cover

Black Mirror

Article écrit par Culturemania le dimanche 05 juillet 2015 à 02:28
likeslikes
2 personne(s) ont aiméAdd Like
Alors là je suis quasiment sous le choc. Par un soleil brûlant, j'avais décidé de rester cloîtré chez moi jusqu'à 16 heures, mais ça, tout le monde s'en fout. Ce qui est important, c'est que vous regardiez cette série britannique qui m'était complètement passée sous le nez lors de sa diffusion. Surtout qu'elle a été diffusée sur France 4 en mai 2014, mais où étais-je ?? Au secours. Bon, l'idée principale est nous confronter à notre façon de vivre aujourd'hui, entourés et esclaves de nos joujoux de silicium.


Créateur : Charlie Brooker

Genre : Science-fiction, Horreur, Satire, Thriller, Drame

Premièrement, le format m'a plu : trois épisodes d'environs 45 min par saison, une histoire différente par épisode. Une rapide recherche sur Internet m'indique qu'il existe deux saisons ainsi qu'un épisode spécial Noël. Déjà, ça me plait, parce que j'ai toujours la tronche dans True Detective Saison 2 et je ne pourrait pas me permettre ce manque de respect de me lancer dans une nouvelle série longue comme une journée trop chaude. Et maintenant, retenez votre souffle et lancez le premier épisode, vous allez entrer dans une apnée de 45 minutes.

Le premier épisode s'appelle The National Anthem (L'Hymne National). Le Premier Ministre britannique reçoit un coup de fil en pleine nuit pour le prévenir qu'il y a un problème sévère avec la Princesse Susannah. Il doit quitter le 10 Downing Street pour faire face à la situation. Mais quelle est cette situation ? C'est très simple : une vidéo a été reçue par le gouvernement. Sur cette vidéo, la princesse s'adresse directement au premier ministre : sa vie va dépendre de lui et de son choix. La fifille est prise en otage par un gros vilain. Lui, on ne le voit pas sur la vidéo, seule la princesse chialeuse s'adresse à la caméra. Comment ce bordel a t-il pu être possible ? On enlève pas une princesse comme ça ! Ouais, bon, il se trouve que c'est le cas, alors dealons avec. Le pire est à venir.

preview

La princesse n'a pas terminé. Il lui reste une chose à dire. Il lui reste à dire au Premier Ministre qu'il devra personnellement apparaître à la télévision sur tous les réseaux pour avoir une relation contre nature avec un porc, un vrai. Et tout ça, avant 16 heures cette après-midi.
OK, c'est une blague les gars hein ? Ah ah, très malin, mais c'est une blague hein ? Non, c'est réel. Tu vas devoir te taper un cochon de 150 kg, en live à la téloche pour sauver la vie de ta princesse. Wow. OK alors personne ne doit voir cette vidéo et on va régler ça en interne en retrouvant la princesse avant l'heure limite. Bien, sauf qu'il y a un seul problème : cette vidéo provient de Youtube et a déjà été vue des dizaines de milliers de fois, partagée aussi sur Facebook, Twitter et toutes ces saloperies. Putain d'Internet. Quelle est la procédure maintenant ? Monsieur le Premier Ministre, nous sommes en terrain inconnu, il n'y a pas de procédure.

Voilà l'idée soufflée par les 5 premières minutes et c'est l'apnée qui démarre. On clignera des yeux plus tard, on respirera plus tard et on ira au chiotte plus tard. Avec ce genre d'épisode, on tend à croire que n'importe quoi peut finalement attendre à plus tard. Ta femme va accoucher ? Je pense qu'elle peut se retenir 45 minutes. Ah non ? T'es bien sûr ? Bon d'accord, je met sur pause alors.
Les idées des deux épisodes suivants sont tout aussi trépidantes (et voilà, j'ai réussi à placer le mot 'trépidantes') même si je les ai trouvé un peu moins puissantes que celle du premier. Allez, assez parlé, vous savez ce qu'il vous reste à faire. Regardez Black Mirror, et arrêtez de gâcher votre vie en lisant des trucs écrits par des mecs qui eux, ont vraiment vu Black Mirror.

Article écrit par Culturemania le dimanche 05 juillet 2015 à 02:28

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

J'en crois pas mes yeux

C’est bien connu, les personnes handicapées ne font ou ne pensent que des trucs relatifs au handicap, du matin au soir, et les valides sont tous des sociopathes qui ont déjà du mal avec ceux qui ont 5 kg en trop. Pause. Sortez-vous le balai, la béquille ou la canne blanche du cul et regardons-nous faire. Mais si mais si, c’est même marrant quand on se détend.

cover

Santa Clarita Diet

Quand on veut dévorer une personne, mieux vaut ne pas lui parler du tout avant. Cette phrase est sponsorisée par HADOPI. Le rapport ? Je vous le raconte dès le début de cet article. En attendant, sachez qu'un beau lotissement peut cacher des horreurs. Un pédophile italien, des gens qui veulent tuer des fourmis à 2h45 du matin, et puis d'autres qui ont des problèmes bien plus graves à régler. Le vomi, c'est grave, mais c'est surtout une question de quantité.

cover

The Big Bang Theory

Il y a encore quelques années, les Geeks étaient reclus, montrés du doigt, en marge d'une civilisation devenue insupportable. Là où la mode devenait graisse animale, crème auto-bronzante et subissait la monté du synthétique, eux était des personnages maigrichons, pâles, boutonneux, binoclards, timides et sans amis (en tout cas si l'on ne compte pas les figurines Star Trek comme des amis). C'était aussi bien souvent des petits génies, parlant une sorte de langage codé inconnu de l'individu dit normal. Mais tout ceci est révolu, et aujourd'hui tout le monde se vante d'être geek parce qu'il a la dernière appli à la mode sur son téléphone, et que évidement, c'est devenu 'cool'. Ces mêmes personnes ne vont plus faire les courses, mais se mettent en 'MODE COURSES'. Le mot Geek a donc perdu tout son sens. Alors le mot Nerdz est venu le remplacer. Mais les Geeks, les vrais, ceux qui sont des Nerdz donc, sont maintenant dans la lumière des magazines, des films, et ont aussi leur propre série TV. C'est ce que nous propose The Big Bang Theory en nous faisant partager la vie de ces 4 garçons, très maigres et très bizarres.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !