cover

Piña Pirata

Article écrit par Culturemania le dimanche 15 juin 2014 à 17:11
likes
1 personne a aiméAdd Like
Une autre très bonne découverte au festival Paris est Ludique. Ce jeu s’appelle Piña Pirata, et croyez-moi, ça va chauffer ! Voilà ce que dit l’accroche : Vous êtes à la tête d’un équipage pirate en quête du plus fabuleux des trésors : l’Ananas d’Or. La carte qui y mène a été découpée en plusieurs morceaux répartis à travers toutes les Caraïbes, dans autant de lieux que d’aventures. D’autres pirates sont également à la recherche de ces morceaux et vous devrez les affronter pour l’emporter. Jouez au mieux les membres de votre équipage pour retrouver le trésor et devenir le plus célèbre des pirates !


Auteur : Donald X. Vaccarino

Editeur : Iello

Illustrateurs : Igor Polouchine, Sylvain Guinebaud

Nombre de joueurs : 2 à 6

Âge : à partir de 7 ans

Durée d'une partie : A partir de 30 min

Le décor est planté. Mais bon, c’est bien beau tout ça, qu’en est-il du jeu en lui-même ? Chaque joueur reçoit 7 ou 8 cartes, cela dépend du nombre de joueurs, une pioche est placée au centre de la table, et on démarre en retournant face visible la première carte de la pioche. Le but ultime du jeu est de vider sa main, c’est-à-dire de se débarrasser de toutes ses cartes. Sur chaque carte, on trouve deux animaux, ou un seul, ouais, ça dépend des cartes. Dans les animaux, on va trouver des singes, des lapins, des tortues, des guépards ou encore des perroquets. A chaque tour, le joueur doit déposer sur la dernière carte posée face visible une carte ayant au moins un des animaux en commun avec cette dernière carte posée. Si c’est impossible, on pioche et on passe son tour, gentiment. Le premier joueur à s’être débarrassé de toutes ses cartes gagne la partie. A la fin de chaque partie, le joueur gagnant reçoit un quart de carte au trésor qui donne l’emplacement du butin. Il faut donc gagner quatre fois pour avoir la carte complète et gagner le respect (ou la furie) de vos amis.

preview

Facile me direz-vous ? Oui, mais attendez, car jusque-là, je vous ai pas raconté le plus drôle, et bien sûr le plus intéressant. Le jeu va vous foutre des bâtons dans les roues sans arrêt. Car chaque fois qu’un joueur remporte une manche, il va devoir choisir entre 2 bouts de carte au trésor. Et derrière ses cartes se trouvent des contraintes, bonus ou autre joyeuseries qui vont venir modifier le comportement du jeu ! On va trouver par exemple le bonus qui dit que quand une carte de singe est jouée, on peut refourguer une carte de sa main à son adversaire de gauche, ou encore que si on joue un crocodile, le joueur suivant doit piocher une carte, ou encore lorsque l’on joue un perroquet, le joueur ciblé doit nous donner une carte avec l’animal de notre choix, ou encore que s’il on n’a plus que que des cartes avec des lapins, on a gagné la partie, ou encore lorsque l’on joue un singe, tous les joueurs s’échangent leurs cartes en tournant vers la gauche. Et évidement, tous ces bonus se cumulent et se combinent au fur et à mesure ! Alors c’est assez simple quand y’en a 2 ou 3 ou même 4 à gérer. Mais imaginez : 4 joueurs, chacun a gagné 2 ou 3 manches, ce qui fait tout autant de parties gagnées que de bonus-contraintes ! Bon, et là pour la petite histoire, c’est de cette façon qu’on y a joué, mais à ce moment-là, une fille du stand est venue nous dire que la limite des bonus était fixées à 6, et qu'au-delà, on devait se débarrasser des bonus les plus anciens. Et moi j’ai trouvé ça un peu dommage, car c’est toujours dans le chaos que l'on s'amuse le plus.

Article écrit par Culturemania le dimanche 15 juin 2014 à 17:11

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

La Pyramide d'Animaux

Aujourd'hui cher lecteur, sous tes yeux ébahis, un jeu drôlement sympa pour les petitouts, qui combine l’apprentissage des règles et l’agilité ! Moi lutin de Noël, c’est un chouette cadeau que je referai volontiers !

cover

Gobb'it

Et comme l’a souvent dit Jesus-Caméléonus, maître spirituel de l’île Sauvage : « Gobez-vous les uns les autres. »

cover

Augustus

Vous êtes légat de Rome. Représentant de l’empereur Auguste, vous vaquez à faire respecter la loi de Rome dans les diverses régions que composent son empire. Mais ça vous démange, il vous en faut plus. Raz le bol de ce boulot de démarcheur au porte-à-porte ! Votre objectif: devenir Consul, en imposant votre grandeur sur ces régions et en mettant quelques sénateurs dans votre poche.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !