cover

A Blind legend

Article écrit par Sowilo le samedi 10 octobre 2015 à 11:21
likeslikeslikeslikeslikes
5 personne(s) ont aiméAdd Like
Après une campagne de financement participatif sur Ulule, puis le ralliement de Radio France au projet, voici finalement un jeu mobile à la fois très simple, et très particulier. Il s’agit d’un jeu d'aventure-action, sans image !


Développeurs : Dowino

Support : IOS, Android

Dans cet univers médiéval fantastique, il y a des hommes, des vrais. D’un côté, le vil, que dis-je, l’infâme méchant roi Torc, a décidé de faire enlever la femme du chevalier Edward Blake. Ça va plus vite, d’autant plus qu’ils n’ont pas encore inventé les sites de rencontre pour adultère et que quand on est roi, on fait ce que l’on veut, d’abord. En face, le fameux Blake, qui n’est pas du style à se laisser marcher sur les arpions sous prétexte qu’il est devenu aveugle. Il imagine donc un plan hautement complexe. Il connait globalement la route vers le donjon de Torc, il va donc y aller pour chercher sa femme. Sa fille Louise lui servira de guide, et si quelqu’un n’est pas d’accord, il le défoncera ! Voilà voilà. Des questions ? Alors on y va.

"Vos yeux ne seront d’aucun secours pour vous aider à vous orienter, vous déplacer et vous battre : pour parvenir à la fin de ce voyage épique et périlleux, votre ouïe devra être aussi aiguisée que la lame du héros que vous incarnez"

Dans le fond, le système de jeu est tout aussi éculé, à base de avance/tape/évite quelques pièges. Mais tous ces poncifs servent de repères pour affronter la principale particularité, celle de ne vous donner aucune indication visuelle. Quand on dit aucune, c’est aucune, on ne cherche pas le plan, le mode triche, ou une info cachée quelque part sur l’écran.
Le jeu repose sur le son binaural, une technologie qui permet de localiser précisément les sons dans l’espace. Donc, l’usage des 2 écouteurs, voir d’un bon petit casque, n’est pas que conseillée, il est complètement obligatoire pour espérer jouer. Pas de panique, tout se met en place de manière très progressive, vous aurez tout votre temps pour vous habituer à ce mode de repérage dans l’espace. L’immersion est géniale, tout semble très vivant autour de vous, la réalisation sonore est très professionnelle.

preview

Finalement, le jeu vous demande surtout d’apprendre à localiser des sons dans l’espace et dans un environnement, qu’il s’agisse de Louise, d’un objectif particulier, ou d’un ennemi. La difficulté augmentant, il s’agira d’être toujours plus précis, ou réactif. Heureusement, les développeurs ne se sont pas contenter de croire qu’adopter cette particularité serait un jeu en soi, ça n’est que le point de départ pour profiter de l’aventure. Pourtant, j’insiste, votre capacité de représentation spatiale ne sera quasiment pas nécessaire, repérer les bons sons peut toujours suffire. Croyez-moi, ça change tout à la difficulté de l’exercice.

Les niveaux se suivent et ne se ressemblent pas, l’atmosphère change du tout au tout, et l’originalité ne faiblie jamais. La durrée de vie est bonne, elle permet de pousser le principe jusqu’au bout sans s’étirer en longueur. Les combats deviennent de vraies épreuves de timing, les phases d’exploration inventent toujours de nouvelles contraintes, plus ou moins immersives selon le cas mais toujours bien trouvées.
Tentez au moins l’expérience, vous ne risquez que de vous y laisser prendre.

Un petit paragraphe à propos des jeux audio pour finir. Si A Blind Legend est sans problème un des jeux audio les plus ambitieux, professionnels et grand public jamais sorti, il est bien loin d’être le premier, comme on peut parfois le lire. Forcément lié au rapport entre la cécité et les jeux vidéo, on trouve ce type de jeu bien underground sur des sites comme audiogames.net, ou chez de petits développeurs spécialisés. Leur petit budget et l’habitude de l’audio qu’ils réclament généralement les rendent assez rebutants pour le grand public. Le paris pour A Blind Legend était donc osé, espérons qu’il rencontre son petit succès, c’est mérité.

Article écrit par Sowilo le samedi 10 octobre 2015 à 11:21

Commentaires

Le premier niveau est disponible sur PC et Mac. C'est assez fou. A jouer avec un casque et les yeux fermés, l'impression est puissante ! L'environnement, les voix qui nous guident, les pulsations cardiaques, les flashs lorsqu'on cogne à l'épée ! Top !

Ecrit par Vincent le samedi 10 octobre 2015 à 12:05

Ca y est, le jeu est dispo en version complète également sur PC, via la plateforme Steam. Normalement il y aurait mêmes quelques nouveautés, dont la principale, un mode plus difficile. http://store.steampowered.com/app/437530

Ecrit par Sowilo le samedi 09 avril 2016 à 00:07

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

C'est la rentrée ! Dimanche soir, détresse, dernière météo avant les bancs des salles de travail. Bon, on va pas se formaliser, on est pas si malheureux que ça, surtout en cette période. Travailler n'est peut-être pas gai. Mais ne pas travailler serait encore pire. Et notre vie, c'est franchement de la rigolade. Et je vais vous le prouver avec ce petit jeu du PSN, à 14,90 € découvert par l'émission Chez Marcus. Le trailer m'a convaincu, la musique, l'ambiance, la patte graphique. C'est un jeu pour moi. Si je rajoute qu'il me fait penser à The Cave ou Brothers et que c'est signé Ubisoft Montpellier, alors là, c'est quasiment l'état de grâce vidéo-ludique. Mais sortez quand même les mouchoirs.

cover

Legacy Of Kain : deuxième partie

A l’occasion de la sortie du jeu Nosgoth sur PC, on continue la rétrospective de la saga Legacy of Kain. Accrochez-vous, Kain et Raziel sont partis dans le passé, et vont y mettre la pagaille.

cover

Day of the Tentacle Remastered

1993 les enfants ! A cette époque où le magnétoscope faisait des ravages, il fallait bien souvent une disquette de boot pour rajouter les quelques Ko de mémoire nécessaires pour faire tourner des jeux tels que Theme Park, Simon The Sorcerer ou encore Day of the Tentacle. On avait le son et les musiques à condition d'avoir une carte son à 700 francs, rien n'était gagné d'avance. Tout se méritait. On achetait les jeux sur des disquettes, plusieurs. L'installation était un balai incessant de ces petits carrés contenant 1,44 Mo de données du jeu. Une disquette foireuse et c'était la crise de nerf, surtout après avoir lâché 400 francs dans le jeu version boîte et après l'avoir attendu pendant des mois. Alors aujourd'hui, quand on voit qu'on peut le télécharger en quelques minutes pour 14 euros et que ça tourne merveilleusement bien sur une télévision Full HD, on dit que les cons qui répètent que c'était mieux avant ne savent décidément pas de quoi ils parlent et ont complètement oublié de quoi était fait ce fameux "avant". En piste les amis, on va monter dans des chiottes pour voyager dans le temps !

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !