cover

Zelda III : A link to the past

Article écrit par Culturemania le lundi 21 avril 2014 à 19:21
likeslikeslikes
3 personne(s) ont aiméAdd Like
Attention, car on là affaire à une légende, un mythe, une anthologie du jeu vidéo ! Non non non, je n’en fait pas trop, car je parle ici de Zelda 3, le meilleur des Zelda, tout simplement. Parmi les siècles des siècles, des milliers de jeux vidéo sont sortis. Et parmi eux, une série, la série des Legend of Zelda. Et dans cette série, il y a un numéro trois, qui est selon moi le meilleur de tous. Donc autant dire que là, je vais parler de mon jeu préféré de tous les temps. Red Dead Redemption, The Last of Us, Rayman, Mario, tous peuvent aller se rhabiller face aux aventures de Link. Ce serait un peu comme comparer Chuck Norris avec Stalone, Bruce Willis ou Schwarzenegger. Ces derniers sont des monstres, mais ne jouent de toute façon pas dans la même cour. On est dans le divin, le mystique, l’irréel. Et c’était en 1992.


Editeur / Développeurs : Nintendo

Type : Aventure

Console : Super Nintendo

preview

Noël 1992 n’aura pas été comme tous les autres Noël. A la maison, on avait eu la NES et la Master System. On s’éclatait sur Alex Kidd, Aladdin, Mario ou Duck Hunt. Et puis il y a eu ce magazine en kiosque vendu avec une cassette VHS – si tu sais, le gros truc noir que tu devais rembobiner toi-même. Et cette VHS aura été le premier contact avec La Légende de Zelda. Si mes souvenirs sont bons, la Super Nintendo était planquée dans l’armoire des parents, attendant sagement la date où le vieux barbu qui parle aux animaux décide de venir ramoner nos cheminées. Mais devant une attente insupportable, mes parents ont fini par céder et nous ont laissé déballer la Super Nintendo avec Super Mario World. Zelda n’était pas encore dans nos cartons. Ce n’est que quelques mois après qu’en sortant de l’école primaire, mon voisin de l’époque m’a dévoilé la fameuse cartouche sur le trottoir devant l’école. Notre avenir était tout tracé : nous allions jouer au meilleur jeu que le monde n'ai jamais connu !

Il y a longtemps, dans le beau Royaume d'Hyrule entouré de montagnes et de forêts, des légendes parlaient d'un Pouvoir d'Or omniscient, caché dans un endroit secret. Beaucoup cherchèrent par les armes à pénétrer sur cette Terre d'Or secrète, mais personne n'en revint jamais. Un jour, un pouvoir diabolique s'exhala de la Terre d'Or. Aussi le Roi ordonna de sceller la porte de cette Terre d'Or... Ce Sceau aurait dû demeurer à jamais. Mais quand ces événements occultés par les brumes du temps devinrent légendes, un mystérieux sorcier nommé Agahnim vint à Hyrule pour enlever le sceau... Il supprima le bon Roi d'Hyrule. Grâce à la magie, il se mit à faire disparaître, un à un, les descendants des 7 Sages. Et l'accomplissement du destin de la Princesse Zelda se fait proche...

Le jeu n’a pas débuté qu’il est déjà formidable. L’introduction et sa musique nous plonge dans un autre monde, qu’on ne voudra quitter que pour aller à l’école attendre le moment où on pourra retrouver Link. Link, c’est le héros du jeu. Une sorte de petit elfe avec un gros bonnet vert. Link se réveille dans la chaumière où il vit avec son oncle qui doit partir au donjon travailler. On fait alors nos premier pas et on sort de la maison : Hyrule s’offre à nous, les mondes ouverts étaient déjà là ! C’est beau, c’est vert, il pleut, il y a des gardes, et on sent qu’il se passe quelque chose. On se sait pas encore quoi, mais on comprend que ce petit bonhomme vert va y jouer un grand rôle. C’est avec effroi que l’on retrouve alors notre oncle mourant dans les entrailles du donjon d’Hyrule. Il nous remet alors notre première épée et l’aventure peut alors commencer.

preview

La princesse Zelda a été kidnappée, et qui c’est qui va aller la sauver des griffes des méchants ? C’est bibi ! Mais Tout ne fait que commencer. S’ensuit alors une traversée des égouts pour amener la princesse en lieu sûr au Sanctuaire d’Hyrule. Là, nous apprendrons l’existence d’une épée légendaire, Excalibur, qui ne pourra être retirée de son socle que grâce à trois pendentifs qu’il nous reviendra d’aller chercher. L’ancien du village en saura plus. Il nous donnera l’emplacement du premier pendentif.

"Vous pensez que c’est fini ? Vous rigolez, c’est juste le début du commencement"
preview

Mais pendant toute cette histoire, un monstre nommé Aghanim venu pour briser le seau des sept sages a kidnappé Zelda ! Seulement entre-temps, l’épée de Légende est à nous et Aghanim ne sera bientôt qu’un mauvais souvenir. Vous pensez que c’est fini ? Vous rigolez, c’est juste le début du commencement ! Un passage entre le monde de la lumière et le monde des ténèbres a été ouvert. Le monde de la lumière n’existera bientôt plus. Les descendants des 7 sages d’Hyrule sont emprisonnés dans des cristaux, et un monstre, du nom de Ganon, veut s’emparer du Pouvoir d’Or, la Triforce, et régner en maître sur le monde d’Hyrule. Contrecarrer ses plans tu devras si sauver le monde tu veux. Et pour cela, on va traverser des donjons plein d’énigmes, des déserts, des forêts, des montagnes, des cavernes, un cimetière, des lacs, des rivières, rencontrer une sorcière, des petits forgerons, un clodo, un réseau de voleurs, un vieil homme perdu, un peuple de l’eau et tant d’autres choses qui feront de cet univers une légende complète ! Et l’épée de légende pourra enfin retrouver son repos éternel.

Depuis ce jeu, j’ai toujours acheté les consoles de Nintendo pour jouer à leur(s) Zelda(s) respectif(s). Peut-être qu’un tout nouveau Zelda HD me fera acheter la Wii U. Depuis 1992, j’ai revendu et racheté au moins deux fois la Super Nintendo pour rejouer manette en main à cet épisode. J’ai même retrouvé l’année dernière une TV cathodique pour me remettre dans les conditions de l’époque. Mais ce que je voudrai vraiment, c’est l’effacer complètement de ma mémoire pour pouvoir le découvrir de nouveau, comme en 1992.

Visionner la fin du jeu :

Article écrit par Culturemania le lundi 21 avril 2014 à 19:21

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Brothers - A Tale Of Two Sons

De la poésie dans les jeux vidéo. Voilà quelque chose qui en aurait fait sourire plus d’un il y a quelques années, et sûrement encore aujourd’hui. Et bien à ces gens-là, je voudrai leur prouver le contraire en leur parlant de Brothers - A Tale Of Two Sons. Les autres, restez quand même, je vais m’efforcer de vous transmettre le chamboulement qu’a été ce jeu dans ma vie de joueur.

cover

Playstation

J'ai toujours dit que la décennie 90's était exceptionnelle en terme de culture. La musique, le cinéma et la littérature brillaient. Mais un quatrième facteur allait se ranger du côté des trois premiers : le numérique. Dans cette catégorie, Sega, Nintendo et Sony apportaient leurs touches personnelles via les consoles de salon. Dès 1994, la troisième marque proposait une console prénommée "Playstation" qui allait bouleverser tous les codes des jeux vidéo.

cover

Cookie Clicker

Hier, j'étais tranquillement écroulé devant la télévision. J'étais fin prêt à faire tout mon possible pour ne rien faire. Je suis devenu très bon à cela. Est-ce que je me faisais chier pour autant ? Absolument pas pauvres diables, depuis quand ne rien faire est synonyme d'ennui ? Ça, c'est ce qu'on a voulu nous faire croire depuis tout petit, alors que ne rien faire est purement merveilleux. L'autre idée qui a été au centre de notre éducation est celle de la collecte, de l'accumulation. Et c'est là que Cookie Clicker a tout compris.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !