cover

Le fils de l'ours père

Article écrit par Culturemania le lundi 02 juin 2014 à 13:02
likes
1 personne a aiméAdd Like
Comme il existe des films muets, il existe des livres muets. Mais aussi des BD muettes. Alors vous me direz : mais une BD, ça a des bulles non ? Eh bien pas toujours. Et ce n'est pas toujours des livres pour enfants. C'est le cas ici, avec Le fils de l'ours père. C'était ma première lecture de BD muette, et je dis bien lecture, car texte ou pas texte, c'est bien une lecture que l'on fait, la lecture d'une histoire au travers des images. Sangoku petit cœur lit bien dans les pensées, et pourtant y'a pas de texte sur le front des autres.


Scénario / Dessins : Nicolas PRESL

Edition : The Hoochie Coochie

preview

C'est l'histoire d'un couple qui vit à la campagne. Le livre s'ouvre sur une partie de chasse qui va mal tourner. Le chasseur va tirer et tuer un grizzli, mais horreur, un petit ourson apparaît, maintenant orphelin. La chasseur au visage destroy se doit donc de s'en occuper, et le ramène alors dans sa chaumière. Etant une saloperie d'être humain, il décide alors de tirer profit de la situation en formant notre petit ourson aux joies du cirque animalier. Il l'amène ensuite en représentations, jusqu'au jour où l'une d'elle tourne mal. Une saloperie de gamin le pique avec son bâton, et l'ours, ayant grandi, lui retourne un grand coup de patte qui lui arrache l'oreille. C'est la huée dans la public, et tous demandent réparation. Le chasseur-papa ira en prison, et l'ours se fera amputer de sa patte meurtrière. L'ourson devenu ours se frotte aux dures lois de la mentalité humaine. Il retourne alors dans sa chaumière, en compagnie de la femme du paysan, et ont ensemble un enfant, qui sera bien différent des autres.



Naît alors un être mi-humain mi-ours, un humain à tête d'ours. Sortant de prison et voyant la traîtrise, le paysan tuera alors le père de cet enfant ours. Et ce petit truc va grandir, et évoluer dans notre monde cruel avec sa différence bien marquée. Il ira jusqu'à l'université où sa nature le pénalisera encore, mais rencontrera une fille qui, un peu moins stupide que les autres, arrivera à voir au-delà et le traitera comme tous les autres, au moment où il en aura le plus besoin. La folie n'est jamais bien loin, et elle s'installe encore plus vite lorsque la différence prend trop ses marques. Comment cela va t-il finir ? Et si l'ours était une métaphore pour exploser la différence ? Car c'est le grand mal de ce monde, là où tout le monde s'affère à prouver que c'est le manque de tolérance, qui n'existe que par la différence.

Article écrit par Culturemania le lundi 02 juin 2014 à 13:02

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Locke and Key volume 5

Alors là les amis ça sent la fin. En tout cas, si on ne la sent pas encore, on sait qu'on en est proche. Et ce tome 5 est très particulier. D'abord, il se passe presque intégralement dans le passé, donc prépare-toi cobra à découvrir la vérité. Et ensuite parce qu'il vous forcera à lire le tome 6 dans la foulée, et si tu l'as pas chez toi, eh bin tu vas l'acheter, et si c'est 1h du mat', eh bin tu va le voler. Désolé monsieur le juge, on ne m'a pas laissé le choix. Rouages.

cover

L'histoire du corbac aux baskets

Encore un truc farfelu vous allez me dire. Rien qu'a voir la couverture, on se demande déjà ce qu'on va lire. Un corbeau géant avec des baskets blanches, et un drôle de bonhomme avec un entonnoir renversé sur la tête. Qui est ce bonhomme ? Quelqu'un d'encore plus farfelu ? Un zouave ? Et pourquoi il porte un gros bouquin et un gros stylo plume ? Ah non ne me dit pas que ce type est un psychiatre ? Allongez-vous s'il vous plait, le divan est ici. Vous allez voir, tout va vous revenir.

cover

Sans issue : Bienvenue à Christmasland

Joe Hill ? Ça ne vous dit rien ? Et pourtant, on en a déjà parlé ici avec les BD Locke & Keys. Sous ce nom se cache tout simplement l'un des fils de Stephen King. Entre Joyland et Sans issue, ils ont eu leur période fête foraine dans la famille. Parce que ouais, deux choses m'ont fait acheter ce bouquin sans réfléchir : Joe Hill et les fêtes foraines.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !