cover

Popcorn Garage

Article écrit par Culturemania le mercredi 14 octobre 2015 à 23:08
likeslikes
2 personne(s) ont aiméAdd Like
Tu as joué à Popcorn Garage ? Voilà comment tout a commencé, une simple question. De là, c'est toute une histoire. Evidemment, je suis allé voir de quoi il s'agissait et évidemment ce garage a retenu toute mon attention au détriment des choses sérieuses et importantes que j'étais en train de faire. Mais dis donc, y'a quoi dans ce garage, du pop corn ? Mais ferme-là et ouvre plutôt le rideau pour découvrir ce qui se cache à l'intérieur. Marcel, en route !


Développeur : Priska

Design & Art Direction : Romain Zitouni

Musique : Eric Simonet

Et bien oui, y'a quoi dans ce garage ? C'est inquiétant non ? La réponse : un truc qui va encore une fois détruire notre productivité. Le principe est simple : à l'écran, un garage est rempli d'un bric à brac incroyable. Dans ce délicieux bordel, 66 indices qui correspondent aux 66 films qu'il va falloir retrouver. Facile ? Oui, jusqu'à un certain point. Le décor est superbe, la musique donne envie de porter un chapeau en mâchant très fort du chewing-gum dans un endroit poussiéreux où il fait très chaud. Chaque indice du garage correspond à un film pour lequel il faudra taper le titre dans une zone de jeu. On peut choisir de jouer en français ou en anglais et le jeu est assez permissif sur l'orthographe ou sur les titres à rallonge, l'inverse aurait pu être vite pénible. Mais là, c'est pas le cas alors HyHa !

preview

Et ces fameux indices ? Et bien il s'agit d'un poster sur un des murs, d'une bagnole, d'un dentier, d'une plante verte, d'un masque, d'une petite lumière ou encore d'un ticket doré. En gros, il s'agit d'objets présents dans les films à retrouver. Dès qu'on trouve un film, on obtient un badge, ce qui ne fait pas de nous le nouveau shérif du comté mais nous donne accès à un bonus qui est en fait la vidéo montrant l'objet dans le film en question. Trois erreurs, les lumières s'éteignent et c'est perdu. Heureusement on peut sauvegarder en se créant un compte rapidement.

C'est assez génial, l'idée est simple mais c'est super bien réalisé, de plus par un Français les amis ! Quelques petits regrets sur des choses que j'aurais bien aimé, comme le fait que la lumière puisse se dissiper peu à peu après chaque erreur, ou que l'on puisse avoir une sorte de lampe de poche lorsque l'on a fait trop d'erreurs pour nous permettre de revenir dans la partie. J'aurais aussi aimé qu'à chaque partie, les objets ne soient pas forcément au même endroit, ou que des niveaux différents existent avec de nouveaux thèmes. Cela dit, on peut peut-être espérer ces déclinaisons pour de futures versions du jeu. En tout cas c'est top et j'ai repris de zéro ce soir pour arriver au pas trop mauvais score de 40 badges ! Mais là, je crois bien avoir joué toutes mes cartes, j'ai plus rien sous la pédale, alors qui dit mieux ???

preview
Article écrit par Culturemania le mercredi 14 octobre 2015 à 23:08

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Owlboy

On aime toujours quand ça commence par une petite histoire alors la voici. Je bousais devant ma télévision à regarder la chaîne NoLife et je tombe sur le test d'un jeu de plate-forme en pixelart. Quelques temps plus tard, j'essaie de me souvenir de ce jeu car l'envie d'y jouer me démengeait les doigts. Je contacte Sironimo qui est l'une des présentatrices de la chaîne mais impossible de lui donner un descriptif suffisant pour qu'elle me sorte le titre du jeu. Vous l'avez deviné, ce jeu c'est Owlboy, et loué soit le Seigneur pour m'avoir mis sur son chemin. Gloire à la télévision, cet objet qui éduque nos enfants encore mieux que dans les Simpson.

cover

Hearthstone : Heroes of Warcraft

Blizzard a encore frappé. Et comme à chaque fois, c’est un grand coup ! Après Starcraft 2 et Diablo 3 et leurs extensions, voilà le dernier petit de la famille. Et il s’agit d’un jeu de cartes à jouer et collectionner en ligne, complètement addictif car très simple et très facile d’accès, d'autant plus qu'il est gratuit. Chômeurs, étudiants, travailleurs, votre productivité va encore morfler.

cover

Cookie Clicker

Hier, j'étais tranquillement écroulé devant la télévision. J'étais fin prêt à faire tout mon possible pour ne rien faire. Je suis devenu très bon à cela. Est-ce que je me faisais chier pour autant ? Absolument pas pauvres diables, depuis quand ne rien faire est synonyme d'ennui ? Ça, c'est ce qu'on a voulu nous faire croire depuis tout petit, alors que ne rien faire est purement merveilleux. L'autre idée qui a été au centre de notre éducation est celle de la collecte, de l'accumulation. Et c'est là que Cookie Clicker a tout compris.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !