cover

Les aventures de Tintin : Le crabe aux pinces d'or

Article écrit par Culturemania le dimanche 06 novembre 2016 à 13:25
likes
1 personne a aiméAdd Like
Décidément, les BD nous montrent vraiment des choses qui ont été masquées dans les dessins animés de France 3. Par exemple, on n'a jamais vu Tintin bourré à l'écran. Et pourtant ! Quelle chance donc ! Et j'ai eu aussi la chance de relire cet album dans sa version "fac-similé" de l'édition Belge originale de 1943. Je ne connaissais même pas ce terme. Donc si vous êtes comme moi, sachez qu'il s'agit d'une réplique officielle de l'édition originale que l'on peut trouver aux alentours de 20€, contrairement aux centaines voire aux milliers d'euros que coûtent les vraies éditions originales.


Auteur : Hergé

Edition : Casterman

On retrouve dans ces éditions tout le contenu des premières éditions, à savoir le format, la reliure, les couleurs plus "fades", les dessins en pleine page et aussi les quatrièmes de couverture. Et bien sûr, le papier qui n'a rien de glacé mais est plutôt rugueux voire poussiéreux. Bon voilà pour la forme. Maintenant, place à l'histoire, au whisky et aux insultes du Capitaine Haddock.

preview

Tintin se ballade avec son seul ami Milou dans les rues de sa ville lorsque ce sale clébard fourre sa truffe dans une poubelle et plus précisément dans une boîte de crabe. Premier détail : dans les BD, Milou parle. Il rencontre ensuite les Dupond et Dupont qui sont sur une sale affaire : le cadavre d'un mec a été retrouvé avec de fausses pièces de 20 francs et un bout de papier. Sur ce bout de papier, le même dessin que sur la boite de crabe reniflée plus tôt par ce brave Milou. Eureka ! Enfin, non, pas tout de suite. Mais ça vient. Le bout de papier révèle bien vite le nom Karaboudjan qui est en fait un bateau arménien qui ne va pas tarder à quitter le port. Embarqué avec les détectives Dupond-t qui n'en ratent pas une, Tintin va se faire emprisonner à fond de cale et va vite découvrir que de l'opium se cache en fait dans la cargaison du bateau qui n'est autres qu'un gros stock de boîtes de crabe. Et là, je crois qu'on peut enfin dire : EUREKA !

A ce niveau de l'aventure du jeune roux à la houppette, celui-ci ne connait pas encore le Capitaine Haddock. Il est alors le capitaine du Karaboudjan, mais le méchant Allan fait en sorte que l'ivrogne ne manque pas de whisky pour pouvoir être le seul maître à bord. Manque de bol, Tintin va encore fourrer son nez dans cette affaire d'alcoolisme et faire en sorte que le capitaine arrête de picoler. Mais ça ne va pas se faire du jour au lendemain. Ivrogne le matin, ivrogne le soir, le capitaine ne va pas lâcher sa bouteille si vite. Finalement, ils devront quitter le rafiot à bord d'un canot de sauvetage. Et là, une scène hilarante montrera le capitaine en train de mettre le feu aux rames du canot pour se réchauffer un peu. Évidement, il s'était sifflé une bonne bouteille de rhum juste avant.

- Nos rames malheureux ! Vous brûlez nos rames ! Êtes-vous fous ? ... Ah, voilà un seau !
- Si tu éteins ça, tu auras affaire à moi moussaillon de malheur ! Moussaillon du diable, veux-tu lâcher ce seau !

Dans le genre drôle, il y a aussi cette scène dans le désert où le Capitaine Haddock essaie de dévisser la tête de Tintin en prenant son corps pour une bouteille de champagne ! Les voilà donc maintenant dans le pays de la soif. Le pays de la soif nom de Dieu ! Le pays de la soif !!! Il n'y a que le capitaine pour porter un pull à col roulé avec cette chaleur. Ils vont donc continuer leur enquête, ce qui va donner lieu à une page entière d'insultes cultes du vieux barbu. En voilà un extrait car il ne faut jamais se priver des bonnes choses :
Canailles ! Emplâtres ! Va-nu-pieds ! Troglodytes ! Tchouck-tchouck-nougat ! Sauvages ! Aztèques ! Grenouilles ! Marchands de tapis ! Iconoclastes ! Chenapans ! Ectoplasmes ! Marins d'eau douce ! Zoulous ! Bachi-Bouzouks ! Doryphores ! Froussard ! Macaques ! Parasites ! ... je rigole simplement en les écrivant car il faut l'imaginer perdant les pédales en plein désert en train d'insulter toute une bande armée en hurlant comme un sourd !
Et pour la suite, à vous de lire pour savoir ce qu'il va advenir de ces macaques trafiquant d'opium bouffeurs de dattes.

preview
Article écrit par Culturemania le dimanche 06 novembre 2016 à 13:25

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Les carnets de Cerise : Le zoo pétrifié

Et la lumière fut ! Encore une sacrée découverte ! Ça fait longtemps que je n'ai par parlé de BD ici, mais j'ai de bonnes raisons, comme celle de m'être lancé dans la lecture des intégrales de Game of Thrones. Mais là n'est pas la question. Les carnets de Cerise fait d'abord penser à Lou : ça commence pareil, avec un journal intime et une mioche de dix ans et demi : Cerise. Mais ce que je prenais pour une petite BD sympathique et enfantine va se révéler de par son dessin et une histoire d'une telle surprise qu'on en reste bouche bée, pantois et le cul par terre.

cover

Lou T1 - Journal Infime

Il fallait bien que j'attende que le film sorte au cinéma pour parler de cette série de BD signée Julien Neel. Être à la page de l'actualité ne fait jamais de mal, surtout quand on parle de livre. Oui, c'est bien un jeu de mots dans la phrase précédente. C'est peut-être l'écoute du dernier Lady Gaga qui m'a provoqué cette envie. En tout cas, Voici le Tome 1 de cette série de 6 et bientôt 7 tomes. Alors qui est cette fameuse Lou ? Qui sont ses amis, sa mère, son chat, son amoureux, son monde ? C'est tout de suite, et c'est sur Culturemania. Magnéto Serge !

cover

Les équinoxes

Vous vous souvenez de Portugal ? C'était l'autre titre de Cyril Pedrosa sorti en 2011. Une merveille, autant au niveau des dessins que de l'histoire. J'en avais parlé ici-même pour dire à quel point j'avais adoré m'avaler les 260 pages d'une seule traite, quitte à être en manque de sommeil le lendemain matin. J'ai ouvert hier soir Les équinoxes qui est un bouquin du même format, le genre à pouvoir assommer une vache. Cette fois-ci, c'est plus de 300 pages donc autant vous dire qu'il est impossible de lire ce genre de bouquin dans le métro par exemple. Mais cette fois-ci, certaines choses ont fait que je je l'ai pas lu d'une traite. Voyons justement ces choses.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !