cover

Les Griffin

Article écrit par Remix42 le lundi 21 novembre 2016 à 20:12
likeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikes
16 personne(s) ont aiméAdd Like
Pendant un jeudi soir très ennuyeux, je décide d'allumer la télévision pour voir ce qui se passe. En zappant, je tombe sur "Les Griffin", série télévisée d'animation diffusée sur la chaîne MCM. Ce programme qui a débuté depuis 1999 est produit par Seth McFarlane. Il raconte la vie de Peter Griffin, un Américain de classe moyenne, vivant avec sa famille dans la ville de Quahog. Entouré de ses amis, il jongle entre sa vie de famille qu'il délaisse et L'Huître Bourrée, son bar de prédilection.


À première vue, je ne peux m'empêcher de comparer cette série aux Simpson (et même si je déteste les comparaisons). Et pour causes : c'est le même format qui est employé aux personnages de cette série. Peter le père de famille, délaisse ses devoirs familiaux, afin d'aller au bar avec ses amis, tout comme Homer Simpson. Loïs sa femme, est raisonnée, même si parfois, elle a un grain de folie, tout comme Marge Simpson. Chris le fils adolescent, se fout royalement de la vie, tout comme Bart Simpson. Meg, la fille adolescente, est introvertie, tout comme Lisa Simpson et enfin, il y a Stewie, qui est comme Maggie Simpson, un bébé. Il y a seulement les personnalités intelligentes de Stewie et de Brian le chien qui parle, qui diffèrent de celles de Maggie et de Petit Papa Noël, le chien des Simpson.

preview

Ce qui m'a le plus séduit dans cette série, c'est l'irrévérence et surtout, son côté irréaliste absolument ahurissant, qui s'en dégage.
En effet, dans de nombreux épisodes, on perçoit le chien Brian conduire une voiture, tandis que dans un autre, un dauphin squatte chez les Griffin, quant à Stewie, il crée une machine à remonter dans le temps, a une carte de crédit, drague les femmes et parfois, il fume...
Je constate qu'elle traite aussi en parallèle de sujets réalistes très peu, voir trop peu abordés dans les séries animées modernes, comme ce fut le cas avec la calvitie de Quagmire, de l'handicap de Joe, sans oublier le père de Loïs, qui est placé en maison de retraite, comme ce fut le cas dans un épisode. À mon sens, cela crée une dynamique particulière et des histoires beaucoup plus captivantes que celles dévoilées dans "Les Simpson".

preview

Pour ma part, ce qui fait le charme de la série, c'est également les personnages secondaires comme Quagmire, le célibataire en quête de conquêtes, Joe le flic handicapé ou encore Cleveland, auquel je me suis vite attaché. Leurs vies sont ancrées dans la réalité. Ce sont des personnages comme tout le monde : sans super-pouvoirs, sans intelligence particulière...De ce fait, je me retrouve un peu dans chacun d'eux.
Techniquement, je trouve que les graphismes sont détaillés, malgré que l'animation soit standard, comparée à d'autres séries télévisées d'animation, même si je dois admettre que certains éléments en 3D donnent une valeur ajoutée à cette série.

preview

Pour conclure, si "Les Simpson" a marquée ma jeunesse via sa critique sur la société de l'époque, j'avais vite décroché. À défaut, "Les Griffin" qui enfonce le clou, me rend accro et marque ma vie d'adulte tout en prenant la place laissée par la série de Matt Groening, pendant une période de ma vie. C'est donc une série que je recommande à tout le monde.
Il est certes dommage, que celle-ci soit passée brièvement en France sur NT1 et ne bénéficie pas de rediffusions sur les chaînes hertziennes ou de la TNT, car elle aurait mérité un succès aussi populaire que celui des Simpson.

Article écrit par Remix42 le lundi 21 novembre 2016 à 20:12

Commentaires

Cette série est trop bien.

Ecrit par WalterB le jeudi 24 novembre 2016 à 00:35

Meilleure que les Simpsons

Ecrit par Math'yeux le jeudi 24 novembre 2016 à 03:32

Je préfère les Simpsons de loin

Ecrit par Gary le vendredi 25 novembre 2016 à 23:43

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Orange is the New Black

Souvent dans les séries, il y a un truc qui fait que ça devient insupportable de devoir attendre la suite. Souvent dans les séries, il y a des personnages qui deviennent un peu nos potes tellement on les invite dans notre salon. Eux bien sûr n'ont aucune idée que l'on existe. Souvent dans les séries, y'a une introduction qui nous rend hystérique dès que les premières notes y sont jouées. Et des fois dans les séries, il y a des personnages comme Susan, alias Crazy Eyes.

cover

WestWorld

La première fois que j'ai vu un site parler de cette série, c'était avec une image de Far West. La deuxième fois, c'était une amie qui me disait que cette nouvelle série s'appelait WestWorld et se passait au Far West. Alors bon, il faut quand même pas déconner. Une nouvelle série, annoncée comme le nouveau Game of Thrones et qui se passe au Far West, on va quand même pas louper le coche. Mais c'est pas tout. Car le côté Red Dead Redemption ou Clint Eastwood n'est que la façade de cette nouvelle série. Et puis la musique... Bon on a compris que je vais avoir du mal à dire du mal.

cover

Dawson

La rentrée rime essentiellement avec série télé. De ce fait, une majorité d'entre vous se dirigeront vers ces nouveautés. Moi, grand nostalgique, je me penche sur un programme culte des années 90's : ''Dawson'', rediffusé actuellement sur la chaîne AB1.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !