cover

La Page Blanche

Article écrit par Culturemania le samedi 03 mai 2014 à 00:18
likeslikes
2 personne(s) ont aiméAdd Like
Mais qui sommes-nous vraiment ? Sacrée question moussaillon. Chacun dans sa vie fait des tas de choses, va à des tas d'endroits et rencontre des tas de gens. On écoute des quantités de musique, on regarde des films, on lit des livres, on fait des voyages et rapporte tous les mêmes photos merdiques. Et Éloïse faisait des tas de choses, allait à des tas d'endroits et rencontrait des tas de gens. Sûrement. Sauf que ce soir-là, assise sur son banc, cette petite nénette ne se rappelle plus de rien. Comment savoir qui on est lorsque ce qu’on a de particulier, c'est de ne rien avoir de particulier ?


Scénario : Boulet

Dessin et couleur : Pénélope Bagieu

Edition : Delcourt

Choisir sa vie. Choisir un boulot. Choisir une carrière. Choisir une famille. Choisir une putain de télé à la con. Choisir des machines à laver, des bagnoles, des platines lasers, des ouvre-boites électroniques. Choisir la santé, un faible taux de cholestérol et une bonne mutuelle. Et moi je choisis surtout d’arrêter ça si je ne veux pas me faire attaquer pour plagia.

preview

Il fait sombre, Eloïse est là, assise sur son banc, pommée. Elle est à Montgallet, un quartier de Paris où le chinois et l'informatique règnent en maître, et elle ne se rappelle plus de rien. Ni son nom, si son adresse, ni pourquoi elle là, assise sur son banc, pommée. Elle trouve alors un sac, et a vite fait de se demander si ce sac ne serait pas le sien. Elle l'ouvre, et y trouve les quelques informations qui lui permettront de se lancer à la quête de son identité. Oui, ou alors de l'identité de la jeune fille qui aurait perdu ce sac. Le sac confirme : elle s'appelle Eloïse Pinson et habite dans le 10ème arrondissement de Paris à côté de la Gare de l'Est. Son appartement est là, derrière cette porte, et elle va bien devoir l'ouvrir pour découvrir ce qui se cache derrière. Toujours aucune image, toujours aucun souvenir.

« Tout va bien se passer… J’ai une adresse, des tickets de métro, un plan de Paris… D’ici une minute, tout va me revenir »

Elle va vite découvrir que son appartement aura lui aussi du mal à lui fournir des informations précises sur ce qu'elle était. Elle écoutait des choses, lisait des choses, et elle avait un boulot. Comme tout le monde finalement. Elle avait aussi un chat, comme tout le monde. Elle vivait seule, et son appart ressemblait à un Ikea miniature... eh oui, comme tout le monde ayant Ikea suffisamment proche de chez lui. Tu parles d'un choix. Mais quel genre de fille était-elle ? Quels étaient ses amis, avait-elle un petit ami ? Le vide intégral, jusqu'au moment où son boulot la contacte pour qu'elle revienne travailler. Frayeur.

preview

Les médecins ne comprennent pas, les psychiatres n'y pompent rien non plus, en tout cas pour ceux qui ne la prennent pas pour une simulatrice. Il ne semble pas y avoir de solution. Et finalement, pourquoi devrait-il y en avoir une ? Peut-être que c'est simplement comme ça, et qu'une vie effacée vaut mieux que des souvenirs qui n'en vaudraient pas le coup. Et là où je ne suis pas d'accord avec la plupart des critiques que j'ai pu lire sur le net (vous savez, ces gens qui se sentent obligés de mettre une note ou des petites étoiles aux choses qu'ils lisent), c'est que la fin... Oui bon, là, si tu n'as pas lu le bouquin, tu arrêtes de lire, tu prends 8,10 € et tu vas vite te le procurer. Puis tu reviens sur Culturemania pour lire ces dernières phrases. Oui, donc la fin n'a absolument rien de facile ou de passe-partout. Déjà parce que Passe-Partout a suffisamment de boulot entre la RATP et toutes ses clefs, mais surtout parce que franchement, a-t-on vraiment envie que l'histoire se résolve ? Et a-t-on envie qu'elle se résolve avec une analyse psy bon marché et que subitement, hop, la mémoire lui revienne, et voilà ? Très bien, c'est rationnel, mais c'est une fin tout en douleur qui n'amène aucune réflexion une fois que l'on a refermé ce superbe petit objet tout rose. Alors donc, pour finir cette escapade comme il se doit, et surtout comme le ferait ce cher Jean-Luc, je dirais tout simplement : bravo les artistes !

Article écrit par Culturemania le samedi 03 mai 2014 à 00:18

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Pinocchia

Salut à vous chers croisés et abominables agents de la perversion française ! Ouvrez une bouteille de rouge, lancez un petit Metallica avant que je ne vous parle d'une BD qui parle de la perversion totale du héros d'un conte de fées moderne de la bonne littérature pour mioches. Tout le monde connait Pinocchio, mais connaissez-vous Pinocchia ? Non ? Alors suivez ma voix car on va parler tronc d'arbre, vieux crado et gros nibards.
Culturemania, intro 314 verset 2.

cover

Fun Home : Une tragicomédie familiale

Sortie en 2006 et réédité en 2013, Fun Home est l'histoire d'Alison Bechdel qui nous plonge dans les abysses de sa vie de famille, et notamment de sa relation avec son père. Le titre Fun Home est traître. Car non, Fun ne veut pas sous-entendre que l'on va s'amuser comme des petits fous. Fun Home est là en raccourcis pour Funeral Home, c'est à dire les maisons funéraires. Si vous avez vu la série Six Feet Under, vous voyez de quoi je parle. Ou plutôt de quoi Alison va parler. Comment grandir et se développer dans un tel environnement par exemple. Mais ce n'est pas exactement le sujet, car c'est de la relation avec son père dont il va s'agir.

cover

L'été de Luca

Alors là, ça n'arrive pas souvent mais voilà un titre qui m'a paru très étrange. L'été de Luca, aussitôt intrigué, aussitôt acheté, aussitôt lu. A la boutique, l'histoire qui paraissait toute simple promettait une lecture intéressante à la façon d'un Paul ou d'un Sixteen Kennedy Express. Il y a trente minutes je tournais la première page.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !