cover

Le château des étoiles, Tome 1

Article écrit par Tartinneauxpommes le mardi 14 octobre 2014 à 18:20
0 personne a aiméAdd Like
Et si la conquête de l'espace avait un siècle d'avance ? 1868. Au seuil d'une incroyable découverte à bord de son ballon de haute altitude, la mère de Séraphin disparaît mystérieusement à la frontière de l'espace. Un an plus tard, une lettre anonyme révèle que son carnet de bord a été retrouvé... Séraphin et son père, échappant de justesse à un enlèvement, suivent la piste du carnet jusque dans les contreforts des Alpes. C'est là, à l'ombre d'un château de conte de fées, que le roi Ludwig de Bavière a entrepris la construction d'un engin spatial de cuivre et de bois qui s'apprête à changer le cours de l'histoire...


Auteur : Alex Alice

Maison d'édition : Rue des sèvres

Date de publication : Septembre 2014 (en France).

Nombre de pages : 63 pages

Vous savez à quel point je suis compliquée pour les BD's, l'histoire peut être merveilleuse, mais si les illustrations sont vouées à l'échec, l'album ne me plaira pas. Heureusement pour ce moi pour cette BD est une grosse réussite. L'histoire est très belle on est vite plongée dedans. Dès le début, il y a une succession d'actions qui mettent l'eau à la bouche au lecteur. Les planches sont très bien réalisées et les couleurs sont homogènes. Je trouve que l'album tourne autour des tons bleus et pastels. Les tons sont clairs, les traits légers, tout est mis en évidence afin que chaque détail puisse être remarqué.
Le bleu revient donc souvent puisqu'il faut savoir que l'histoire tourne principalement autour de la découverte de l'éther dans les airs. Bien que je ne sois pas une grosse connaisseuse en la matière, j'ai trouvé que l'histoire est bien amenée.

Pour ce qui est de l'univers, il fait directement penser à l'univers de Jules Verne que j'affectionne tout particulièrement. La fin est brutale je ne m'attendais clairement pas à quelque chose d'aussi saugrenu, ça nous tombe comme ça d'un coup sans qu'on ne s'en soit aperçu. Heureusement pour moi il y a un deuxième volume qui est prévu donc la fin n'était pas une véritable fin.

J'ai adoré l'univers, les dessins, l'histoire qui est très présente, les personnages et leurs caractères, bref, pour moi cette BD est une totale réussite. Je vous laisse avec quelques planches histoire de vous faire mettre en appétit :

preview
preview
preview
Article écrit par Tartinneauxpommes le mardi 14 octobre 2014 à 18:20

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Le Playboy

Si on connait Chester Brown, on sait l'orientation que va prendre ce bouquin. Sinon, on peut s'imaginer que ça va parler d'un mec qui se prend pour un playboy à la con et qui va se faire massacrer par les chevelus du collège. On pense qu'on va suivre ce connard jusqu'au volant de sa décapotable et le voir s'enfiler des rails de coke sur la table basse du salon de beau-papa. Bon, non, j'arrête tout de suite car je ne veux pas que vous partiez. Je vais tout de suite vous donner envie de continuer : on va parler d'un ado qui découvre le magazine Playboy. Comme disait (dit ?) le public de Julien Lepers : RESTEZ !!!

cover

L'entrevue

Un psychologue, et pas un psychiatre attention, et sa patiente. Elle voit des choses. Elle a des relations particulières et des hallucinations visuelles. Lui, il a vu quelque chose, avant de la rencontrer. Quelque chose dans le ciel, qui avait la forme d'un triangle parfait. Laissons place à la rencontre du médecin et de son patient.

cover

Ruines

C'est le genre de bouquin qui vous fait aller sur un site de réservation et avant que vous ne vous en aperceviez, vous voilà délesté de 800 euros et prêt à aller à l'aéroport dans quelques jours. Ah, par contre, il va falloir poser les congés, expliquer aux gens que vous ne serez pas là pendant 3 semaines, chercher une gardienne pour le chat, appeler EDF pour leur dire qu'ils aillent bien se faire foutre et aussi dire à votre patron que c'est comme ça et puis c'est tout. Des détails en somme. Car dans 6 jours c'est le départ pour le Mexique et plus particulièrement Oaxaca, la capitale de son état du même nom. Et si l'on faisait comme George et Samantha et que nous y restions une année complète ? Il ne reste plus qu'à poser une année sabbatique, dire aux gens que c'est peut-être la dernière fois qu'ils vous verrons, manger le chat, ne plus appeler EDF, lâcher son appart et dire à son patron que rien n'est encore perdu.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !