Accueil
Accueil
Espace redaction
Espace redaction
S'inscrire
S'inscrire
Nous contacter
Nous contacter
Les auteurs
Les auteurs
A propos
A propos
Nos classements
Nos classements
Un article au hasard
Un article au hasard
Twitter Facebook GooglePlus

Culturemania

Mettons tous ensemble la Culture en Commun

Un des grands principe de Culturemania est de ne pas mettre de publicité.
Donc, si vous aimez passer du temps ici et lire nos articles, aidez-nous à collecter un peu d'argent par notre cagnotte sur Leetchi afin que le site puisse continuer à vivre et évoluer.
Merci à toutes et à tous !

banner

BD - Romans graphiques

- Les équinoxes -

Article rédigé par Culturemania le 24/07/2016 à 12:43

Informations

Vous vous souvenez de Portugal ? C'était l'autre titre de Cyril Pedrosa sorti en 2011. Une merveille, autant au niveau des dessins que de l'histoire. J'en avais parlé ici-même pour dire à quel point j'avais adoré m'avaler les 260 pages d'une seule traite, quitte à être en manque de sommeil le lendemain matin. J'ai ouvert hier soir Les équinoxes qui est un bouquin du même format, le genre à pouvoir assommer une vache. Cette fois-ci, c'est plus de 300 pages donc autant vous dire qu'il est impossible de lire ce genre de bouquin dans le métro par exemple. Mais cette fois-ci, certaines choses ont fait que je je l'ai pas lu d'une traite. Voyons justement ces choses.

Dessin : Cyril Pedrosa

Scénario : Cyril Pedrosa

Collection : Aire Libre

Du même auteur : Portugal

preview

Le bouquin est divisé en quatre parties rythmées par les quatre saisons de l'année de nos calendriers. Tout commence par un petit gamin façon Mowgli qui échappe de peu à un tigre en se planquant sous l'eau. On nous plonge dans le passé où le danger rôde mais où l'intelligence règne. C'est l'automne et c'est déjà le temps de revenir dans notre présent. Je ne vais pas y aller par quatre chemins.

Ça fait dix ans que Françoise nous emmerde avec ses tartelettes à la fraise...

Les dessins sont toujours à l'honneur ! Comme je dis à chaque fois, beaucoup de cases donnent envie de les agrandir pour les encadrer et parfaire la décoration de nos appartements minables. Le livre est un enchaînement quasi-frénétique de morceaux de vie de personnages qui visiblement ne se rencontreront jamais. On comprend bien que tous ces personnages ont un point commun dans la détresse et la lassitude du temps qui passe, mais quel est le but ?
On a l'histoire de Vincent, le gars divorcé et désabusé qui vit tout seul et qui dort souvent sur son canapé, celle du vieux Louis ancien militant coco qui se prépare à mourir et à céder ses quelques histoires, celles de Catherine qui va aller tâter le sommet de la pyramide, les personnages du chantier de l'aéroport, de ceux qui se battent contre, Camille, Antoine, Edith, etc. Et toutes les 5-6 pages, on laisse des personnages qu'on voudrait continuer à connaitre pour passer à d'autres. Et quand ce n'est pas le cas, on passe à ce personnage photographe servant de fil rouge sûrement mis là pour réunir tout ce petit monde mais qui ne fait que casser le rythme de lecture. Elle déboule, prend une photo volée et nous voilà lancé dans une page de petites cases grises et d'un grand texte en pleine page beaucoup trop long, mielleux et finalement barbant au point qu'on a quasiment envie de le zapper. L'idée est je pense d'être poétique, de poser des réflexions sur ces vies volées, sur ces instants, sur les grands thèmes et les grandes questions de la vie. Sauf que cela ne marche pas et casse la lecture systématiquement, sachant que cette brisure de texte arrive une bonne dizaine de fois tout au long du bouquin. Si l'idée de le découper en saisons pouvait être une idée simple et bonne, ces autres découpages sont beaucoup trop nombreux et retirent toute immersion possible.

preview
Je réalise pour la première fois qu'un jour tout va s'arrêter. Je pense à toutes ces vies qui auraient été possibles. Et j'ai l'impression de ne pas en avoir vécu une seule.

On n'a pas non plus le temps de s'attacher aux personnages tellement ils sont furtifs. Le problème encore une fois vient du rythme de lecture brisé par la construction du livre. Encore une fois, tout va trop vite. On voudrait passer plus de temps avec Vincent et sa fille, mais hop, il est déjà temps de passer à d'autres personnages avec une impression de frustration. Et quand l'histoire d'un personnage n'en coupe pas une autre, c'est la fin de la saison et on se retape parfois jusqu'à 6 ou 7 pages de texte d'analyse très moyenne sans dessin, ce qui nous donne simplement envie d’accélérer la lecture et de tourner la page pour revenir au plus vite aux personnages qu'on vient tout juste d'abandonner.
Pendant toute la lecture, j'ai espéré que tous ces morceaux quasi aléatoires allaient s'imbriquer les uns aux autres, que les personnages allaient se retrouver autour de quelque chose de commun. Mais non. Chaque histoire s'achève sans se terminer et on a l'impression de laisser là des personnages qu'on oubliera bien vite tellement ils n'ont fait que passer sans jamais s'installer. Pourquoi ??? J'en suis presque désolé tellement j'attendais de ce bouquin après avoir adoré Portugal. Est-ce la structure du livre qui gâche tout le reste ? Est-ce le fond ou les personnages ? J'ai pourtant vraiment pris mon temps, en revenant même parfois en arrière pour relire certaines pages mais sans jamais vraiment comprendre et en trouvant ce qui est dit trop proche de l'évidence. Pourtant les personnages sont bons ! Vincent et son frère, ceux qui luttent contre l'aéroport, la vie de la photographe sans une thune, le vieux Louis et l'histoire sordide de Paul. Le passage éclair au cimetière est un bon exemple de scène trop rapide pour laquelle on voudrait s'attarder et creuser pour en ressentir quelque chose. Mais voilà, ça ne prend pas, le récit des vies de ces personnages va trop vite et on n'a pas le temps de se les approprier, ce qui est d'autant plus dommage et étonnant après plus de 300 pages et plus de trois heures passées avec eux.

Est-ce que cela mérite une deuxième lecture ? Est-ce que j'ai raté quelque chose ? Peut-être, et si Cyril Pedrosa passe par ici, je veux bien son avis ou en discuter avec lui. Parce que d'un côté, tout ce que je viens d'écrire alors que je viens à peine de terminer ma lecture me semble surprenant. Tout était pourtant là. Je viens à nouveau de feuilleter le bouquin et vraiment, je pense que c'est sa construction qui crée ces cassures. Découpé en quatre par les saisons, entrecoupé par l'histoire du jeune garçon préhistorique, découpé par les histoires des personnages elles-même entrecoupées par les pages de textes de réflexion sur ces vies prises en photo. C'est peut-être trop. Trop de coupures pour avoir le temps d'être triste pour Louis, trop de coupures pour avoir le temps de se sentir pote avec Vincent et son frère Damien lorsqu'ils descendent sur la plage, et trop de coupures pour se sentir chez soi dans la petite baraque du vieux. Ou alors c'est moi qui ai mal fait mon boulot de lecteur ? Peut-être.

preview
preview
Vous avez aimé ? Partagez !

Commentaires

Poster un commentaire :

stats

Culturemania, c'est :

515 articles rédigés par 14 personnes inscrites sur le site. Rejoingez-les !

2.220.368 articles consultés depuis des 10aines de pays dans le monde !

stats

Suivez Culturemania sur les réseaux sociaux :

FacebookTwitterGoogle plus
Autres articles du même genre :

Lou T1 - Journal Infime

Article publié le jeudi 02 octobre 2014 à 21:27

Par : Culturemania

cover
views
6703
likes
1
comments

Il fallait bien que j'attende que le film sorte au cinéma pour parler de cette série de BD signée Julien Neel. Être à la page de l'actualité ne fait jamais de mal, surtout quand on parle de livre. Oui, c'est bien un jeu de mots dans la phrase précédente. C'est peut-être l'écoute du dernier Lady Gaga qui m'a provoqué cette envie. En tout cas, Voici le Tome 1 de cette série de 6 et bientôt 7 tomes. Alors qui est cette fameuse Lou ? Qui sont ses amis, sa mère, son chat, son amoureux...

Lire la suite...

Le Tueur

Article publié le dimanche 01 mars 2015 à 11:15

Par : Culturemania

cover
views
3148
likes
0
comments

Les patrons de bistrot ne sont pas tous des beaufs qui se limitent a parler de l'extrême droite, des catholiques, des bagnoles, des flics et de l'insécurité. Ils ne sont pas tous dans le 'c'était mieux avant'. Le mien a d'extraordinaires sujets de conversation, et l'un d'eux est la BD. Alors la semaine dernière, il m'a apporté les trois premiers tomes d'une série que je ne connaissais pas en me disant que le type de cette BD lui faisait penser à moi. Alors voyons voir ça. Je précise que ce patron de bistrot ne ...

Lire la suite...

La ville qui n'existait pas

Article publié le samedi 31 janvier 2015 à 20:52

Par : Culturemania

cover
views
3577
likes
0
comments

Quand tu sais pas trop, tu vas chez Gérard. Tu pousses la porte, il fait froid malgré le petit chauffage posé dans l'entrée, et tu commences à fouiller. Lui te laisse tranquille, et vient te voir aux premiers signes. Tu sais jamais ce que tu vas trouver. Des bacs pleins, devant, derrière, sur le côté, de l'autre côté, des premiers numéros, des trucs en vrac. C'est de l'occasion, mais de l'occasion propre. Et il a l'air de tout connaitre et de tout avoir lu. Je cherchais un titre en rentrant, je suis ressorti avec quatre a...

Lire la suite...

Melvile : l'histoire de Samuel Beauclair

Article publié le jeudi 19 novembre 2015 à 21:58

Par : Culturemania

cover
views
3232
likes
1
comments

Il est vraiment de bon conseil Gérard. Gérard, c'est celui qui tient la boutique de BD d'occasion pas bien loin de chez moi. Lorsque j'y passe pour dire bonjour, je repars toujours les bras chargés. Et la dernière fois, il y avait Melvile sur le dessus de la pile. Il faut dire que l'accroche et la première page ne pouvaient que faire aimant sur moi.

Lire la suite...

PELOTE dans la fumée

Article publié le lundi 21 avril 2014 à 16:19

Par : Culturemania

cover
views
5030
likes
0
comments

Capot, Bourdon, Pelote. Ce sont leurs noms. Capot a un œil de verre, tenu caché par un bandeau sale. Bourdon était un souffre-douleur avant de se révéler costaud, bagarreur et expert en vol de porte-monnaie. Et Pelote est le plus petit, le plus shérif, et le plus accro à la colle. Les saisons passent mais le désespoir reste pour ces trois copains de l’orphelinat d’une ville qui a beaucoup trop de sources de fumée.

Lire la suite...

L'histoire du corbac aux baskets

Article publié le lundi 02 mars 2015 à 12:24

Par : Culturemania

cover
views
4630
likes
0
comments

Encore un truc farfelu vous allez me dire. Rien qu'a voir la couverture, on se demande déjà ce qu'on va lire. Un corbeau géant avec des baskets blanches, et un drôle de bonhomme avec un entonnoir renversé sur la tête. Qui est ce bonhomme ? Quelqu'un d'encore plus farfelu ? Un zouave ? Et pourquoi il porte un gros bouquin et un gros stylo plume ? Ah non ne me dit pas que ce type est un psychiatre ? Allongez-vous s'il vous plait, le divan est ici. Vous allez voir, tout va vous revenir.

Lire la suite...

L'été de Luca

Article publié le samedi 09 janvier 2016 à 21:52

Par : Culturemania

cover
views
2574
likes
1
comments

Alors là, ça n'arrive pas souvent mais voilà un titre qui m'a paru très étrange. L'été de Luca, aussitôt intrigué, aussitôt acheté, aussitôt lu. A la boutique, l'histoire qui paraissait toute simple promettait une lecture intéressante à la façon d'un Paul ou d'un Sixteen Kennedy Express. Il y a trente minutes je tournais la première page.

Lire la suite...

DC Versus Marvel

Article publié le dimanche 15 janvier 2017 à 03:58

Par : Remix42

cover
views
7325
likes
52
comments

Si les années 2000's sont marquées par les super-héros au cinéma, les comics-books ont connu depuis les années 30's, un succès gigantesque grâce à "DC Comics" ("Superman", "Batman", "Wonder Woman") et "Marvel Comics" ("Spiderman", "X-Men", "Hulk"...), qui ont de loin dépassé le statut intergénérationnel. Pour marquer ce succès, les deux firmes s'associent et font paraitre en 1997 : "DC VS Marvel".

Lire la suite...

Punk Rock et Mobile Homes

Article publié le dimanche 13 avril 2014 à 20:16

Par : Culturemania

cover
views
3245
likes
0
comments

Après 'Mon Ami Dahmer', Derf BackDerf nous offre ici une plongée dans le rock alternatif, underground du début des années 80. Alors que tout le monde s'extasie devant les Eagles et Ronald Reagan, il reste une poignée d'irréductibles qui savent encore reconnaître les bonnes choses. Le Baron, célébrité de la ville d'Akron, sais les reconnaitre. Place aux Clash, à Lou Reed ou aux Ramones et à toute une bande de déglingués qui s'en nourrissent, dans une ville devenue morte et où le seul e...

Lire la suite...

DC Versus Marvel

Article publié le dimanche 15 janvier 2017 à 03:58

Par : Remix42

cover
views
7325
likes
52
comments

Si les années 2000's sont marquées par les super-héros au cinéma, les comics-books ont connu depuis les années 30's, un succès gigantesque grâce à "DC Comics" ("Superman", "Batman", "Wonder Woman") et "Marvel Comics" ("Spiderman", "X-Men", "Hulk"...), qui ont de loin dépassé le statut intergénérationnel. Pour marquer ce succès, les deux firmes s'associent et font paraitre en 1997 : "DC VS Marvel".

Lire la suite...

DC Versus Marvel

Article publié le dimanche 15 janvier 2017 à 03:58

Par : Remix42

cover
views
7325
likes
52
comments

Si les années 2000's sont marquées par les super-héros au cinéma, les comics-books ont connu depuis les années 30's, un succès gigantesque grâce à "DC Comics" ("Superman", "Batman", "Wonder Woman") et "Marvel Comics" ("Spiderman", "X-Men", "Hulk"...), qui ont de loin dépassé le statut intergénérationnel. Pour marquer ce succès, les deux firmes s'associent et font paraitre en 1997 : "DC VS Marvel".

Lire la suite...

Est-ce qu'on pourrait parler d'autre chose ?

Article publié le vendredi 29 janvier 2016 à 21:19

Par : Culturemania

cover
views
3527
likes
1
comments

En ces temps où tout semble merdique, il nous reste encore les bonnes surprises de librairie. Parfois achetées au hasard, parfois fruits d'un long calcul prémédité, les voilà dans nos mains et celles de nos potes qu'on a saoulé trop longtemps avec ces bonnes lectures. La chance que j'ai, c'est en plus de pouvoir vous saouler même ici sur Internet, lieux où nous passons tous trop d'heures chaque jour. Mais c'est peut-être aussi pour nous rassurer, ...

Lire la suite...

DC Versus Marvel

Article publié le dimanche 15 janvier 2017 à 03:58

Par : Remix42

cover
views
7325
likes
52
comments

Si les années 2000's sont marquées par les super-héros au cinéma, les comics-books ont connu depuis les années 30's, un succès gigantesque grâce à "DC Comics" ("Superman", "Batman", "Wonder Woman") et "Marvel Comics" ("Spiderman", "X-Men", "Hulk"...), qui ont de loin dépassé le statut intergénérationnel. Pour marquer ce succès, les deux firmes s'associent et font paraitre en 1997 : "DC VS Marvel".

Lire la suite...

Les mauvaises gens

Article publié le lundi 16 juin 2014 à 20:03

Par : Culturemania

cover
views
2894
likes
0
comments

Après avoir parlé de son autre BD Rural, Etienne Davodeau nous plonge dans sa région des Mauges, à une époque où beaucoup de choses étaient à faire concernant le travail des ouvriers en France. Il va à la rencontre d’un couple, Marie-Jo et Maurice pour enquêter sur les raisons qui a fait d’eux des militants sur plusieurs fronts. On est dans les années 50, et le livre va nous amener jusqu’en 1981, l’élection de François Mitterrand.

Lire la suite...

Pinocchia

Article publié le lundi 16 novembre 2015 à 23:38

Par : Culturemania

cover
views
8098
likes
22
comments

Salut à vous chers croisés et abominables agents de la perversion française ! Ouvrez une bouteille de rouge, lancez un petit Metallica avant que je ne vous parle d'une BD qui parle de la perversion totale du héros d'un conte de fées moderne de la bonne littérature pour mioches. Tout le monde connait Pinocchio, mais connaissez-vous Pinocchia ? Non ? Alors suivez ma voix car on va parler tronc d'arbre, vieux crado et gros nibards.
Culturemania, intro 314 verset 2.

Lire la suite...

PARTICIPER !

  • Rediger un nouvel article et gagner 10 points !
  • Enrichir un article existant et gagner 1 point !
  • Valider et corriger un article et gagner 5 points !
  • Faire connaître ses propres créations !
  • Créer une immense base de données gratuites et sans publicité.
  • Commenter les articles publiés sans avoir besoin de s'inscrire.

A QUOI CA SERT ?

Le but de Culturemania est de donner un moyen simplifié à tout un chacun pour s'exprimer sur la Culture et partager son avis sur une oeuvre, livre, film, spectacle, artiste, découverte....


Si vous êtes à l'origine d'une création culturelle, c'est aussi le bon endroit pour venir en parler vous-même et partager ensuite votre article sur les réseaux sociaux !


De plus, plus vous participez, plus vous gagnez des points. Régulièrement, nous organiserons des jeux concours sous différentes formes et ceux qui auront le plus grand nombre de points auront de fait le plus de chance de gagner.