Accueil
Accueil
Espace redaction
Espace redaction
S'inscrire
S'inscrire
Nous contacter
Nous contacter
Les auteurs
Les auteurs
A propos
A propos
Nos classements
Nos classements
Un article au hasard
Un article au hasard
Twitter Facebook GooglePlus

Culturemania

Mettons tous ensemble la Culture en Commun

Un des grands principe de Culturemania est de ne pas mettre de publicité.
Donc, si vous aimez passer du temps ici et lire nos articles, aidez-nous à collecter un peu d'argent par notre cagnotte sur Leetchi afin que le site puisse continuer à vivre et évoluer.
Merci à toutes et à tous !

banner

Jeux video

- Watch Dogs -

Article rédigé par Culturemania le 01/11/2014 à 22:03

Informations

  • Date de sortie : Non renseignée
Je voulais vraiment pas en arriver là. C'est à dire que j'ai incroyablement essayé de garder ma bonne foi, ma patience, ma bonne volonté. Mais le vrai sentiment qui dépassait tous les autres était caché sous cette petite question : pourquoi un jeu n'amuse pas ? Et elle est vraiment grave je trouve cette question. Ce serait comme de dire que le pain ne nourrit pas. Ou que le feu ne brûle pas. Alors j'ai quand même continué, attendu un maximum avant de venir donner mon petit avis. Mais c'en est trop, tremble Ubisoft, car on le sait, tu es capable du pire comme du meilleur. Et ce sera quoi aujourd'hui ?

Editeur : Ubisoft

Développeur : Ubisoft

Type : Action/Aventure

Support : PS4 - PS3 - Xbox One - Wii U - PC - Xbox 360

J'ai acheté le jeu lorsque j'ai pu le trouver neuf à 35€ sur Amazon. Je sais que c'est mal, je n'aime pas faire ça et essaye plutôt d'aller dans ma petite boutique de la rue Taine, mais mettre autant de pognon dans un jeu que je regardais déjà comme un voyou potentiel caché dans une boîte bleue m'aurait fait mal au cul. Enfin, c'est le préjugé que j'avais. Quand j'ai vu à quel point j'ai détesté les derniers Assassin's Creed, la puce de mon oreille me disait d'y aller, mais de faire gaffe quand même. Le grand jeu arrive enfin dans ma boîte aux lettres, et je vais enfin pouvoir me faire ma vraie idée. Je suis comme tous les autres, j'ai vu les trailers, les vidéos de gameplay sur le net, et j'ai évidement été bluffé. Encore une fois, de l'open-world, même je si m'en méfie de plus en plus, et encore une fois, des promesses de jeu tout de même assez géniales. Allez calme-toi direct, je vais te faire traverser la glace.

Le jeu commence, et ça me gonfle déjà. L'histoire est merdique. Le héros (je sais même plus son nom... ah si, Aiden) est en conflit avec des méchants. Et l'un de ces méchants va menacer sa famille. Oh, c'est pas bien ça. Et Aiden va donc investiguer pour savoir qui se cache derrière tout ça. Euh, ok, donc en gros on va faire quoi ??? Oh, mais tu verras, il y a des tas de choses à faire, à voir, et à profiter dans la ville de Chicago. Donc on suit un couloir sous un stade, ça sert de tutoriel, on sort son arme, on se cache derrière des voitures en appuyant sur Croix, on attend, et on passe dans le dos du gardien. On monte, on passe dans une caméra, et on peut regarder autour. Incroyable, et surtout incroyablement inutile. On continue, en se demandant combien de temps on va être bloqué à l'intérieur sans pouvoir profiter de la ville en extérieur. C'est long, trop long, j'en ai déjà raz-la-casquette ! Je me lève sans faire pause pour aller chercher quelques madeleines et une plaquette de chocolat, ce qui est assez mauvais signe.

preview

Enfin on est dehors, et enfin on va pouvoir être ébloui par la puissance graphique du jeu ! Et oui mais non. Car en réalité, c'est beau, mais péniblement moyen. Je me souvient encore la folie qu'avait été à l'époque de découvrir Red Dead Redemption qui nous avait tous laissé sur le cul. Ici, eh bien, soit on est devenu des enfants gâtés trop bien habitués, soit c'est raté. Je pense que c'est raté, car à part la nuit où les rues colorées sont belles, ça casse pas trois pattes à un canard. Désolé, ce petit bijou n'est en fait qu'un pauvre caillou. Et le pire, c'est que même en le brisant, tu me trouveras pas la moindre pépite. Parce que si le jeu avait été intéressant, je serait pas là en train de vous parler de la puissance graphique dont on se fout royalement. Mais je me disais que ça pourrait rattraper le coup pour quelques heures de navigation dans la ville avant de remettre tout ça vite fait bien fait sur le bon coin. Bon, y'a des trucs bien quand même ? Les missions ? La suite de l'histoire ?

Les missions. Très franchement, je n'ai pas pu aller bien loin, car je me suis retrouvé à devoir me forcer à allumer la PS4 pour devoir continuer un peu plus en espérant que ce tas de merde s'améliore. Alors il y a d'abord la mission principale, le fil rouge, le scénario. On va à une fête d'anniversaire de famille à la con, puis on repart à la chasse. Ils espèrent qu'on va avoir une petite larme ? Sans déconner, The Last Of Us te tire les larmes en cinq minutes avec une vraie introduction et des personnages qui deviennent ta famille en trois minutes ! Là, c'est tel le zéro-émotion. L'idée du téléphone portable pour le suivi des missions avec un casse-couille qui t'appelle est aussi insupportable que le reste. Trop de menus, de sous-menus, d'arbres de compétences et de notions à assimiler... Donc on doit infiltrer des endroits et faire des choses mais on comprend jamais vraiment quoi. Alors on y va, on ouvre une porte et on commence à y aller mollo-molito. Puis c'est long, donc on va y aller un peu plus franco, en faisant diversion et en donnant un coup de bâton dans le dos du méchant garde. Et là niveau gameplay, on touche le fond. Faire diversion. Vous vous dites, on va lancer un caillou, faire du bruit, faire tomber quelques choses en visant. Eh bien non, on va 'pirater' une voiture pour la faire sonner, ou 'pirater' un truc électrique pour le faire exploser. Et par pirater, je veux dire appuyer sur X, tu parles d'un piratage. Tu me diras, ça te laisse le temps de manger une autre madeleine St. Michel. Aucun challenge donc. Et puis tu peux mourir, et donc devoir recommencer ce calvaire. Puis surtout, on va finir par tirer dans la tête de tout le monde, car on fait toujours la même chose. Donc à un moment, on va vouloir avancer pour aller voir à la mission suivante si l'herbe est plus verte.

preview

Les missions secondaires maintenant. Alors il doit y en avoir plusieurs, mais voici l'une des principales, récurrente. Il s'agit de détections de Bad-Ass qu'il va falloir aller capturer ou stopper. En gros, on pirate un téléphone dont la conversation nous fera remonter vers le gredin en question. On le localise sans savoir comment où si on l'a vraiment localisé, et puis l'idée est d'arriver par derrière avant qu'il commette son crime ou son délit. Et là, je ne sais même pas comment vous en parler pour être clair. Car je n'ai jamais réussit à comprendre ce qu'il se passait, et tout se terminait en "échec, le gredin vous a repéré". Bon. Je pense pas être trop débile, mais après avoir essayé plusieurs fois, j'ai toujours pas compris l'ordre des choses. Frustration de perdre sans savoir ce qu'on a fait de mal. C'est abominable. Au moins dans Mario quand tu perds, tu sais que c'est parce que t'es tombé dans un trou ou parce que t'as été moins malin qu'une tortue verte.

Tout ça pour dire que je crois que je vais définitivement arrêter les jeux dit 'AAA' ou 'Gros Titre de l'année' car il faut se rendre à l'évidence, je n'y trouve plus aucun plaisir de jeu. Y'a tellement de choses dans ces jeux qu'ils en paraissent vides. Mon seul petit plaisir aura été de piquer et conduire un camion de glaces avec du bon son à la radio. Quand je pense que la même boîte (mais pas les mêmes studios, c'est surement ce qui fait la grosse différence) est capable de faire des jeux comme Rayman Legends ou Soldats Inconnus qui coûte 14 euros !! Bon, je vais m'arrêter là, parce que je suis en train de m'emporter en repensant à mes 35 euros perdus sur cette vilaine plateforme d'achat en ligne. Mais je plains surtout les mecs qui ont lâché 70 balles pour ce titre. Parce que c'est quasiment 15 kebabs quand on y pense.

Vous avez aimé ? Partagez !

Commentaires

Encore mieux, le passage dans une des missions se met tellement à ramer qu'il est impossible de la terminer... SATAN !!!!

Ecrit par Vincent le vendredi 05 décembre 2014 à 23:34

Personnellement ce que je trouve agaçant avec ce jeu c'est le fait qu'il se contredise lui même : "tiens voilà un monde ouvert a la GTA, avec tout plein de piétons inutiles - cool je vais pouvoir m'amuser a faire n'importe quoi ? - Ah non sûrement pas sinon on te rend le jeu plus chiant encore avec les appels a la police " Mais ce qui m'énerve au plus Haut point, c'est ce rythme complètement hétérogène de jeu : on fait une mission ultra dirigée très rapide et pseudo-dramatique, puis une fois qu'on est bien dedans on nous place dans un open world chiant comme la pluie et on nous balance "la suite de cette mission est a l'autre bout de la ville, dépêche toi !!" Et si l'Open world est chiant c'est parce qu'il essaye d'amener un semblant de réalisme. Sauf que la réalité c'est chiant. Dans un film d'action, on ne coupe pas le film en plein milieu pour que chaque figurant nous raconte sa vie, alors pourquoi le faire dans un jeu ? Et oui je compare jeu et film parceque le scénario de watch dogs est clairement celui d'un film, avec un héros qui perd un membre de sa famille et veut protéger ceux qui lui reste en TUANT TOUT LES MÉCHANTS.. J'ai aussi passé quelques bon moments sur le jeu, les trop rares moment ou je devais m'infiltrer dans des centres ctos, la mission en prison plutôt originale, ou le trip numérique "alone" qui est assez sympa, et les planques de gang, mais bon, c'est tout quoi. De temps en temps je le relance, ça m'amuse un quart d'heure, puis je l'arrete. Ubisoft, j'attends quand même avec impatience watch dogs 2, avec une meilleure histoire, et un open world plus dynamique. LA, vous aurez sorti un vrai jeu AAA

Ecrit par Soupir le mercredi 04 mars 2015 à 10:38

"la suite de cette mission est a l'autre bout de la ville" : exactement le genre de truc abominable qu'on ne devrait plus avoir à subir dans les jeux ! Quel intérêt à part rajouter de la fausse durée de vie à un jeu ?

Ecrit par Culturemania le lundi 09 mars 2015 à 00:15

Poster un commentaire :

stats

Culturemania, c'est :

514 articles rédigés par 14 personnes inscrites sur le site. Rejoingez-les !

1.307.432 articles consultés depuis des 10aines de pays dans le monde !

stats

Suivez Culturemania sur les réseaux sociaux :

FacebookTwitterGoogle plus
Autres articles du même genre :

Playstation

Article publié le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Par : Remix42

cover
views
3802
likes
72
comments

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

Lire la suite...

Playstation

Article publié le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Par : Remix42

cover
views
3802
likes
72
comments

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

Lire la suite...

A Story About My Uncle

Article publié le lundi 07 juillet 2014 à 21:38

Par : Culturemania

cover
views
1738
likes
1
comments

Je ne pouvais pas camper sur un échec. Après la déception totale vécue sur Among the Sleep, je décide de contrecarrer le sort en me lançant dans une nouvelle aventure, celle du jeu A Story About My Uncle. Un jeu totalement différent, qui se prête très bien au speed run et où le but est de manier son grappin et sa combinaison intergalactique comme un chef. Allez, prions pour que celui-ci soit bon.

Lire la suite...

Uncharted 4 : A Thief's End

Article publié le jeudi 07 avril 2016 à 19:28

Par : Culturemania

cover
views
1931
likes
8
comments

Je n'ai pas l'habitude de parler de choses que je ne connais pas mais là, ça s'impose. Et puis j'ai joué aux 3 premiers épisodes avant donc je ne suis pas non plus étranger à tout ça. C'est la dernière vidéo de démo qui m'a poussé à venir baragouiner ici sur le quatrième volet de la saga des Uncharted. Mais je ne vais pas raconter grand chose, simplement profiter de l'article pour partager quelques images et surtout la dite vidéo.

Lire la suite...

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre

Article publié le jeudi 18 septembre 2014 à 21:26

Par : Culturemania

cover
views
2676
likes
2
comments

C'est la rentrée ! Dimanche soir, détresse, dernière météo avant les bancs des salles de travail. Bon, on va pas se formaliser, on est pas si malheureux que ça, surtout en cette période. Travailler n'est peut-être pas gai. Mais ne pas travailler serait encore pire. Et notre vie, c'est franchement de la rigolade. Et je vais vous le prouver avec ce petit jeu du PSN, à 14,90 € découvert par l'émission ...

Lire la suite...

Rayman Legends

Article publié le vendredi 25 avril 2014 à 12:02

Par : Culturemania

cover
views
2396
likes
5
comments

J'avais joué au tout premier volet du personnage de Rayman, créé par Michel Ancel, un Français qui bosse au studio d'Ubisoft Montpellier, sur ma premier petite Playstation. C'était déjà magnifique de voir qu'il n'y avait pas que ce foutu Mario et son inertie bizarre comme référence des jeux de plateformes ! Aujourd'hui, on est bien loin des débuts du personnage sans membres. Accrochon...

Lire la suite...

Assassin's creed IV : Black Flag

Article publié le dimanche 11 mai 2014 à 00:18

Par : Culturemania

cover
views
3548
likes
1
comments

On pourra dire que je l’aurai attendu celui-là ! Je crois que je regardais les premières vidéos de gameplay il y a plus d’un an maintenant. Et puis il est enfin sortit, sur PS3 et PS4. Mais je m’étais promis de ne pas craquer et d’attendre d’avoir enfin la PS4 pour y jouer. Oui oui, même si je sais que pour ce jeu, la différence des deux versions n’est pas flagrante, mais tout de même, cela donnait un petit objectif à ma vie. Et donc nous y sommes, mon samedi pluvieux est passé inaperçu, car pendant que vous regardie...

Lire la suite...

Playstation

Article publié le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Par : Remix42

cover
views
3802
likes
72
comments

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

Lire la suite...

Playstation

Article publié le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Par : Remix42

cover
views
3802
likes
72
comments

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

Lire la suite...

Brothers - A Tale Of Two Sons

Article publié le mercredi 09 avril 2014 à 22:37

Par : Culturemania

cover
views
2391
likes
3
comments

De la poésie dans les jeux vidéo. Voilà quelque chose qui en aurait fait sourire plus d’un il y a quelques années, et sûrement encore aujourd’hui. Et bien à ces gens-là, je voudrai leur prouver le contraire en leur parlant de Brothers - A Tale Of Two Sons. Les autres, restez quand même, je vais m’efforcer de vous transmettre le chamboulement qu’a été ce jeu dans ma vie de joueur.

Lire la suite...

Playstation

Article publié le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Par : Remix42

cover
views
3802
likes
72
comments

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

Lire la suite...

Playstation

Article publié le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Par : Remix42

cover
views
3802
likes
72
comments

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

Lire la suite...

Brothers - A Tale Of Two Sons

Article publié le mercredi 09 avril 2014 à 22:37

Par : Culturemania

cover
views
2391
likes
3
comments

De la poésie dans les jeux vidéo. Voilà quelque chose qui en aurait fait sourire plus d’un il y a quelques années, et sûrement encore aujourd’hui. Et bien à ces gens-là, je voudrai leur prouver le contraire en leur parlant de Brothers - A Tale Of Two Sons. Les autres, restez quand même, je vais m’efforcer de vous transmettre le chamboulement qu’a été ce jeu dans ma vie de joueur.

Lire la suite...

Playstation

Article publié le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Par : Remix42

cover
views
3802
likes
72
comments

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

Lire la suite...

Playstation

Article publié le jeudi 01 décembre 2016 à 19:37

Par : Remix42

cover
views
3802
likes
72
comments

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

Lire la suite...

PARTICIPER !

  • Rediger un nouvel article et gagner 10 points !
  • Enrichir un article existant et gagner 1 point !
  • Valider et corriger un article et gagner 5 points !
  • Faire connaître ses propres créations !
  • Créer une immense base de données gratuites et sans publicité.
  • Commenter les articles publiés sans avoir besoin de s'inscrire.

A QUOI CA SERT ?

Le but de Culturemania est de donner un moyen simplifié à tout un chacun pour s'exprimer sur la Culture et partager son avis sur une oeuvre, livre, film, spectacle, artiste, découverte....


Si vous êtes à l'origine d'une création culturelle, c'est aussi le bon endroit pour venir en parler vous-même et partager ensuite votre article sur les réseaux sociaux !


De plus, plus vous participez, plus vous gagnez des points. Régulièrement, nous organiserons des jeux concours sous différentes formes et ceux qui auront le plus grand nombre de points auront de fait le plus de chance de gagner.