cover

Super Mario World

Article écrit par Culturemania le lundi 09 juin 2014 à 18:59
likes
1 personne a aiméAdd Like
1992, l'ère des consoles 16 bits est arrivée. D'un côté, SEGA avec sa Mégadrive noire, Sonic en tête de courses et de l'autre, Nintendo avec sa Super Nintendo grise et Mario, dans un tout nouvel épisode flambant neuf. On met la cartouche en appuyant fort et en soufflant dedans aujourd'hui, on pousse le bouton On/Off vers le haut, on entend un petit 'dugling' et un des meilleurs jeux du monde s'affiche sur note téléviseur.


Développement : Nintendo

Support : Super Nintendo

Type : Plateformes

preview

Mario, c 'est d'abord la première mascotte de Nintendo qui a survécu jusqu'à aujourd'hui. Notre homme est un plombier, qu'on n'a jamais vu visser un boulon ou poser un mitigeur d'ailleurs, et sa mission principale est d'aller sauver cette gourde de princesse Peach qui n'a de cesse de se faire kidnapper par le vilain Bowser, une sorte de croisement en un dinosaure, un dragon et une tortue, qui est le roi du peuple des Koopas, ennemis qu'on retrouvera dans tous les épisodes du plombier moustachu. Rebelote donc dans ce Super Mario World, il va falloir traverser le monde entier pour aller chercher Peach dans le château de l'infâme Bowser !

preview

Tout commence sur Yoshi's Island, une île où un créature étrange vit : le Yoshi. Il est vert, ressemble à un petit dragon et se laisse chevaucher comme un cheval. Il bouffe à peu près à tous les râteliers, et pond lorsqu'il est trop plein des œufs qui contiennent quelques bonus. Et c'est en compagnie de ce bon vieux Yoshi que l'on va traverser ce monde immense sous la forme d'un jeu de plateformes. Dans chaque section du monde, on retrouve des niveaux classiques, mais aussi des niveaux sous-marins, des maisons hantées et des châteaux avec ses mini-boss, les gros Koopas, ceux qui se sont le mieux tenu à table. On trouve aussi ce qu'on l'on appelle des Switchs de couleurs. Ils permettent, une fois activés, de transformer des blocs transparents présents dans les niveaux en blocs dur, permettant alors d'accéder à des zones jusque ici restées inaccessibles. Pratique ! On avance donc, on termine sans mal les premiers niveaux de Yoshi's Island et là, on découvre toute l'étendu de la carte ! La partie centrale, le Donut Plain est entourée du Vanilla Dôme, du Butter Bridge, de la Forest of Illusion, de la Chocolate Island et enfin, de la Valley of Bowser, où sommeille notre bon gros méchant. Et comme si ce n'était pas assez, il existe un niveau spécial, le Star World, qui une fois complété, donne accès à une zone encore plus spéciale, le Special World ! Avouez que ça a de la gueule. Ce monde spécial contient 8 niveaux supplémentaires pour arriver si ma mémoire est bonne à 96 niveaux au total. Ah oui, autre chose, c'est que certains niveaux possèdent plusieurs sorties possible, donnant accès à différentes direction sur la carte principale. Sauras-tu toutes les trouver ??

Bon, comment terminer sobrement à part en disant que tout est phénoménal dans ce jeu, et que même des années après, on passe encore des heures et des heures de bonheur à rejouer avec le petit plombier au ventre à bières. Il est avec Zelda 3, la raison pour laquelle je me suis racheté une Super Nintendo et une télé cathodique il y a quelques temps maintenant. Et cette fois, je compte bien la garder ! Ci-dessous, une petite vidéo de l'intro du jeu.


Article écrit par Culturemania le lundi 09 juin 2014 à 18:59

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Rayman Legends

J'avais joué au tout premier volet du personnage de Rayman, créé par Michel Ancel, un Français qui bosse au studio d'Ubisoft Montpellier, sur ma premier petite Playstation. C'était déjà magnifique de voir qu'il n'y avait pas que ce foutu Mario et son inertie bizarre comme référence des jeux de plateformes ! Aujourd'hui, on est bien loin des débuts du personnage sans membres. Accrochons-nous, et prenons-en plein la vue, Rayman Legends est sans exagérer, un jeu qui fou Mario et ses potes au placard, ferme à double tour, et balance la clef au fond d'un lac. Place au fun !

cover

Legacy Of Kain

Je suis tombé sur une petite news jeux vidéo ces jours-ci qui a attiré mon attention. La sortie prochaine du jeu Nosgoth sur PC, annoncé comme un jeu d’action multi-joueurs tout bête. Un peu de lecture, et la nostalgie m’envahie. Nosgoth, ce nom signifie que ce jeu est rattaché à la saga Legacy of Kain, qui dura de 1996 à 2004 sur plusieurs plateformes, et qui regroupait 5 jeux. Et tout ce qu’il en resterait aujourd’hui, c’est de la baston entre humains et vampires sur le net ? C’est tout ? Alors, laisse-moi te rappeler ce qu’était Legacy of Kain, ou te l’apprendre si tu es jeune joueur. Séance rétro gaming en 2 parties. Accrochez-vous les enfants.

cover

Giana Sisters : Twisted Dreams

C'est ce qu'on appelle un jeu en 2.5D. C'est pas de la 2D, c'est pas de la 3D, c'est au milieu. Mais qu'est ce que ça peut bien vouloir dire ! Voilà ma définition : c'est un jeu de plate-forme en 3D dont l'axe de déplacement du personnage se fait sur un plan 2D. C'est plus clair non ? Cela faisait trop longtemps que je ne m'étais pas amusé avec cette foutue PS4 qui prend la poussière autant qu'un Père Noël coincé dans une cheminée. Et voilà que je tombe nez-à-nez avec les sœurs Giana. Ne vous y méprenez pas, ces sœurs-là ne sortent pas d'un couvent.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !