cover

Scenic Route

Article écrit par Culturemania le jeudi 30 octobre 2014 à 12:38
0 personne a aiméAdd Like
Qui n’a jamais rêvé de traverser la Valley de la Mort avec un pote, au volant d’une vieille bagnole sans climatisation ? Un bon 50°, une route déserte et cette vallée vide, à perte de vue, que demander de plus ? Eh bien, s’il y a un truc qu’on peut vouloir, c’est que la voiture ne nous lâche pas en plein milieu de cette immensité infernale. C’est beau le désert quand même, surtout quand on sait qu’on ne va pas s’y éterniser.


Réalisateurs : Michael Goetz, Kevin Goetz

Cast : Josh Duhamel, Dan Fogler

Nationalité : Américaine

Titre Français : Route vers l'enfer

Carter et Mitchell sont de vieux amis. Mais aujourd’hui, tout les sépare. Mitchell est un mec qui a posé sa guitare et ses rêves pour épouser une vie de bonne maison, de bonne voiture et de bonne famille. Carter, c’est tout l’inverse. Il a persisté dans ses rêves de devenir auteur de romans, ce qui explique qu’aujourd’hui, il vive dans sa voiture et n’ai pas un rond. Mais son idée, c’est d’abord de renouer avec son ancien pote de toujours et d’avoir une bonne discussion. La seule solution : un bon vieux Road Trip des familles dans la Death Valley. Mais ça ne s’arrêtera pas là. Car le dialogue tant espéré ne montre toujours pas le bout de son nez, et la glace reste uniforme, sans trou. Alors Carter a soudain une bonne idée.

Soudain, c’est donc la panne. Il fait une chaleur à crever, la route est déserte, et la caisse ne démarre pas. Panique ? Pas encore, pas tout de suite, quelqu’un va bien finir par passer. Et c’est le cas. Mais Carter révèle alors l’incroyable : la voiture n’est pas en panne ! C’est lui qui a débranché un câble pour se retrouver avec son pote, dans cet endroit où la seule chose à faire en attendant les secours est de dialoguer. Dialoguer de la vie, des choix qui ont été fait par l’un et par l’autre, les critiques des uns et des autres. Putain, rappelle-moi le nom de ton foutu clébard ? Et ta guitare, t’as tout oublié ? Et ta coupe d’iroquois, ce n’est pas à ton boulot qui fait de vous les nouveaux aigles des Etats-Unis que tu vas pouvoir la porter.

preview

Mais alors là où ça devient intéressant, c’est lorsque la folie de la chaleur et du froid de la nuit arrive. Du sang, de la bagarre, et un trou creusé dans le sol. Voilà qui me plait, et voilà qui en fait un film bien plaisant. Parce que la survit va devoir prendre le dessus passé les premières béquilles dans ta gueule. A un moment, j’ai cru que ça allait partir façon La colline a des yeux, mais non. Et la fin … à vous de voir, y’a une ouverture vers le mur de la folie. La glace est fine, et il est tellement facile de passer dessous alors qu’on a tenu tout ce temps dessus.


Article écrit par Culturemania le jeudi 30 octobre 2014 à 12:38

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Ouija

Tu veux flipper, tu regardes Ouija. Tu veux sursauter, tu regardes Ouija. Tu veux crier, tu regardes Ouija. Tu veux réveiller l'chat, tu regardes Ouija. Tu veux te cacher sous tes draps en allant te coucher en priant que le diable ne vienne pas te chercher, tu regardes Ouija. Si tu crois que Ouija est un pauvre film de teenagers à la con, calme-toi et assieds-toi. Et maintenant appuie sur Play. C'est à propos de Debbie.

cover

Wrong Cops

Et voilà encore un bon film extraterrestre. Une merveille de Quentin Dupieu, qui n'est autre de Mr Oizo. Si tu connais, c'est la petite peluche jaune et blanche qui bougeait sa tête. Tu vois que tu savais. C'est un film qui commence avec un flic qui distribue de la drogue à des enfants mexicains dissimulée dans des corps de petits rats morts. C'est un festival qui démarre.

cover

Le dernier trappeur

Nicolas Vanier nous offre un film-documentaire sur la vie au Yukon de Norman Winther et de sa compagne Nebraska. Au fil des saisons, on va suivre la vie de l'un des derniers trappeurs du nord-ouest Canadien, région non-épargnée par les grandes exploitations forestières qui rendent ce mode de vie de moins en moins possible et de plus en plus reculé.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !