cover

Time Lapse

Article écrit par Culturemania le mardi 26 juillet 2016 à 19:21
likeslikes
2 personne(s) ont aiméAdd Like
Voilà de quoi nous changer les idées. On en a bien besoin en cette période infecte de l'histoire de l'humanité. Alors quoi de mieux qu'une histoire de voyages dans le temps ? Bon, c'est pas tout à fait Retour vers le futur, mais la notion est bien présente. Et s'il y a bien une chose qui me passionne, ce sont les paradoxes insolubles qui rendent les voyages dans le temps inconcevables selon ce que l'on sait aujourd'hui. Voyons à quel moment Time Lapse va se mettre à partir en roue libre et à raconter n'importe quoi.


Réalisateur : Bradley King

Cast : Danielle Panabaker, Matt O'Leary, George Finn

Nationalité : Américaine

Genre : Science fiction, Thrillern, Remue-méninges

preview

C'est l'histoire de trois colocataires aux bras cassés, Callie, Finn et leur pote Jasper. Callie fait je ne sais plus quoi, Finn est un peintre qui ne peint pas mais qui débouche les chiottes de madame Anderson et Jasper est un parieur de courses aux p'tits pieds qui a l'air de préférer perdre son argent. Ils vivent dans une sorte de copropriété de maisons et se font globalement chier. Mais un jour, alors qu'ils suspectent la mort de leur voisin monsieur Bézéride à cause du courrier et des amendes sur qui s'accumulent sur le pare-brise de sa bagnole, ils décident de forcer la porte pour vérifier s'il n'y aurait pas un cadavre qui traîne dans le fauteuil du salon. Et là, ils font une découverte pas possible : une machine pointée vers leur salon qui prend des photos toute les 24 heures ! Noooon ? Si si, et attend ! L'immense appareil prend des photos de ce qui va se passer 24 heures plus tard ! Oh ! Restes assis. Quant au vieux fou, son cadavre est dans la cave, brûlé comme pas possible. Ça schlingue à mort et on s'y habitue pas. Il a surement voulu déconner avec le temps. Il a enfreint la règle d'or : on ne déconne pas avec le temps.

"On déconne pas avec le temps, putain."
preview
"Quand est-ce qu'on a fait tomber le porte-manteaux ?"

L'appareil semble bien faire l'impossible : prendre des photos de ce que sera le futur ! Et que les paradoxes commencent ! Il faut une bonne explication avant d'aller plus loin et c'est Callie qui s'y colle : l'appareil photo balance une photo montrant ces trois sacripants dans leur salon 24 heures dans le futur. Ensuite, ils vivent leur vie en prenant les décisions qui les amèneront donc au moment de cette même photo. Mais, s'ils ne font pas les choix de vie qui les amènent à vivre la scène de la photo du futur devenue l'instant présent, alors cette même photo ne pourra pas exister dans le passé et donc ils n'auraient jamais pu la voir la veille ! C'est clair ? Donc, ayant vu la photo du futur qui n'existe pas si les choix fait n'y amènent pas, la réalité s'effondre ! D'ailleurs, c'est ce qui a dû arriver au voisin, il a sûrement voulu déconner avec le temps. Donc globalement, ce qu'il reste à faire pour les trois zouaves du salon d'en face est : regarder la photo du futur et 24 heures après, s'arranger pour que la scène de la réalité future corresponde. Et puis on va regarder la photo actuelle des 24 heures suivantes, et on continue, à condition que les photos ne nous montrent pas des choses que l'on voudrait à tout prix éviter. Et sinon ? Et bien la réalité implosera et on se retrouvera grillés par les forces du mal pour avoir maqué de respect aux lois du temps comme ce bon vieux monsieur Bézéride.

"If you can read this, it's Tomorrow"

Sur ces bases, tout aurait pu s'arrêter s'ils avaient pris la sage décision de ne plus regarder le futur, donc les photos. Sauf que ce loser de Jasper a eu l'idée du siècle, sûrement inspiré par le coup de l'almanach de Retour vers le futur 2. Il décide d'écrire tous les jours sur un papier collé à la fenêtre les résultats des courses et ainsi, pouvoir les jouer dans le présent les ayant vu dans le futur de la photo. C'est pas con hein ? Sauf que comment est-ce possible ? Est-ce que le papier des résultats sera sur la photo du futur parce que le futur aura pris en compte l'habitude de coller ce papier au mur ? Sûrement, mais avouez que ça mérite réflexion non ? Et surtout, qu'en est-il du premier papier qu'il va coller ? Il va modifier la photo de l'instant présent ramassée la vieille qui ne pourra donc plus exister, non ?
Tout ça ne tourne pas rond et vient le moment où l'on se demande si ceux qui nous ont pondu cette histoire comprennent ce qu'ils sont en train de nous raconter. Par mes lunettes de plexiglas ! Car il existe des milliards d'univers parallèles où chacun de nous a autant d'existences différentes ! Connaitre le futur ne doit donc pas nous empêcher de modifier notre présent, car la réalité en sera toute aussi réelle, seulement autre. Retourner dans le passé pour tuer Hitler et Goebbels ne changeraient rien pour notre réalité dans laquelle nous vivons car guerre est déjà arrivée. Elle changerait peut être le futur du passé modifié dans sa propre réalité mais c'est tout. Alors cette histoire de photos, de machine à la noix et de bookmaker qui veut se la récupérer me semble une vaste arnaque. Mais bizarrement, le film est bon, ne serait-ce que parce qu'il nous fait réfléchir sur le sujet, ce qui permet un peu d'oublier l'actualité de notre présent bien trop réel à mon goût.

preview
preview
Article écrit par Culturemania le mardi 26 juillet 2016 à 19:21

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Star Wars 7 : le réveil de la Force

Réaction à chaud garantie avec un taux minimal de spoiler. Si on arrive à laisser de côté l’infernal mais habituel tapage médiatique et mercantile, on ne pouvait qu’être impatient de voir comment Hollywood allait bien pouvoir manœuvrer ce monumental engin qu’est Star Wars. Peut importe que celui qui finance soit Disney, Universal, la Hammerfilm ou Vincent Bolloré, l’avenir d’une des plus juteuses licences du cinéma est en jeu, soumise à nos appréciations passives de consommateurs. Alors, comment satisfaire tout le monde ?

cover

Exists

Depuis qu'on est jeune et qu'on a vu le projet Blair Witch, on ne va plus se balader dans les bois. On va rôder dans les bois, avec une pensée précise : tomber sur la maison d'une sorcière. Avec Exists, on va en rajouter une couche. Et pour ceux qui sont plus jeunes, Exists pourrait être leur projet Blair Witch. On n'est pas dans le Maryland mais au Texas. L'autre différence est qu'ici, il ne s'agit pas d'une vilaine sorcière, mais d'une autre type de créature, plus grosse et plus poilue. Et je ne parle pas du fantôme de Demis Roussos. Je sais pas ce que vous en pensez, mais on dirait que quelque chose veut nous dissuader d'aller nous promener dans les bois le week-end.

cover

La Famille Addams

Deck the halls with boughs of holly, Fa la la la la, la la la la. Tis the season to be jolly, Fa la la la la, la la la la. Tadadadan clac clac, Tadadadan clac clac, Tadadadan, Tadadadan, Tadadadan... clac clac. Vous avez tous reconnu ? Et oui, c'est le thème de la Famille Addams, qui ne la connait pas. Je me suis récemment dit que tout ce que je voulais, c'était passer une soirée à manger de la compote en regardant la Famille Addams avec quelqu'un qui me gratte le dos. Le paradis. C'est chose faite, même si je n'ai eu que les 2/3 de ce paradis. Peu importe. Etant donné que je ne vais pas vous parler des délicieuses compotes Andros à la saveur de pêche, je vous propose de pénétrer dans l'inquiétante demeure de la Famille Addams.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !