Accueil
Accueil
Espace redaction
Espace redaction
S'inscrire
S'inscrire
Nous contacter
Nous contacter
Les auteurs
Les auteurs
A propos
A propos
Nos classements
Nos classements
Un article au hasard
Un article au hasard
Twitter Facebook GooglePlus

Culturemania

Mettons tous ensemble la Culture en Commun

Un des grands principe de Culturemania est de ne pas mettre de publicité.
Donc, si vous aimez passer du temps ici et lire nos articles, aidez-nous à collecter un peu d'argent par notre cagnotte sur Leetchi afin que le site puisse continuer à vivre et évoluer.
Merci à toutes et à tous !

banner

Jeux video

- Alan Wake's American Nightmare -

Article rédigé par Culturemania le 04/01/2015 à 16:50

Informations

  • Date de sortie : Non renseignée
Il fait froid, tout le monde se remet des fêtes, c'est donc parfaitement le moment de jouer à des jeux vidéo. Alan est écrivain, et va se retrouver plongé dans les ténèbres de la série TV Night Springs dont il est l'auteur. Principalement, il va devoir faire face à son double, version horrifique de lui-même, version maîtresse des créatures de l'ombre. Armé d'un lampe de poche et de quelques armes, il va devoir se sortir de ce merdier avant de perdre les pédales de ne plus pouvoir distinguer la fiction de la réalité. Mais au-delà de tout, la question du temps qui passe va tout chambouler.

Date de sortie : 22 février 2012

Développeur : Remedy Entertainment

Editeurs : Remedy Entertainment, Microsoft Studios, Nordic Games

Plateformes : Xbox 360, PC

Il faut dire que jouer dans un univers qui nous donne l'impression d'être dans un bouquin de Stephen King ne peut être que spécial. Et côté réalisation, on peut pas dire que ce soit raté. J'avais déjà parlé du premier épisode d'Alan Wake sur Culturemania, et il me semble que je l'avais particulièrement encensé. En même temps, avec un jeu qui vous plonge dans un univers du maître, on a du mal a croire que ça puisse mal se passer. Mais ici, même si beaucoup de choses sont similaires au premier épisode, tout est aussi très différent. Voilà, le mystère est posé, et je suis sûr que vous brûlez tous d'impatience, alors je vais lever le voile.

preview
preview

Alan se retrouve coincé dans un endroit fictif de l'Arizona. Il est perdu dans un canyon, seul, et il fait noir, très noir. C'est toujours aussi bluffant visuellement, bien que je joue sur un PC qui a 5 ans avec les détails graphiques par défaut. L'ambiance est toujours là, même si l'introduction n'est pas aussi envoûtante que dans le premier épisode, où l'on se serait vraiment cru dans un film d'horreur. Souvenez-vous la lumière du phare, et puis l'arrivée à Bright Falls avec notre femme Alice. N'était-ce pas fabuleux ? Là, on se trouve en Arizona, dans une lieu qui semble flotter dans le temps. On n'y croisera pratiquement personne, et on adressera la parole à très peu de gens. Un peu partout sont éparpillés des notes qu'Alan avait lui même écrites qui nous en apprendront pas mal sur les créatures de l'ombre, le lien entre cette histoire et la précédente ou sur son histoire avec Alice. Jamais trop longues, ces notes ne sont jamais barbantes et toujours utiles pour apprendre à exploser nos futurs ennemis. A ce propos, il m'a semblé que les armes soient un peu plus variées cette fois. On pourra dégommer du gros monstre avec un pistolet, un uzi, un fusil à pompe, une carabine ou un fusil à lunette. On retrouve aussi le pistolet à fusée hyper redoutable et des bâtons et grenades de lumière. Un vrai petit arsenal donc, sans oublier bien sûr le plus important : notre lampe de poche. Car avant de pouvoir se défouler sur les monstres possédés par les ténèbres, il faut d'abord leur ôter leur aura maléfique avec la lampe de poche ! Ensuite seulement, tu pourras leur vider un chargeur dans leur grosse gueule de merde !
Donc voilà, la mise en scène est au top, on sort du canyon avec un gros puits à pétrole sur notre droite, et au loin, le Motel et le Diner. C'est par là que tout va commencer.

preview

C'est la grosse différence par rapport au premier jeu. La zone se réduit à quelques lieux : le Motel et le Diner, l'Observatory et le Drive-In Theatre (si tu sais, l'endroit ou tu vas te garer avec ta bagnole et ta copine pour regarder un film depuis ta caisse garée sur un parking... ouais on as pas ça en France, c'est dommage). C'est tout ? Et oui, c'est tout. Alors on se dit que ça va être vite bâclé cette histoire, non ? Et bien oui, mais pas tant que ça. S'il est évidement moins long que le premier, ce Alan Wake nous place dans une faille temporelle, ou plutôt une boucle temporelle qui nous fera revivre inlassablement les mêmes choses. Le Motel, l'Observatoire, et Drive-In, et hop, retour à la cas départ Alan ! Ne touche pas 20.000 Francs. Ouais mais on va donc refaire encore et encore les mêmes choses, ça va vite être pénible non ? Et bien c'est ce que je me suis dit aussi, mais non, car à chaque étapes, Alan et les gens qu'il rencontre se souviennent des boucles temporelles précédentes, et donc les choses iront beaucoup plus vite pour laisser évoluer l'histoire. Donc, ce n'est jamais relou, sans compter les variations dans les ennemis à chaque passage d'un même lieu. Vous allez vivre trois itérations de vie, la dernière étant celle ou tout va se débloquer. Car l'idée de cet Alan Wake American Nightmare est de jouer sur les détails d'une scène pour permettre à la faille temporelle de reprendre son cours normal. Vous comprenez rien ? Moi non plus, mais en gros, Alan aura de plus en plus d'indices pour mettre en place la scène finale de telle sorte qu'elle le fasse sortir de sa boucle temporelle et au passage qu'il se débarrasse de son double maléfique qui commence sérieusement à nous emmerder.

preview

Voilà l'idée. Il faut 4 ou 5 heures de jeu environ, c'est pas bien difficile mais c'est très prenant. Mais on est quand même moins immergé dans un monde complet comme dans Alan Wake premier du nom mais ça fonctionne toujours, un petit cran en dessous. Comme ces radios éparpillées qui m'avaient tellement fait frissonner à l'époque. Ici, elles sont toujours là ainsi que quelques TV, mais l'effet est moindre. Les auditeurs racontent peut-être des choses moins intrigantes cette fois. Quelques moments qui existaient déjà sont toujours aussi cultes. Dans le premier épisode, c'était un combat sur une scène de spectacle dans un champs avec du bon Métal en fond. Là, ça se passera dans l'observatoire. On jubile, les ennemis surgissent de partout, et c'est de lumière, de la viande, de la lumière, et encore de la viande, tout ça jaillit de l'éternité sous fond d'un bon gros Heavy Metal. Mémorable ! Voilà, je ne vois pas trop quoi raconter de plus sur ce titre...
Ah si ! Bien sûr ! Il y a un nouveau mode de jeu que j'ai testé en 2x10 minutes. Il s'agit du MODE ARCADE. L'idée : nous plonger dans un endroit comme un cimetière ou une ville abandonnée et nous donner à manger aux créatures de la nuit ! Il fait évidement nuit et il faudra survivre 10 minutes avant que le soleil ne se lève et nous sauve de cette situation. Super idée, j'ai trouvé ça très cool à jouer. Des armes, des munitions et des puits de lumière pour se refaire une santé sont éparpillés un peu partout autour de la zone de jeu. Un bon plus, qui fait qu'on relance le jeu même une fois terminé. Et cette fois-ci, c'est moi qui en ai bien terminé avec tout mon blabla.

Vous avez aimé ? Partagez !

Commentaires

Poster un commentaire :

stats

Culturemania, c'est :

514 articles rédigés par 14 personnes inscrites sur le site. Rejoingez-les !

1.307.787 articles consultés depuis des 10aines de pays dans le monde !

stats

Suivez Culturemania sur les réseaux sociaux :

FacebookTwitterGoogle plus
Autres articles du même genre :

Playstation

Article publié le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Par : Remix42

cover
views
3802
likes
72
comments

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

Lire la suite...

Watch Dogs

Article publié le samedi 01 novembre 2014 à 22:03

Par : Culturemania

cover
views
1759
likes
0
comments

Je voulais vraiment pas en arriver là. C'est à dire que j'ai incroyablement essayé de garder ma bonne foi, ma patience, ma bonne volonté. Mais le vrai sentiment qui dépassait tous les autres était caché sous cette petite question : pourquoi un jeu n'amuse pas ? Et elle est vraiment grave je trouve cette question. Ce serait comme de di...

Lire la suite...

Playstation

Article publié le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Par : Remix42

cover
views
3802
likes
72
comments

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

Lire la suite...

The Cave

Article publié le dimanche 29 juin 2014 à 00:16

Par : Culturemania

cover
views
1741
likes
1
comments

Encore une merveille ! Si je vous dit Ron Gilbert, vous tiltez ? Non ? Bon, j'ai envie de dire que c'est normal, mais d'un côté, pas tant que ça. C'est le mec qui a bossé chez LucasFilm Games et qui a crée Maniac Mansion mais aussi la série des Monkey Island ! Donc forcément, lorsqu'un jeu est associé à son nom, on ne peut que s'y interreser. The Cave, c'est sortit en 2013, mais c'est destiné à rester un grand jeu jusquà la fin de la galaxie !

Lire la suite...

Playstation

Article publié le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Par : Remix42

cover
views
3802
likes
72
comments

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

Lire la suite...

Day of the Tentacle Remastered

Article publié le jeudi 28 juillet 2016 à 02:04

Par : Culturemania

cover
views
1115
likes
5
comments

1993 les enfants ! A cette époque où le magnétoscope faisait des ravages, il fallait bien souvent une disquette de boot pour rajouter les quelques Ko de mémoire nécessaires pour faire tourner des jeux tels que Theme Park, Simon The Sorcerer ou encore Day of the Tentacle. On avait le son et les musiques à condition d'avoir une carte son à 700 francs, rien n'était gagné d'avance. Tout se méritait. On achetait les jeux sur des disquettes, plusieurs. L'installation était un balai incessant de ces petits carrés ...

Lire la suite...

Playstation

Article publié le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Par : Remix42

cover
views
3802
likes
72
comments

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

Lire la suite...

Brothers - A Tale Of Two Sons

Article publié le mercredi 09 avril 2014 à 22:37

Par : Culturemania

cover
views
2391
likes
3
comments

De la poésie dans les jeux vidéo. Voilà quelque chose qui en aurait fait sourire plus d’un il y a quelques années, et sûrement encore aujourd’hui. Et bien à ces gens-là, je voudrai leur prouver le contraire en leur parlant de Brothers - A Tale Of Two Sons. Les autres, restez quand même, je vais m’efforcer de vous transmettre le chamboulement qu’a été ce jeu dans ma vie de joueur.

Lire la suite...

Playstation

Article publié le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Par : Remix42

cover
views
3802
likes
72
comments

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

Lire la suite...

Uncharted 4 : A Thief's End

Article publié le jeudi 07 avril 2016 à 19:28

Par : Culturemania

cover
views
1931
likes
8
comments

Je n'ai pas l'habitude de parler de choses que je ne connais pas mais là, ça s'impose. Et puis j'ai joué aux 3 premiers épisodes avant donc je ne suis pas non plus étranger à tout ça. C'est la dernière vidéo de démo qui m'a poussé à venir baragouiner ici sur le quatrième volet de la saga des Uncharted. Mais je ne vais pas raconter grand chose, simplement profiter de l'article pour partager quelques images et surtout la dite vidéo.

Lire la suite...

Alan Wake

Article publié le mercredi 18 juin 2014 à 19:10

Par : Culturemania

cover
views
1869
likes
2
comments

Stephen King a écrit : 'Les cauchemars ne relèvent pas de la logique et les expliquer n'aurait aucun intérêt, ce serait contraire à la poésie de la peur'. Dans une histoire d'horreur la victime demande sans cesse pourquoi, mais il n'y a aucune explication et il ne doit pas en y en avoir. Ce sont les mystères sans réponses qui nous marquent le plus et c'est de cela qu'on se souvient à la fin. Mon nom est Alan Wake, je suis écrivain.

Lire la suite...

Playstation

Article publié le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Par : Remix42

cover
views
3802
likes
72
comments

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

Lire la suite...

Owlboy

Article publié le samedi 18 février 2017 à 23:28

Par : Culturemania

cover
views
3315
likes
4
comments

On aime toujours quand ça commence par une petite histoire alors la voici. Je bousais devant ma télévision à regarder la chaîne NoLife et je tombe sur le test d'un jeu de plate-forme en pixelart. Quelques temps plus tard, j'essaie de me souvenir de ce jeu car l'envie d'y jouer me démengeait les doigts. Je contacte Sironimo qui est l'une des présentatrices de la chaîne mais impossible de lui donner un descriptif suffisant pour qu'elle me sorte le titre du jeu. Vous l'avez deviné, ce jeu c'est Owlboy, et ...

Lire la suite...

Assassin's creed IV : Black Flag

Article publié le dimanche 11 mai 2014 à 00:18

Par : Culturemania

cover
views
3549
likes
1
comments

On pourra dire que je l’aurai attendu celui-là ! Je crois que je regardais les premières vidéos de gameplay il y a plus d’un an maintenant. Et puis il est enfin sortit, sur PS3 et PS4. Mais je m’étais promis de ne pas craquer et d’attendre d’avoir enfin la PS4 pour y jouer. Oui oui, même si je sais que pour ce jeu, la différence des deux versions n’est p...

Lire la suite...

Agar.io et Cursors.io

Article publié le mardi 18 août 2015 à 22:15

Par : Culturemania

cover
views
3396
likes
6
comments

Deux jeux qu'il ne faut surtout pas lancer au travail car y'a moyen d'y passer la journée. Je viens de me forcer d'arrêter pour éviter de me rendre compte qu'il est 2 heures du matin et que je suis encore en train de manger des ronds ou de faire passer des curseurs de souris par des portes. Ça intrigue hein, j'annonce : notre vie se termine aujourd'hui.

Lire la suite...

PARTICIPER !

  • Rediger un nouvel article et gagner 10 points !
  • Enrichir un article existant et gagner 1 point !
  • Valider et corriger un article et gagner 5 points !
  • Faire connaître ses propres créations !
  • Créer une immense base de données gratuites et sans publicité.
  • Commenter les articles publiés sans avoir besoin de s'inscrire.

A QUOI CA SERT ?

Le but de Culturemania est de donner un moyen simplifié à tout un chacun pour s'exprimer sur la Culture et partager son avis sur une oeuvre, livre, film, spectacle, artiste, découverte....


Si vous êtes à l'origine d'une création culturelle, c'est aussi le bon endroit pour venir en parler vous-même et partager ensuite votre article sur les réseaux sociaux !


De plus, plus vous participez, plus vous gagnez des points. Régulièrement, nous organiserons des jeux concours sous différentes formes et ceux qui auront le plus grand nombre de points auront de fait le plus de chance de gagner.