cover

Playstation

Article écrit par Remix42 le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37
likeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikeslikes
42 personne(s) ont aiméAdd Like
J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.


Je me rappelle encore la 1ere fois quand je l'ai découverte. Ça m'a fait mal ! Outre les 790 francs dépensés à l'époque, mon état psychologique allait être bouleversé à jamais.
Déjà, la prise en main. Celle-ci, via une manette extrêmement ergonomique et très agréable. La vibration octroyée, donnant ainsi des sensations au joueur, fut novatrice pour l'époque. Et ça, ce fut sensationnel.
Le graphisme en 3D m'a également bouleversé. Moi, qui avais la Mega Drive en 2D, je passais alors dans un nouveau monde : celui de la 3D. Et rien que pour ce passage, ce fut une claque monumentale. Un autre facteur qui m'a également surpris, c'est la carte mémoire. Grâce à ce dispositif, je pouvais enfin sauvegarder la partie d'un jeu fréquemment et non subir la fin d'un niveau, comme ce fut le cas des jeux dans les consoles précédentes. De ce fait, ça crée un sentiment de liberté, jamais acquis auparavant.

preview

À mon avis, ce qui a également fait que la Playstation soit révolutionnaire dans le monde du jeu vidéo, c'est surtout la diversité des jeux qu'elle proposait. Avant sur les consoles, il n'y avait que quelques types de jeux comme ceux de combats, de voitures/motos, plates-formes, combats progressifs ou action RPG. Elles étaient donc limitées par leurs puissances de 16 bits et ne pouvaient proposer que ces genres de jeux. Avec la Playstation à 32 bits, d'autres univers étaient accessibles.
Ce fut alors la 1ere fois que je pouvais : conduire des bolides luxueux ou surpuissants grâce à "Gran Turismo", "Colin McRae Rally", "Need For Speed", "Wipeout" et "Ridge Racer", explorer d'autres univers via "Tomb Raider", faire du snowboard à l'aide de "Cool Boarders", m'éclater sans me prendre la tête avec "Crash Bandicoot", "Spyro Le Dragon" ou "Rayman", infiltrer des bâtiments dangereux comme dans "Metal Gear Solid", devenir un animal déchaîné au moyen de "Bloody Roar", combattre avec passion tels "Tekken", "Soul Blade" et "Fighting Force", danser sur "PaRappa The Rapper", faire du skate par "Tony Hawk's Skateboarding", construire des hôpitaux ou des parcs d'attractions via "Theme Park", faire du tennis grâce à "Anna Kournikova's Smash Court Tennis", produire des groupes musicaux comme dans "100% Star", mettre des paniers au moyen de "NBA Live", sauver des extra-terrestres grâce à "Oddworld, L'Odyssée D'Abe" et même assister à un crossover légendaire à travers "X-Men Vs Street Fighter"... Et la liste est encore très, très, très longue. Rien que pour ça, j'en serais toujours reconnaissant envers les développeurs de ces jeux, qui m'ont fait m'évader durant toutes ces années.

preview

Sans marketing, que serait l'avenir de Playstation ? Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que Sony a baissé le prix de sa console, afin de la rendre plus attractive. Bingo, la stratégie est payante. La firme multinationale, qui est également une maison de disques, a eu l'excellente idée d'appliquer aux jeux vidéo, ce qu'elle faisait aux disques : réduire les prix pour multiplier les ventes. Conséquences : les jeux furent à ce moment-là, bien plus accessibles qu'auparavant. Si "Tekken", "Tomb Raider" et autre "Crash Bandicoot" cartonnaient à leurs sorties, ils battaient des records de ventes lors de leurs passages dans la gamme économique appelée platinium. Et là encore, ce fut un coup de génie.

preview

Si pour certains, Sega et Nintendo marquaient l'ère du jeu vidéo, pour moi, Sony via la "Playstation", l'a révolutionné tout en y apportant sa touche personnelle et en y agrandissant au passage la cible potentielle de joueurs. Cependant, il est certes dommage qu'il n'y ait pratiquement que des licences améliorées sur les consoles suivantes de Sony et trop peu de jeux révolutionnaires comme on l'a eu à l'époque. Signe que la décennie 90 était novatrice en termes de jeux vidéos ? Sûrement.

Article écrit par Remix42 le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Commentaires

Superbe article. Mon jeu préféré était ''Time Crisis''.

Ecrit par Raphael le samedi 03 décembre 2016 à 01:13

Lara Croft dans Tomb Raider !!!! Quelle femme !!!

Ecrit par Alfred le samedi 03 décembre 2016 à 01:47

Ca me rappelle que des bon souvenirs, même si j'ai grandis avec les jeux suivants : ''Soul Reaver'', ''Point Blank'', ''Resident Evil'', ''Dargon Quest'', ''Final Fantasy'', ''Castelvania'', ''Burning Road'',''Power Soccer'',''Ace Combat'' ,''Ape Escape'',''Battle Arena'' et ''Bubsy''.

Ecrit par ArnaudL le samedi 03 décembre 2016 à 02:16

J'ai tjs surkiffé Crash Bandiccoot et Rayman, qui sont beacoup plus cools comme jeux que Mario, Zela et Alex Kidd de Nintendo et Sega.

Ecrit par Alexman le samedi 03 décembre 2016 à 03:55

Que de bons souvenirs. Merci.

Ecrit par Cléa78 le samedi 03 décembre 2016 à 04:02

J'adorais Driver

Ecrit par Krist-Of le samedi 03 décembre 2016 à 05:10

J'aime bien cet article, car ça parle de tous les syles de jeux et pas que des jeux de bastons, de bagnoles, de jeux d'aventures ou de jeux de rôles. Merci

Ecrit par Meg-âne Cox le samedi 03 décembre 2016 à 05:37

Spyro le dragon était mon jeu favori

Ecrit par Sonia le samedi 03 décembre 2016 à 06:41

La Playstation fut la console la plus phénoménale que j'ai eu en tant qu'ado. Ps : dommage que la Dreamcast n'a soit sortie trop tôt et n'a pas eu le succès escompté, car elle a aussi révolutionnée le monde du jeu vidéo.

Ecrit par Simboubé le samedi 03 décembre 2016 à 06:45

J'ai trop eu de chance, j'ai été ado à la meilleure période : la décennie des années 90's. A part la Playstation 1 et la Wii, les autres consoles qui ont suivies n'ont rien apportées du tout.

Ecrit par Alexandra de la loire le samedi 03 décembre 2016 à 07:08

La Playstation est aux jeux vidéos ce que Johnny est à la musique : Mythique !

Ecrit par Jojodelasparis le samedi 03 décembre 2016 à 07:22

Alors que tout le monde ne parle que de la ''Nintendo Nes Classsic'' ou de la ''Mega Drive Mini Classic'', parler de la Playstation est une excellente alternative.

Ecrit par Théod'or le samedi 03 décembre 2016 à 08:03

Qu'est-ce qu'il est beau garçon ce Rémy et comme il écrit bien. Tout est absolument vrai.

Ecrit par Anonyme le samedi 03 décembre 2016 à 08:22

Ça me rappelle ma jeunesse.

Ecrit par AdamCart le samedi 03 décembre 2016 à 09:05

ça c'est de la console !!

Ecrit par régis49 le samedi 03 décembre 2016 à 12:01

Quel bel article

Ecrit par Adrien le samedi 03 décembre 2016 à 19:01

Merci à tous pour vos commentaires. Avec toute ma gratitude et reconnaissance. R

Ecrit par Remix42 le samedi 03 décembre 2016 à 23:02

J'aimais bien Resident Evelyne (lol), pardon Resident Evil.

Ecrit par Vincent de Paris le lundi 05 décembre 2016 à 02:00

Ces années là manquent trop.

Ecrit par Gilbert59 le samedi 10 décembre 2016 à 12:16

Superbe article

Ecrit par Carola le jeudi 29 décembre 2016 à 10:37

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Alan Wake's American Nightmare

Il fait froid, tout le monde se remet des fêtes, c'est donc parfaitement le moment de jouer à des jeux vidéo. Alan est écrivain, et va se retrouver plongé dans les ténèbres de la série TV Night Springs dont il est l'auteur. Principalement, il va devoir faire face à son double, version horrifique de lui-même, version maîtresse des créatures de l'ombre. Armé d'un lampe de poche et de quelques armes, il va devoir se sortir de ce merdier avant de perdre les pédales de ne plus pouvoir distinguer la fiction de la réalité. Mais au-delà de tout, la question du temps qui passe va tout chambouler.

cover

Life is Strange

Faut bien avouer que les héroïnes de jeu vidéo sont plutôt rares. Ici, on va jouer avec Max. Tout débute avec une tempête. C'est la nuit et seule la lumière du phare peut guider Max. Cette première scène à moitié jouée ressemble à un cauchemar, la monstrueuse tempête se dirigeant vers la petite ville d'Arcadia Bay. Soudain, Max se réveille en classe en plein milieu d'un cours de photographie. Et c'est parti pour un jeu narratif à la Heavy Rain ou Beyond Two Souls.

cover

Day of the Tentacle Remastered

1993 les enfants ! A cette époque où le magnétoscope faisait des ravages, il fallait bien souvent une disquette de boot pour rajouter les quelques Ko de mémoire nécessaires pour faire tourner des jeux tels que Theme Park, Simon The Sorcerer ou encore Day of the Tentacle. On avait le son et les musiques à condition d'avoir une carte son à 700 francs, rien n'était gagné d'avance. Tout se méritait. On achetait les jeux sur des disquettes, plusieurs. L'installation était un balai incessant de ces petits carrés contenant 1,44 Mo de données du jeu. Une disquette foireuse et c'était la crise de nerf, surtout après avoir lâché 400 francs dans le jeu version boîte et après l'avoir attendu pendant des mois. Alors aujourd'hui, quand on voit qu'on peut le télécharger en quelques minutes pour 14 euros et que ça tourne merveilleusement bien sur une télévision Full HD, on dit que les cons qui répètent que c'était mieux avant ne savent décidément pas de quoi ils parlent et ont complètement oublié de quoi était fait ce fameux "avant". En piste les amis, on va monter dans des chiottes pour voyager dans le temps !

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !