cover

Phénomènes

Article écrit par Culturemania le vendredi 18 mars 2016 à 23:40
likeslikes
2 personne(s) ont aiméAdd Like
Albert Einstein a dit : "Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre.". Voilà sur quoi s'ouvre le film. Cette grande idée assez magistrale pour devenir fascinante. Sauf qu'il y a déjà deux problèmes : rien ne prouve qu'Einstein a prononcé cette phrase. Des mecs très sérieux se sont penchés sur le sujet. Et puis surtout, l'abeille n'étant pas le seul pollinisateur naturel, cette phrase a de grandes chances d'être fausse. Là aussi, des mecs très sérieux se sont penchés sur le sujet. Mais l'idée est grandiose, c'est vrai. Et ce qui est encore plus vrai, c'est que les gens vont commencer à disparaître. Tous, sans avertissement.


Titre original : The Happening

Réalisateur : M. Night Shyamalan

Cast : Mark Wahlberg, Zooey Deschanel, John Leguizamo

Genre : Fantastique

Elliot Moore est un professeur de science à l'université de Philadelphie. Il est en train d'apprendre des balivernes à ses étudiants alors que la proviseur frappe à sa porte. Tous les professeurs doivent se réunir dans l’amphithéâtre principal car il se passe quelque chose de grave. Le Burger King va fermer ? Pas tout à fait.

preview

A New-York, au beau milieu des joggeurs et des écureuils de Central Park, les gens vont soudain s'arrêter, se figer. Quelques secondes de flottement. Et puis tous vont claquer en se donnant la mort avec tout ce qui leur tombe sous la main. Le vent souffle, les arbres semblent communiquer. La thèse d'un attentat massif à l'arme chimique est la première conclusion des têtes d’œufs de l'armée et du gouvernement. Encore ces foutus barbus qui foutent la merde. Est-ce que le phénomènes touche le reste de la ville ? Le reste du pays ? Patience. Il faut quitter la ville. Le phénomène se déplace et semble frapper Philadelphie. Tout commence là aussi dans un parc. Je vous avais dit qu'il fallait raser tous ces trucs verts et faire des parkings pour le Walmart géant.

preview
preview

Elliott emporte sa fille et sa femme Alma le plus loin possible en direction de l'ouest. Mais ils n'iront pas plus loin que la Pennsylvanie. Jusqu'au moment où il va commencer à comprendre la source de ce phénomène qui pousse les gens à se nettoyer eux-même. Et c'est souvent comme ça avec Shyamalan : l'histoire est assez passionnante voire fascinante, le déroulement bien fichu (la séquence chez la vieille barge est quand même excellente !) mais l'explication finale est évoquée sans être poussée à son maximum. Le côté technique, scientifique, idéologique voire biblique aurait pu aller tellement plus loin. L'idée du film est bonne, mais il me manque les dix dernières minutes pour boucler complètement le film. Un genre de repas sans dessert en somme, un trajet de métro sans panne de signalisation, un livre sans sa dernière page ou un gâteau d'anniversaire sans glaçage. C'est bien, mais ça fait quand même chier que ce soit pas mieux.

Article écrit par Culturemania le vendredi 18 mars 2016 à 23:40

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Scenic Route

Qui n’a jamais rêvé de traverser la Valley de la Mort avec un pote, au volant d’une vieille bagnole sans climatisation ? Un bon 50°, une route déserte et cette vallée vide, à perte de vue, que demander de plus ? Eh bien, s’il y a un truc qu’on peut vouloir, c’est que la voiture ne nous lâche pas en plein milieu de cette immensité infernale. C’est beau le désert quand même, surtout quand on sait qu’on ne va pas s’y éterniser.

cover

Requiem for a dream

Celui qui est venu chercher de l'espoir ici peut repartir tout de suite et se faire rembourser son billet d'entrée. Le désespoir sera sans limite. Encore une bien belle histoire qu'est celle de Harry Goldfarb et de son entourage. Sa mère, sa meuf, son pote, sa zone. Vous voulez une descente aux enfers, ils vont vous la livrer sur un plateau. La drogue, l'éclate, les pamplemousses, les illusions, la télévision, les pilules, la robe rouge, la bonne purée, à chacun sa croix. Harry, je vais bientôt passer à la télévision. Tout va s'arranger. Ton père aurait été tellement fier de toi.

cover

Killer Joe

Joe tue, car Joe est un tueur. C'est un homme qui simplement fait son métier. Il faut payer d'avance par contre, Joe est assez tatillon sur ce point. On ne négocie pas cette condition. Tu fais appel à un tueur souviens-toi, tu ne demande pas à ton voisin de laver ta bagnole. Un jour de pluie, Chris va faire appel à Joe. Sauf que Chris n'a pas un rond en poche. Certains disaient : la vérité est ailleurs. Ici on dira plutôt : la solution est ailleurs.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !