-garous ?

cover

About Alex

Quelques jeunes dans une maison à la campagne, vous allez me dire que ça pue encore le film d'horreur merdique que j'adore tant. Et bien non, pas cette fois, cette fois personne ne va mourir, cette fois aucun fou masqué ne va sortir du bois en hurlant ou aucune bestiole mutante ne va venir les dévorer la nuit. Mais alors quelle est l'histoire, vite, on veut savoir, on n’en peut plus !! C’est l’histoire d’un mec qui s’appelle Alex. Et un jour, Alex décide de s’ouvrir les veines dans sa baignoire.

cover

Samba

Moi, ce que je voulais vraiment, c'était aller voir Gone Girl. Mais il était 19h30, et la séance était à 20h30, alors tu comprends, on voulait pas avoir à traîner pendant 1 heure dans le froid en attendant le début du film. Et puis, dans les films que l'on voulait voir, un se présentait à 20h10. Bon, tu me diras, ça fait quand même 40 minutes à poiroter, mais c'est toujours mieux non ? Alors un coup de métro, un gaufre infecte de chez Waflle Factory, et nous voilà bien installés dans une salle immense du centre de Paris pour avoir la joie de voir ce film, Samba, annoncé comme le nouveau Intouchable, ne nous le cachons pas. La gaufre me reproche déjà.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !