cover

Super Mario World

Article écrit par Culturemania le lundi 09 juin 2014 à 18:59
likes
1 personne a aiméAdd Like
1992, l'ère des consoles 16 bits est arrivée. D'un côté, SEGA avec sa Mégadrive noire, Sonic en tête de courses et de l'autre, Nintendo avec sa Super Nintendo grise et Mario, dans un tout nouvel épisode flambant neuf. On met la cartouche en appuyant fort et en soufflant dedans aujourd'hui, on pousse le bouton On/Off vers le haut, on entend un petit 'dugling' et un des meilleurs jeux du monde s'affiche sur note téléviseur.


Développement : Nintendo

Support : Super Nintendo

Type : Plateformes

preview

Mario, c 'est d'abord la première mascotte de Nintendo qui a survécu jusqu'à aujourd'hui. Notre homme est un plombier, qu'on n'a jamais vu visser un boulon ou poser un mitigeur d'ailleurs, et sa mission principale est d'aller sauver cette gourde de princesse Peach qui n'a de cesse de se faire kidnapper par le vilain Bowser, une sorte de croisement en un dinosaure, un dragon et une tortue, qui est le roi du peuple des Koopas, ennemis qu'on retrouvera dans tous les épisodes du plombier moustachu. Rebelote donc dans ce Super Mario World, il va falloir traverser le monde entier pour aller chercher Peach dans le château de l'infâme Bowser !

preview

Tout commence sur Yoshi's Island, une île où un créature étrange vit : le Yoshi. Il est vert, ressemble à un petit dragon et se laisse chevaucher comme un cheval. Il bouffe à peu près à tous les râteliers, et pond lorsqu'il est trop plein des œufs qui contiennent quelques bonus. Et c'est en compagnie de ce bon vieux Yoshi que l'on va traverser ce monde immense sous la forme d'un jeu de plateformes. Dans chaque section du monde, on retrouve des niveaux classiques, mais aussi des niveaux sous-marins, des maisons hantées et des châteaux avec ses mini-boss, les gros Koopas, ceux qui se sont le mieux tenu à table. On trouve aussi ce qu'on l'on appelle des Switchs de couleurs. Ils permettent, une fois activés, de transformer des blocs transparents présents dans les niveaux en blocs dur, permettant alors d'accéder à des zones jusque ici restées inaccessibles. Pratique ! On avance donc, on termine sans mal les premiers niveaux de Yoshi's Island et là, on découvre toute l'étendu de la carte ! La partie centrale, le Donut Plain est entourée du Vanilla Dôme, du Butter Bridge, de la Forest of Illusion, de la Chocolate Island et enfin, de la Valley of Bowser, où sommeille notre bon gros méchant. Et comme si ce n'était pas assez, il existe un niveau spécial, le Star World, qui une fois complété, donne accès à une zone encore plus spéciale, le Special World ! Avouez que ça a de la gueule. Ce monde spécial contient 8 niveaux supplémentaires pour arriver si ma mémoire est bonne à 96 niveaux au total. Ah oui, autre chose, c'est que certains niveaux possèdent plusieurs sorties possible, donnant accès à différentes direction sur la carte principale. Sauras-tu toutes les trouver ??

Bon, comment terminer sobrement à part en disant que tout est phénoménal dans ce jeu, et que même des années après, on passe encore des heures et des heures de bonheur à rejouer avec le petit plombier au ventre à bières. Il est avec Zelda 3, la raison pour laquelle je me suis racheté une Super Nintendo et une télé cathodique il y a quelques temps maintenant. Et cette fois, je compte bien la garder ! Ci-dessous, une petite vidéo de l'intro du jeu.


Article écrit par Culturemania le lundi 09 juin 2014 à 18:59

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Outlast

Éteignez la lumière, fermez la porte, tirez les rideaux, rentrez femmes et enfants, désactivez votre pacemaker, prévenez les voisins, ne quittez surtout pas votre chat des yeux, montez le son, installez-vous confortablement, et enfin, lancez Outlast. Vous aimez l'horreur, le sombre, la folie, les ténèbres, les peurs viscérales, les maisons hantées, les monstres, les expériences médicales qui tournent mal, le sang, les cris, le reportage sur le sanatorium de Waverly Hills, lieu le plus hanté des Etats-Unis, et vous étiez fan de l'émission Mystère que TF1 diffusait pour encore une fois traumatiser les gosses qui nous étions ? Alors c'est parfait, vous êtes au bon endroit.

cover

Owlboy

On aime toujours quand ça commence par une petite histoire alors la voici. Je bousais devant ma télévision à regarder la chaîne NoLife et je tombe sur le test d'un jeu de plate-forme en pixelart. Quelques temps plus tard, j'essaie de me souvenir de ce jeu car l'envie d'y jouer me démengeait les doigts. Je contacte Sironimo qui est l'une des présentatrices de la chaîne mais impossible de lui donner un descriptif suffisant pour qu'elle me sorte le titre du jeu. Vous l'avez deviné, ce jeu c'est Owlboy, et loué soit le Seigneur pour m'avoir mis sur son chemin. Gloire à la télévision, cet objet qui éduque nos enfants encore mieux que dans les Simpson.

cover

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

C'est la rentrée ! Dimanche soir, détresse, dernière météo avant les bancs des salles de travail. Bon, on va pas se formaliser, on est pas si malheureux que ça, surtout en cette période. Travailler n'est peut-être pas gai. Mais ne pas travailler serait encore pire. Et notre vie, c'est franchement de la rigolade. Et je vais vous le prouver avec ce petit jeu du PSN, à 14,90 € découvert par l'émission Chez Marcus. Le trailer m'a convaincu, la musique, l'ambiance, la patte graphique. C'est un jeu pour moi. Si je rajoute qu'il me fait penser à The Cave ou Brothers et que c'est signé Ubisoft Montpellier, alors là, c'est quasiment l'état de grâce vidéo-ludique. Mais sortez quand même les mouchoirs.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !