cover

Agar.io et Cursors.io

Article écrit par Culturemania le mardi 18 août 2015 à 22:15
likeslikeslikeslikes
4 personne(s) ont aiméAdd Like
Deux jeux qu'il ne faut surtout pas lancer au travail car y'a moyen d'y passer la journée. Je viens de me forcer d'arrêter pour éviter de me rendre compte qu'il est 2 heures du matin et que je suis encore en train de manger des ronds ou de faire passer des curseurs de souris par des portes. Ça intrigue hein, j'annonce : notre vie se termine aujourd'hui.


Support : PC, mobiles, tablettes

Cursors.io

Agar.io

C'est fait par le même bonhomme et ça s'appelle Cursors.IO et Agar.IO. Il va falloir tirer un trait sur notre vie telle qu'on l'a connue jusque-là. Voilà le principe de ces 2 petits jeux multijoueurs online abominablement addictifs.

Dans Cursors.io, on est son propre curseur de souris, et il fait faire des trucs. C'est à dire qu'il va falloir passer des petits niveaux pour passer à d'autres petits niveaux. Pour ça, il faut sortir son curseur d'un labyrinthe, appuyer sur des boutons pour passer des portes et enfin rejoindre la zone verte qui permet de suivre son destin vers le niveau suivant. Si on touche une zone rouge, c'est le retour au point de départ. C'est tellement intelligent ! Mais tout l'intérêt réside dans le fait que vous n'êtes pas seul ! Comme le disait l'agent Mulder "Nous ne sommes pas seul dans l'univers Scully". Eh bien là non plus, d'autres petits curseurs sont là, comme vous, et tous vont devoir s'aider pour progresser. Oh génie, comme je sais te reconnaître quand je te vois. Le type qui a développé ça a compris que l'on vit dans une société qui s'emmerde et qui a absolument besoin de ce genre de petits jeux. Mais c'est pas fini, car je vous ai annoncé deux jeux. Voilà le suivant.

preview

Dans Agar.io (mon préféré hein), il faut manger, et devenir gros, gros, gros. Un peu comme ce sale gosse qui mange tout ce chocolat pour retrouver son ticket d'or dans Charlie et la Chocolaterie. Ici, toujours avec son curseur de souris, on guide une boule dans un niveau tout plat rempli d'autres petites boules. Plus on en mange, plus on grossit, et plus notre vitesse diminue. Et là où ça devient merveilleux, c'est lorsqu'on croise d'autres joueurs-boules, qui cherchent aussi à devenir gros, gros, gros. Un plus gros peut manger un plus petit, mais le plus petit ne peut pas manger plus gros que soit. Heureusement, les plus petits sont plus rapides. Et quand on mange un presque aussi gros que soi, on grossit beaucoup ! Et il y a un classement, donc à nous de devenir les plus gros jusqu'à remplir tout l'écran. C'est encore une fois bourré d'intelligence. Et en plus y'a plusieurs mode de jeu, comme le jeu en équipe, le mode Party et en plus la possibilité de créer une partie à soi et inviter ses amis !!!!
Bon, j'y retourne, et à un de ces quatre, peut-être.

preview
Article écrit par Culturemania le mardi 18 août 2015 à 22:15

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Uncharted 4 : A Thief's End

Je n'ai pas l'habitude de parler de choses que je ne connais pas mais là, ça s'impose. Et puis j'ai joué aux 3 premiers épisodes avant donc je ne suis pas non plus étranger à tout ça. C'est la dernière vidéo de démo qui m'a poussé à venir baragouiner ici sur le quatrième volet de la saga des Uncharted. Mais je ne vais pas raconter grand chose, simplement profiter de l'article pour partager quelques images et surtout la dite vidéo.

cover

Watch Dogs

Je voulais vraiment pas en arriver là. C'est à dire que j'ai incroyablement essayé de garder ma bonne foi, ma patience, ma bonne volonté. Mais le vrai sentiment qui dépassait tous les autres était caché sous cette petite question : pourquoi un jeu n'amuse pas ? Et elle est vraiment grave je trouve cette question. Ce serait comme de dire que le pain ne nourrit pas. Ou que le feu ne brûle pas. Alors j'ai quand même continué, attendu un maximum avant de venir donner mon petit avis. Mais c'en est trop, tremble Ubisoft, car on le sait, tu es capable du pire comme du meilleur. Et ce sera quoi aujourd'hui ?

cover

Metal Gear Solid : Ground Zeroes

Noël est passé, et avec ce temps pourri et ce froid infernal, aller dehors signifie chopper une gastro. Alors que de mieux qu'un bon jeu vidéo, installé au chaud dans son canapé avec un bon gros plaid M&M's tellement doux que jamais je ne le laverai ? Alors pour 20 euros, je me suis acheté ce qui est plus une démo qu'un jeu complet. Cet épisode est en quelques sortes le prologue de Metal Gear Solid V: The Phantom Pain. Prêt à jouer ? Oui, enfin pas tout suite, et voyons pourquoi.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !