cover

Scooby Doo : Aventures en Transylvanie

Article écrit par Culturemania le dimanche 16 novembre 2014 à 21:21
likes
1 personne a aiméAdd Like
Si je vous dit Véra, Fred, Daphné et Sammy, vous savez tout de suite de quoi je veux parler. Oui, surtout que vous avez je l'espère lu le titre avant de lire cette introduction, autrement, vous êtes une personne bien étrange, et donc extrêmement bienvenue ici. Car oui, je parle bien des 4 supers amis de Scooby, le chien le plus bouffeur et le plus peureux de l'ouest ! Cette fois-ci, ils vont aller directement dans le lieu préféré des fantômes : un château de Transylvanie !


Réalisateur : Paul McEvoy

Titre original : Scooby-Doo Frankencreepy

Cast : Frank Welker, Matthew Lillard, Mindy Cohn...

Alors non, on ne va pas visiter le Château des Carpathes de Jules Vernes, mais pas loin. D'ailleurs, si vous avez lu le livre, vous savez que tout paranormal y trouve malheureusement sa solution matérielle et scientifique. Ce qui est assez raccord avec les épisodes de Scooby-Doo si on regarde bien. Car dans chaque épisode, Véra le plus souvent démystifiait tout ça avec sa logique implacable et sa connaissance de la nature humaine.

Monsieur Smith !! Le directeur du parc d'attraction !!
J'aurai pu finir millionnaire si nous n'aviez pas fourré vos nez dans mes affaires !

Ah quel bonheur ces répliques cultes ! Bon, on commence pas à s'emporter et répondons à la question : de quoi ça parle ?
Véra reçoit un appel Internet d'un avocat de sa famille lui apprenant qu'elle l'héritière d'un château de Transylvanie appartement à sa famille. On apprendra d'ailleurs le petit secret de cette cachottière de Véra au sujet de son nom de famille. Evidemment, on les rassures, il ne s'agit pas d'aller en Europe de l'est, mais dans une province de Pennsylvanie, située plutôt aléatoirement sur la carte des Etats-Unis. On reste donc au pays des Burgers, pour le plus grand soulagement de Sammy et Scooby.

preview

On peut pas dire que l'accueil sur place est aussi chaleureux que chez Drucker. Les villageois vivent sous la peur instaurée par l'ancienne famille de Véra, ces savants-fou ayant donné vie à une créature qui ferait frémir la créature de Frankenstein ! Du coup, il ne sont pas très cool avec eux et portent de dangereuses torches de feu. Direction le château pour découvrir l'hôte, une sorte de femme très très bizarre qui leur fait faire le tour du lieu et leur offre de la gelée de pieds de porc (bah ouais, pourquoi pas). Mais le maléfice va continuer, et des choses bizarres vont se dérouler dans le château. La créature est là, et elle vient de se réveiller. mais Véra, qui perd la tête, finira par retrouver ses petits et solutionner tout ce beau bordel. La créature est-elle réelle ? Les fantômes existent-ils ? Les placards sont-ils maléfiques ? Avez-vous bien fermé la porte à double tour ? Saloperie de Monsieur Smith !


Article écrit par Culturemania le dimanche 16 novembre 2014 à 21:21

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Les animaux fantastiques

Le cinéma américain gère désormais ses grosses licences par vagues entières de films, prévoyant à l’avance la réapparition périodique du produit à tel rythme pendant tant d’années. On a ainsi du Marvel et du DC à rythme régulier à n’en plus finir, on se rappelle de la très (trop) longue adaptation du Hobbit, Star Wars aura bientôt du mal à garder le concept d’épisodes numérotés et il n’est plus un jeu, un livre ou un prospectus à Hollywood qui ne soit susceptible de donner matière à une bonne grosse trilogie. Mais là, depuis la promesse d’une adaptation d’Angry Birds, on n’avait pas visé si haut dans l’improbable depuis un moment. Il n’y a bien que le nom de J.K. Rowling qui ait pu conserver ma curiosité. Retour chez les sorciers, sans le binoclard à la cicatrice en forme de Sowilo (roah la révélation).

cover

The Human Centipede - Part 2

C'est vraiment pour clore le chapitre horreur que je rédige ce post, car ce film me pose un vrai problème. Il prouve que l'esprit des gens est vraiment dérangé. C'est à dire qu'un mec arrive, a cette idée, et propose d'en faire un film pour le diffuser au grand public. Et là, son interlocuteur lui dit bougrement oui. Y'a plus qu'à filmer, et pour nous, y'a plus qu'à regarder. Tout est en noir et blanc, choix judicieux.

cover

La Belle et la Bête

Qui ne connait pas cette histoire, au travers d’une de ces déjà nombreuses adaptations ? Pourtant, Christophe Gans décide d’en faire une version française des années 2010. Même si c’est gonflé, on se dit que le bonhomme est probablement un des rares à pouvoir le faire, d’une part parce qu’il n’en est plus à son coup d’essais, et d’autre part car il n’a jamais été soumis aux figures imposées du cinéma français de ces dernières années.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !