cover

Sully

Article écrit par Culturemania le mardi 31 janvier 2017 à 22:52
likeslikeslikeslikeslikes
5 personne(s) ont aiméAdd Like
Le 15 janvier 2009, un Airbus A320 de la compagnie US Airways a frappé une horde d'oiseaux, niquant les deux moteurs et foutant une pagaille pas possible. L'avion était piloté par Chesley Sullenberger, alias Sully. Ce type est un héros. En 2009, les journaux titraient "Miracle sur l'Hudson". Ce type a réussi la prouesse de faire amérrir ce gros cigare volant sur les eaux glaciales de l'Hudson River, qui est ce bras de flotte qui sépare le New Jersey de l'île de Manhatthan. Aux manettes de ce film : Clint Eastwood. J'allais pas rater ça.


Réalisateur : Clint Eastwood

Cast : Tom Hanks, Aaron Eckhart, Laura Linney

Le vol 1549 US Airways avait décollé de l'aéroport de LaGuardia. Mais après l'histoire des piafs, qui est l'un des plus grands dangers de l'aviation, les deux moteurs sont endommagés alors que l'avion n'est toujours pas bien haut en altitude. Au passage, je vous laisse découvrir un truc qui m'avait stupéfait en l'apprenant : le métier d'épouvantail dans les aéroports.
A bord, 150 passagers et 5 membres de l'équipage. Plusieurs options se posent. Retourner à LaGuardia en urgence ou biffurquer vers l'aéroport de Teterboro. Mais ça semble pas jouable. Le commandant Sully prend alors la seule décision qui lui semble raisonnable : utiliser la rivière de l'Hudson comme piste d'ammérrissage. Petit détails qui va compter : on est en janvier et l'eau est à 2°C.

preview

Pari réussi. L'avion flotte et tous les passagers peuvent être évacués sur les ailes de l'avion. En quelques minutes, des bateaux viennent à la rescousse des 155 personnes qui étaient à bord. Tous ont survécu. Mais évidement, ça ne s'arrêtera pas là. Car cette histoire n'est pas ue belle histoire pour tout le monde. Il y a quelques têtes d'oeuf qui se demandent si le choix de Sully a vraiment été le bon. La compagnie et leurs assurances auraient préféré ne pas avoir à payer le coup d'une telle opération et vont donc remettre en question son choix en essayant de prouver qu'il aurait dû retourner à la Guardia. Alors évidement, les simulations informatiques vont rentrer en jeu et le procès pour un type qui a sauvé 155 personnes va pouvoir commencer. Ca parait incroyable non ? Et bien pas pour ceux à qui cette histoire a couté des sous. Les survivants ? Ils auraient sûrement préféré en voir crever quelques uns mais conserver un avion en bon état. Et les voilà donc à essayer d'accabler Sully et son co-pilote jussqu'à les faire douter eux-même. A la TV, ce sont des héros, au tribunal, ce sont les poches percées de la compagnie. Mais le problème des simulations informatiques, c'est que justement, elles sont informatiques, et qu'elles ont oublié l'essentiel : c'était un humain qui pilotait cet A320 ce jour là. Pas un ordinateur capable de traiter des milliards d'informations en une nanoseconde. La messe est dite messieurs les assureurs, sortez votre chéquier.
Regardez vraiment ce film, ça permet de se remettre en tête cette histoire. Pour ma part, j'ai dû faire comme tout le monde à l'époque, c'est à dire lire un ou deux articles sur le sujet, chercher la vidéo de l'avion dans la flotte et passer au prochain fait divers. Celui-là vaut largement la peine qu'on s'y replonge pendant une bonne heure et demie. Et puis merde, c'est du Clint Eastwood quoi !

- Si vous deviez vous retrouver de nouveau dans une telle situation, le referiez-vous ?
- Oui, mais je ferai ça en juillet.
preview
Article écrit par Culturemania le mardi 31 janvier 2017 à 22:52

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

The Black Water Vampire

Sale histoire à Black Water. Tous les 10 ans, un cadavre de femme vidée de son sang est retrouvé dans la forêt. Raymond Banks a été déclaré coupable de ces meurtres même si ça sent le coup fourré à plein nez. Comme il le dit lui-même : toute la ville veut le voir disparaître car il sait. Il sait ce qu'ils font dans la forêt. Et ça tombe bien car la sentence de Raymond Banks est la mise à mort pure et simple.

cover

La Fissure (The Gate)

Permettez-moi de vous emmener non sans pudeur dans un espace très personnel : mon enfance, ou plutôt la fin de mon enfance (histoire de ne jamais faire regretter à mes voisins de cette époque de ne jamais avoir appelé la DDASS). Voilà ce qui est de mémoire le tout premier film d'horreur que j'ai vu et qui m'a laissé un souvenir intégral. Le film est sorti en 1987 et a dû passer à la télévision un soir sur une chaîne du genre RTL9. En quelle année, je ne m'en souviens pas, mais les aventures de Al, Glen et Terry ne m'ont jamais vraiment quittées.

cover

Cube

Culturemania ayant quand même développé un certain penchant pour le cinéma horrifique, il me semble qu’un OVNI aussi surprenant devait y figurer. Une seule chose est sûre… vous êtes dans un cube.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !