cover

Poltergeist

Article écrit par Culturemania le mardi 30 juin 2015 à 22:44
0 personne a aiméAdd Like
Un poltergeist, de l'allemand Poltergeist, dérivé de poltern 'faire du bruit' et geist 'esprit', est un phénomène paranormal consistant en des bruits divers, des déplacements, apparitions ou disparitions d'objets et autres phénomènes a priori inexplicables. Les poltergeists sont en général, considérés comme des phénomènes de 'petite hantise' qui seraient liés à la présence d'un(e) adolescent(e) perturbé(e), par opposition aux phénomènes de 'grande hantise' qui supposent l'intervention de l'esprit d'un ou plusieurs morts, bien que la séparation ne soit pas toujours évidente. C'est wikipédia qui le dit. Ouvrez grand les yeux, le Diable sort toujours d'un placard.


Réalisateur : Gil Kenan

Cast : Sam Rockwell, Rosemarie DeWitt, Jared Harris ...

Genre : Epouvante-horreur

Nationalité : Américaine

Mais alors on veut dire par là que le Diable serait gay ? Bin oui, s'il sort du placard. Mon humour a toujours été remarquable, mais pour autant, on va directement passer à la famille Bowen qui choisit d'emménager dans une belle petite bicoque en plein lotissement de banlieue à l'américaine. La baraque est top, mais dès le départ, le mioche de service n'est pas content et commence à se pisser dessus. Non maman, cette maison elle est trop nulle ! C'est toi qu'est nul, p'tit con. Malgré les réticences et les avertissements du jeune Griffin, tout le monde déboule dans la casba idéalement située au beau milieu d'un champs de lignes électriques. Dès le départ, ça pue l'embrouille à la papa. L'électricité flotte dans l'air et les premiers coups de l'enfer ne vont pas se faire attendre.

preview
- De quoi as-tu peur ?
- De tout.

Un clown et un écureuil plus tard, voilà un arbre qui fouette la maison. Et bien sûr Griffin sera bien incapable de fermer l'oeil avec tout ce raffut. Et je ne vous ai pas encore parlé de la petite Maddy. On la retrouve une nuit face à la télévision, en train de communiquer avec l'au-delà alors que lampe du salon joue au gyrophare de fête forfaire. La petite est formelle : ils sont là.
Beaucoup de choses étranges se passent, mais bien sûr, les parents ne veulent pas écouter toutes les salades que leurs mioches ont pu leur raconter. Il décident de les laisser là, en compagnie de la grande sœur qui va jouer la baby-sitter. Elle regarde une émission de télé-réalité où le présentateur, Carrigan Burke, est un prêtre-marabout-exorciseur-chasseur de fantôme qui part en mission pour nettoyer les maisons les plus hantées du pays. Mais comme le dit Griffin : une tempête arrive.

Pendant le dîner chez leurs amis, les parents apprennent que leur maison a été construite au-dessus d'un cimetière. Wow Putain. Mais la légende dit qu'ils auraient déplacé les morts et les pierres tombales bien avant de construire cette flotte de maisons. Ah bon, c'est quoi ces conneries, vous en êtes bien sûr ? Moi pas trop, parce que la maison va commencer à être le repère de monstres dégueulasses qui sortent du sol et des murs et qui essaient d'emporter la marmaille avec eux. Montrez-nous la voie pour qu'on puisse aussi foutre la merde dans votre monde. Tel est leur credo.

preview
preview

Les parents reviennent et découvrent que ça merde à plein tube. Griffin s'est fait attaquer par un clown et est maintenant suspendu dans un arbre-chasseur (là on se croirait presque dans Harry Potter), la grande sœur à fait face à l'armée des morts dégoulinants et Maddy s'est faite avaler par le placard dans un monde où la sécurité sociale ne doit pas exister. L'horreur à tous les niveaux. Il va falloir en priorité récupérer Maddy et surtout, trouver des gens qui vont croire à leur histoire. Une seule solution : débusquer les agents Mulder et Scully. c'est chose faite, mais ils sont vite dépassés par les événements. Croyez-moi, c'est un vrai bordel. La solution ? Que diriez-vous d'appeler un marabout, un vrai ? Ça tombe bien, on en connait un, un vrai nettoyeur en CDI, un GhostBusters des années 2000, un mec qui a toujours un couteau et une corde magique sur lui, et beaucoup le connaissent sous le nom de Carrigan Burke.

Article écrit par Culturemania le mardi 30 juin 2015 à 22:44

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Zulu

Les Zoulous, c'est avant tout un peuple qui vie principalement en Afrique du Sud. C'est aussi un vieux film ou une poignée d'entre eux doivent faire face à une armée gigantesque - un peu à l'image du peuple du Rohan face à l'armée de Saroumane dans le deuxième épisode du Seigneur des Anneaux. Mais depuis 2013, Zulu est aussi un film qui réunit Orlando Bloom et Forest Whitaker en tant que flics de la ville du Cap faisant face aux violences du pays, des années après l'abolition de l'Apartheid.

cover

Les animaux fantastiques

Le cinéma américain gère désormais ses grosses licences par vagues entières de films, prévoyant à l’avance la réapparition périodique du produit à tel rythme pendant tant d’années. On a ainsi du Marvel et du DC à rythme régulier à n’en plus finir, on se rappelle de la très (trop) longue adaptation du Hobbit, Star Wars aura bientôt du mal à garder le concept d’épisodes numérotés et il n’est plus un jeu, un livre ou un prospectus à Hollywood qui ne soit susceptible de donner matière à une bonne grosse trilogie. Mais là, depuis la promesse d’une adaptation d’Angry Birds, on n’avait pas visé si haut dans l’improbable depuis un moment. Il n’y a bien que le nom de J.K. Rowling qui ait pu conserver ma curiosité. Retour chez les sorciers, sans le binoclard à la cicatrice en forme de Sowilo (roah la révélation).

cover

The Hateful Eight

Quelqu'un m'a dit récemment : "Les films de Tarantino je les regarde pas, c'est toujours trop long". Et nous voilà retombé dans le culte qui détruit notre époque, celui de l'immédiateté, de l'instantané, du tout tout-de-suite. La vie est longue et pourtant on l'aime bien, la preuve c'est que l'on cherche sans cesse à la rallonger et qu'on touchera très vite la question de l'immortalité. Alors c'est trop long ? C'est irrecevable car c'est un simple argument de paresse. J'aurai préféré l'argument : "c'est trop de la merde ce qu'il fait", car on est en droit de supposer que celui qui dit ça a pris la peine de s'emmerder suffisamment pour en arriver à cette conclusion. Mais moi, je trouve justement que les choses doivent avoir le temps de s'installer et que comme je le dis souvent, l'auteur doit faire la moitié du boulot, et c'est au spectateur de faire l'autre moitié.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !