cover

Breaking Bad

Article écrit par Culturemania le vendredi 10 octobre 2014 à 21:50
likeslikeslikes
3 personne(s) ont aiméAdd Like
Alors tous les midis, c'était la même chose. La commande est passée, le pot de moutarde se fait racketter la tronche et les miettes de pain remplissent la table. Et là, irrémédiablement, ils se mettent à parler, parler, parler. Mais qui sont-ils ? Qui sont ces gens ? Simplement ceux avec qui je mange le midi. Mais de quoi parlent-ils ? De Breaking Bad voyons ! Enfin, plus vraiment, car à cause de moi, ils sont obligés de parler en code pour ne surtout pas me révéler quoi que ce soit de peur que le pot de moutarde ne se suicide. J'ai donc sauté le pas à force que tout le monde me pompe l'air à me dire de regarder cette série, que c'est trop fait pour moi, que ça va trop me plaire, que c'est trop bien, etc. Peut-être trop de 'trop'. Je lance les épisodes, en craignant le fait qu'on m'ai sur-vendu cette série, surtout pour moi qui aime ce que les autres n'auraient même pas imaginé regarder. Alors, sur-vendu ? Trop pas. Bang Bang.


Créateur : Vince Gilligan

Cast : Bryan Cranston, Anna Gunn, Aaron Paul, Dean Norris, Betsy Brandt

Bon, c'est bien beau tout ça, mais y'en a dans ce monde qui ne connaissent pas encore ces drôles de bonhommes jaunes ci-dessus aux faux airs de gangster. L'histoire, c'est celle de Walter White. Ce bon bougre de Walter est professeur de chimie et petit génie dans son domaine, ce qui ne l'empêchera pas de se chopper une saloperie de cancer du poumon. Il a une femme, Skyler et un fils très étrange à béquilles, Walter Junior. Ils vivent une petite maison de banlieue bon chic ton genre et ont la visite fréquente de la sœur de Skyler et son gros lourdaud de mari Hank. Notez que je traite à mal Hank pour l'instant, mais ça pourrait ne pas durer. Ce dernier est agent/boss des Stups, et on se garde ça derrière l'oreille pour la suite.

preview

La suite, c'est maintenant. Car Walter qui est toujours le timide effacé et légère tête de turc de la famille (ou plutôt de Hank en fait qui passe son temps à le quereller autour du barbecue) va demander à ce cher Hank de venir assister à une opération d'arrestation chez un baron de la drogue. La méthamphétamine a vraiment son rôle à elle, on pourrai l'appeler "la cousine". C'est là que Walter va croiser la route de l'un de ces junkie drogué qui réussit à s'échapper. Une idée lui vient alors, car sa vie ne durera maintenant plus très longtemps : il va se lancer dans la chimie de la cousine, oui, la cuisine de la méthamphétamine.

Le coût de la vie. Il sait qu'il va mourir et laisser Skyler et son fils aux factures de la vie. Chose qui n'arrange rien, Sky' attend un deuxième enfant, pas vraiment prévu, voire même pas du tout. Le crédit de la casba, les études des gosses, la bouffe tous les mois et tout le reste. Walter en arrive à la conclusion qu'il lui faudra réunir un beau paquet de pognon pour partir en paix dans le pays des gens crevés.

Erlenmeyers, béchers, ballons, fioles jaugées, matières premières, que la cuisine commence !! Elle va commencer doucement dans le camping-car de Jessie Pinkman, le petit junkie à qui Walter à demandé de faire équipe. Walter cuisine, Jessie fait du commerce. Dans l'idée, ça fonctionne, mais leurs escapades n'auront rien des escapades de Jean-Luc Petitrenaud le dimanche sur France 5. Car Jessie doit vendre beaucoup, sinon : Walter pas content. Nouvelles installation pour produire plus. C'est alors Jessie va voir le gros patron des méchants mexicains : Tuco Salamanca.

preview

Tuco, c'est le désaxé de service. Il tue et tabasse à volonté. La viande, c'est son métier. Mais c'est le big boss, le mec qui a de la relation et qui peut écouler 2 kg de Meth' en une semaine. Ce sera alors la routine. On se retrouve dans une vieille casse pourrie, et c'est sous le pseudo de Heisenberg que Walter va lui revendre sa cuisine maison. Tuco est content, mais Tuco est instable, alors Tuco va vouloir tuer, et finira par les prendre en otage car il va devoir quitter le pays, recherché par tous les Stups du coin. Rappelez-vous, Hank est leur boss. Et Hank se demande bien quel est le nouveau petit malin capable de dealer avec Tuco et de faire de la Meth' à la perfection.

J'en suis au début de la saison 2, je vais donc pas en dire plus car toutes les histoires vont finir par s'entremêler et Hank finira bien par comprendre que le petit génie de chimie qu'il recherche se trouve sous ses yeux depuis le départ. Mais bon, des méchants mexicains, un drogué de merde qui se fait virer par papa et maman, des dollars planqués dans une bouche d'aération et un mec sage et rangé en train de devenir le caïd de la méthamphétamine de toute la galaxie : il ne m'en faut pas plus. Il y a 5 saisons au total. Alors, saison 2, me voilà.


Article écrit par Culturemania le vendredi 10 octobre 2014 à 21:50

Commentaires

Le meilleur reste à venir ;)

Ecrit par Franck le samedi 11 octobre 2014 à 03:13

Ouais !! Me tarde de voir quel rôle aura la fille qui loue la maison a jessie.

Ecrit par Vince le samedi 11 octobre 2014 à 10:36

Better Call Saul !! Ahahahah

Ecrit par Vince le dimanche 12 octobre 2014 à 13:44

Bon, j'ai fini depuis un petit moment maintenant, mais faut bien dire que c'est vraiment une série excellente. Et si je dois retenir une seule chose, ce sera bien sûr Los Pollos Hermanos.

Ecrit par Vince le lundi 17 novembre 2014 à 20:20

Une excellente série effectivement... Addictive en plus! L'évolution des personnages est super, la tournure que prennent les choses complètement folle... Heisenberg est décidément un vrai psychopathe! ahah!

Ecrit par Nana Scleunrk le lundi 21 novembre 2016 à 18:52

Putain mais oui. I am the one who knocks ! Mais surtout, les fameux Pollos Hermanos ! Je m'étais même commandé 2 t-shirt à leur effigie, un blanc et un jaune !

Ecrit par Vincent le mardi 22 novembre 2016 à 22:54

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

True Detective : saison 2

'From the dusty mesa Her looming shadow grows Hidden in the branches of the poison creosote' ! C'est reparti pour un tour ! Je ne reparlerai pas du côté jubilatoire de la saison 1, on l'a tous bien compris. La saison deux a été diffusée et évidement, on veut quelque chose d'aussi prenant dans un autre décor. Le dernier épisode a été diffusé hier au USA il me semble, alors n'est ce pas le parfait moment de parler de cette saison 2 ? Je trouve que si.

cover

The Big Bang Theory

Il y a encore quelques années, les Geeks étaient reclus, montrés du doigt, en marge d'une civilisation devenue insupportable. Là où la mode devenait graisse animale, crème auto-bronzante et subissait la monté du synthétique, eux était des personnages maigrichons, pâles, boutonneux, binoclards, timides et sans amis (en tout cas si l'on ne compte pas les figurines Star Trek comme des amis). C'était aussi bien souvent des petits génies, parlant une sorte de langage codé inconnu de l'individu dit normal. Mais tout ceci est révolu, et aujourd'hui tout le monde se vante d'être geek parce qu'il a la dernière appli à la mode sur son téléphone, et que évidement, c'est devenu 'cool'. Ces mêmes personnes ne vont plus faire les courses, mais se mettent en 'MODE COURSES'. Le mot Geek a donc perdu tout son sens. Alors le mot Nerdz est venu le remplacer. Mais les Geeks, les vrais, ceux qui sont des Nerdz donc, sont maintenant dans la lumière des magazines, des films, et ont aussi leur propre série TV. C'est ce que nous propose The Big Bang Theory en nous faisant partager la vie de ces 4 garçons, très maigres et très bizarres.

cover

Black Mirror

Alors là je suis quasiment sous le choc. Par un soleil brûlant, j'avais décidé de rester cloîtré chez moi jusqu'à 16 heures, mais ça, tout le monde s'en fout. Ce qui est important, c'est que vous regardiez cette série britannique qui m'était complètement passée sous le nez lors de sa diffusion. Surtout qu'elle a été diffusée sur France 4 en mai 2014, mais où étais-je ?? Au secours. Bon, l'idée principale est nous confronter à notre façon de vivre aujourd'hui, entourés et esclaves de nos joujoux de silicium.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !