cover

Bagatelles

Article écrit par Culturemania le jeudi 04 février 2016 à 22:22
likeslikes
2 personne(s) ont aiméAdd Like
C'est un O.V.N.I. que j'ai eu entre les mains. Mulder serait encore une fois ravi. C'est aux éditions La Pastèque, merci à eux pour cette avant-première. La couverture est très sobre, ça inspire le mystère, le bizarre, le profond voire l'ésotérique. La quatrième de couverture annonce 12 histoires d'un génie humoristique. Je suis sorti de là hébété, complètement hébété. Avant de devoir m'y replonger. Voilà Pourquoi.


Auteur : Nicolas Mahler

Edition : La Pastèque

Parce que déjà la forme est assez particulière. Ne cherchez pas des mots là-dedans, il n'y en a pas. On parle de lecture quand même car on le sait bien, un dessin se lit, se triture et est souvent plus bourré de sens qu'on ne le croit au premier regard. Certains lisent ça à toute vitesse, d'autres s'attardent vraiment. Alors débute la lecture de la première histoire qui m'a laissé froid comme de la glace. Les cases s'enchaînent, un bonhomme tente vaguement de magouiller une meuf au bistro, mais ça ne donne rien. J'arrive au bout et l'effet fait un peu plouf. Bon, voyons la suite.

preview

Je dois dire que là, il m'est arrivé un truc encore plus bizarre. A la fin des histoires 2, 3 et 4, je me suis regardé mentalement en me disant : sacre Diable mais je n'ai absolument rien compris. Quelque chose cloche et je n'aime pas ça. Quelque chose se passe sous mon nez et je suis incapable de le déchiffrer. Alors je ferme tout et je repense à tout ça. Je me dis surtout qu'un livre est censé nous faire vivre des choses et pour le coup, c'est déjà réussi. Je doute, je plane, je me pose des questions. J'ai peut-être lu trop vite, à la manière de ces blocs de dessins qu'on fait défiler très vite dans ses mains pour obtenir une animation. Alors je reprend depuis le début. Action, deuxième !

Histoire 1 : eh, mais les verres de pinard qui s'empilent sur le bar, je ne les avais pas vu toute à l'heure ! A croire qu'ils ont été rajouté sur les pages entre mes deux lectures ! Rho, et les petits cailloux que le bonhomme ramasse à la fin pour... AH AH ! Je te tiens humour bien planqué et réservé à ceux qui insistent ! Ce qui me fait repenser à un truc qu'avait dit Michel Houllebecq : dans un livre, l'auteur fait la moitié du boulot, le lecteur en fait l'autre moitié. Chacun doit offrir ses efforts à l'autre. Et ici, c'est exactement ça. Quelques histoires sont vraiment drôles comme celle du dictateur ou celle du couple qui se partage un pichet de pinard mal placé. D'autres sont moins drôles et j'avoue que je n'en ai toujours pas compris certaines. Mais comme un bon poème ou un bon cours de math, il faut parfois y revenir encore et encore pour en comprendre toutes les subtilités. Certains traiteront cette façon de faire d'imposture : pas moi car je suis sûr qu'il y a encore des tas de petits verres de vin ou de petits cailloux planqués que je n'ai pas encore su voir.

preview
Article écrit par Culturemania le jeudi 04 février 2016 à 22:22

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Sixteen Kennedy Express

On est en 1968 aux Etats-Unis, dans un endroit que l'on aime qualifier de trou-du-cul du monde. Comme quoi, on en trouve dans chaque pays. Du blé, du blé, encore du blé, et bientôt un nouveau centre commercial. L'attraction donc. Mais pas seulement. Car dans cette petite bourgade passera le train qui contient la dépouille du sénateur Robert Kennedy qui vient de se faire assassiner. Mais finalement, on est encore bien loin du centre de l'histoire de Sixteen Kennedy Express.

cover

Le Chat du Rabbin

On connait tous les chats. Mais alors un chat qui parle, c'est une autre histoire. Celui-ci a bouffé un perroquet insupportable, ce qui lui a donné le don de la parole, et il a bien l'intention de s'en servir même si c'est pour raconter des saloperies aux gens qui vivent avec lui. Tout d'abord, il veut sa bar-mitsva. C'est vrai après tout, c'est une être vivant, tout comme nous. Sauf qu'il ne dort pas la nuit.

cover

Locke and Key volume 5

Alors là les amis ça sent la fin. En tout cas, si on ne la sent pas encore, on sait qu'on en est proche. Et ce tome 5 est très particulier. D'abord, il se passe presque intégralement dans le passé, donc prépare-toi cobra à découvrir la vérité. Et ensuite parce qu'il vous forcera à lire le tome 6 dans la foulée, et si tu l'as pas chez toi, eh bin tu vas l'acheter, et si c'est 1h du mat', eh bin tu va le voler. Désolé monsieur le juge, on ne m'a pas laissé le choix. Rouages.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !