cover

Francis, blaireau farceur

Article écrit par Culturemania le mardi 15 avril 2014 à 22:21
likes
1 personne a aiméAdd Like
Francis dit Hop. Francis est un blaireau. Et Francis aime se promener dans la campagne. Si bien qu'il le fait à chaque page. Et à la campagne, il fait toujours beau. Et les animaux sont heureux. Mais des fois, Francis passe par là, attrape le sida, tue ses amis, veut faire avorter son aventure d'un soir, fait des gaffes devant des amis handicapés, utilise des mères porteuses. Et puis ensuite, Francis dit Hop. Francis est un super blaireau. Et Francis aime se promener dans la campagne.


Auteur : Claire et Jake

Edition : Editions Cornélius

Mais comment parler d’une BD pareille ! J'ai commencé à la lire dans le métro, et j'ai vite fait d'arrêter, tant les gens m'observaient en train d'essayer vainement de retenir cette larme qui ne demande qu'à couler alors qu'on n'a qu'une envie : pouffer le rire sans aucune retenue, au diable les autres, la honte et ce sang qui nous monte soudain au visage. Et vive Francis ! Car Francis, c'est ça. Autant d'histoires que de pages, et autant de raisons d'exploser de rire, ou de rire modérément, ou au moins de sourire. Car non, chaque page ne déclenche pas non plus un fou rire.

preview

Francis est donc un blaireau qui se promène dans la campagne. Il lui arrive des tas de trucs, autant dire des tas d'horreurs et de situations merdiques. Une page, six cases, une histoire. Un dessin sommaire mais, franchement, est-ce un problème ? Mais surtout, la première case est toujours la même. Chaque histoire commence donc par : « Francis se promène dans la campagne ». Et ensuite, c’est la dégringolade assurée. Je pense que la mieux est encore de vous faire lire un exemple (ci-contre), j’espère que les Editions Cornélius ne m’en voudront pas trop.

"Soudain, il écrase un petit enfant et sa vie bascule"

Et les mésaventures ne s’arrêtent jamais pour ce pauvre Francis. Le rythme enchaînant des histoires peut lui-même devenir hilarant. Le fait de répéter sans cesse que Francis se promène dans la campagne peut à lui seul être très déclencheur. Car Francis, malgré tout ce qui lui arrive, recommencera inlassablement à se promener dans la campagne. Et quand on sait qu’il existe 4 autres volumes de Francis (Francis veut mourir, Francis cherche l’amour, Francis sauve le monde et Francis rate sa vie), on se dit qu’on n’a pas fini de se taper l’afficher dans les transports en commun, pendant que Francis lui, se promène dans la campagne.

Ci-dessous, la chronique de Pénélope Bagieu qui vaut vraiment le coup, et par laquelle j'ai découvert cette petite merveille.

Article écrit par Culturemania le mardi 15 avril 2014 à 22:21

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Est-ce qu'on pourrait parler d'autre chose ?

En ces temps où tout semble merdique, il nous reste encore les bonnes surprises de librairie. Parfois achetées au hasard, parfois fruits d'un long calcul prémédité, les voilà dans nos mains et celles de nos potes qu'on a saoulé trop longtemps avec ces bonnes lectures. La chance que j'ai, c'est en plus de pouvoir vous saouler même ici sur Internet, lieux où nous passons tous trop d'heures chaque jour. Mais c'est peut-être aussi pour nous rassurer, pour nous dire que si un jour on aura tout perdu, on pourra se dire qu'il nous restera ça.

cover

Le fils de l'ours père

Comme il existe des films muets, il existe des livres muets. Mais aussi des BD muettes. Alors vous me direz : mais une BD, ça a des bulles non ? Eh bien pas toujours. Et ce n'est pas toujours des livres pour enfants. C'est le cas ici, avec Le fils de l'ours père. C'était ma première lecture de BD muette, et je dis bien lecture, car texte ou pas texte, c'est bien une lecture que l'on fait, la lecture d'une histoire au travers des images. Sangoku petit cœur lit bien dans les pensées, et pourtant y'a pas de texte sur le front des autres.

cover

Journal d'une Femen

Les Femen. J’y connais pas grand-chose, à part qu’elles forment un groupe féministe et font des actions à moitié à poil pour lutter contre les inégalités hommes-femmes et plus simplement pour le droit des femmes. Mon dernier souvenir remonte à l’histoire de la cloche de Notre-Dame, que j’avais trouvée assez drôle. « Plus de Pape ». Fallait oser. Lorsque j’ai vu une BD sur le sujet, je me suis dit que je faisais alors face à mon destin. Monter-moi la voie, éclaire mon chemin. Je finirai de lire la bible plus tard, en avant pour le livre bleu.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !