cover

The Dark Knight : Le chevalier noir

Article écrit par Esteban le mercredi 28 mai 2014 à 12:38
likeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikes
19 personne(s) ont aiméAdd Like
Le chevalier noir, ou Batman si vous préférez. La première série de films de Tim Burton puis de Joel Schumacher posait les bases : oui, Batman peut s'adapter en film, et oui Batman peut être génial au cinéma. Puis est venu le père Nolan, qui change complètement la donne en faisant des films chauve-souris qui sont devenus des superproductions. Quand je les ai découvert, j'étais un peu sceptique. Comment faire mieux que Tim Burton ?? Bon OK, quand on voit ce qu'il fait aujourd'hui, on se dit qu'il n'y a pas de mal, mais ça, c'est un autre débat. Mais pour moi, Nolan l'a fait, en nous donnant des films beaucoup plus noirs et détraqués. Et son deuxième est j'en suis sûr le meilleur, alors parlons-en un peu.


Titre original : The Dark Knight

Réalisateur : Christopher Nolan

Cast : Christian Bale, Heath Ledger, Michael Caine, Aaron Eckhart, Gary Oldman, Maggie Gyllenhaal, Morgan Freeman

preview

Le premier film de Christopher Nolan se termine sur la carte du Joker, laissé là comme un indice à ce que sera la suite des aventures du Batman et du commissaire James Gordon. Une carte noire. Le deuxième film de Nolan s'ouvre sur un braquage de banque magistral. Des hommes masqués s'affairent, chacun à une tâche particulière, correspondante à ses compétences bien spéciales. Une fois sa tâche effectuée, l'homme masqué se fait exploser la tête par le suivant, qui une fois sa tâche achevée, se fera exploser la tête par le suivant, et ainsi de suite. Vous l'aurez compris, il est bien plus facile de se partager le magot lorsqu'il ne reste plus qu'une personne à la fin du braquage. Et je vous laisse deviner quelle est cette dernière personne, qui s'enfuira au volant d'un bus d'école, noyé parmi d'autres bus d'école qui passaient devant la banque à ce moment précis.

preview

On comprend alors tout de suite que le nouveau fouteur de merde à Gotham en a dans le ciboulot. Le Joker monte, et devient peu à peu une figure importante dans le monde de la Pègre. Harvey Dent quand à lui, devient la coqueluche de toute la ville, en devenant une sorte de cavalier blanc de la police, qui me fait beaucoup penser au personnage de Prince de Lu. Un genre tout ce qu'il y a de plus parfait, de plus noble et de plus incorruptible. Vraiment ? Vous en êtes sûr ? Alors attendez de voir comment le Joker va n'en faire qu'une bouchée. Quelle meilleure victoire que de transformer la bonté humaine en cauchemar de l'humanité ? Batman, égal à lui-même, continue de découvrir de nouveaux joujous grâce à Lucius Fox, son Mac Gyver personnel, sorte de génie mystérieux. Et ils ne seront pas de trop face au Joker, qui n'a aucun autre intérêt que de voir le monde s'écrouler.

Certains hommes sont sans but logique. On ne peut les acheter, les intimider, les raisonner ou négocier avec eux. Certains hommes veulent juste voir le monde brûler.

Et c'est bien là la force de ce Batman. Le personnage de Joker est le méchant parfait. Ce n'est pas le genre de méchant qui va avoir un bon fond au final, ou le genre de méchant intéressé par une chose aussi stupide que l'argent, ou même le pouvoir. Non, le Joker veut simplement voir le monde brûler. Sa psychologie est aussi parfaite. Tout est calculé, intelligent, et il a toujours deux coups d'avance sur ce pauvre Gordon. Histoire de vous mettre l'eau à la bouche si vous n'avez pas vu ce film, je finirai par une petite histoire, l'histoire des deux bateaux :
Tous les cinglés de l'asile de la ville sont sur un énorme bateau. Ils ont été placé là pour les éloigner de la ville qui va, selon les dires du Joker, devenir un chaos totalement explosif. Un autre énorme bateau transporte lui des civils, habitants de Gotham voulant aussi fuir la ville au plus tôt. Mais les deux bateaux sont immobilisés, et le Joker prend alors la parole. Il informe les passages des deux bateaux que leurs soutes est remplie d'explosif et d'un détonateur. Petit détail, le détonateur de chacun des bateaux fait exploser la charge contenue dans l'autre bateau. N'oubliez pas une chose : un bateau contient des civils, l'autre des prisonniers.

Why so Serious !
Article écrit par Esteban le mercredi 28 mai 2014 à 12:38

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Samba

Moi, ce que je voulais vraiment, c'était aller voir Gone Girl. Mais il était 19h30, et la séance était à 20h30, alors tu comprends, on voulait pas avoir à traîner pendant 1 heure dans le froid en attendant le début du film. Et puis, dans les films que l'on voulait voir, un se présentait à 20h10. Bon, tu me diras, ça fait quand même 40 minutes à poiroter, mais c'est toujours mieux non ? Alors un coup de métro, un gaufre infecte de chez Waflle Factory, et nous voilà bien installés dans une salle immense du centre de Paris pour avoir la joie de voir ce film, Samba, annoncé comme le nouveau Intouchable, ne nous le cachons pas. La gaufre me reproche déjà.

cover

Scooby Doo : Aventures en Transylvanie

Si je vous dit Véra, Fred, Daphné et Sammy, vous savez tout de suite de quoi je veux parler. Oui, surtout que vous avez je l'espère lu le titre avant de lire cette introduction, autrement, vous êtes une personne bien étrange, et donc extrêmement bienvenue ici. Car oui, je parle bien des 4 supers amis de Scooby, le chien le plus bouffeur et le plus peureux de l'ouest ! Cette fois-ci, ils vont aller directement dans le lieu préféré des fantômes : un château de Transylvanie !

cover

Un singe en hiver

Juin 44, la guerre est sur le point de se terminer, et à Tigreville en Normandie, une chose invraisemblable va se produire. Hitler va passer dire coucou ? Non, mais Albert Quentin, patron de la Stella, va promettre à sa femme Suzanne, que si leur auberge résiste aux bombardements, il ne boira plus une seule goutte d'alcool. Pari tenu ?

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !