cover

Locke and Key volume 4

Article écrit par Culturemania le vendredi 01 août 2014 à 12:53
0 personne a aiméAdd Like
Mais que se passe-t-il madame Percil ? Et bien pose ta matraque et lis le tome quatre ! Blanc. Un chapitre sur la couleur blanc. La suite des aventures des enfants Locke et des esprits venus d'on ne sait pas où. Alors y'a une légère baisse dans le scénario, faut dire que les tomes précédents n'y allaient pas de main morte. Mais on pressent que c'est pour rendre la suite d'autant plus fulgurante. On distribue toujours les cartes dans le calme, le calme avant la tempête. La tempête qui arrivera au moment où tous abattront leurs cartes sur la table. Surement, ce tome est fait pour ça. Distribuer les cartes.


Scénariste : Joe Hill

Illustrateur : Gabriel Rodriguez

Le petit Bode va déployer ses ailes. Et vous croyez pas si bien dire ! Ce tome débute sur cette scène géniale où Bode va se créer une relation particulière avec les petits moineaux. C'est hilarant, on se croirait devait Vaillant, pigeon de combat en mieux, l'histoire d'oiseaux qui vont défier les monstres des ombres. A vous de voir, mais c'est jubilatoire !
Bon, c'est un peu confus ce que je dis là. L'histoire commence par les enfants Locke qui croisent une femme en promenade qui réagit violemment à la vue de ces mômes. Cette vieille femme vient d'un hôpital psychiatrique de la région, et Kinsey va se mettre en tête d'aller lui rendre visite car elle semble en savoir long sur son père. En plus, le nom de cette vieille dame était dans la liste gravée de la grotte aux noyées. Donc à un bout de cette histoire elle est forcément liée.

preview

Bode se fait un nouveau copain. Il s'agit de l'enfant trisomique, vous savez, celui qui passer son temps à parler à ses jouets de guerre. Il se trouve que ce jeune filou cachait bien son jeu. Premièrement, il est loin d'être trisomique. Et deuxièmement, il possède certaines capacités assez épatantes. Déjà si vous vous souvenez, les clefs de la maison n'avaient effet sur lui. Ca pose les bases. Mais en plus, il a le pouvoir de voir et parler avec les esprits des morts qui rôdent dans la maison. Et l'un d'eux va lui révéler quelques vérités au sujet de l'histoire de Lovecraft.

Ce vieux briscard de Zack (aka Dodge, aka Lucke) va enfin lever le voile sur son identité. Une bien sombre histoire ici, mais je préfère ne rien en dire, Joe Hill vous le racontera mieux que moi. Disons simplement que le masque est levé, et que Tyler sait maintenant à qui il a à faire. Mais Lucke a plus d'un tour dans son sac, et n'hésitera pas à interrompre son tournoi d'escrime pour aller régler leurs comptes aux enfants Locke qui se rapprochent un peu trop de l'obscure vérité sur son identité. Le sang va couler, et les chiens seront là pour le boire. Et comme souvent dans les histoires, ce sont les plus innocents qui vont trinquer le plus. Bode, ou plutôt celui qui se fait passer pour Bode, a un tout nouvel avenir. Au plus près de la maison et des clefs, la suite risque d'être de plus en plus violente. La porte noire s'ouvrira-t-elle pour laisser les démons prendre part de notre monde ? Encore deux tomes, et toute la vérité tu sauras. Insoutenable.

preview
Article écrit par Culturemania le vendredi 01 août 2014 à 12:53

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

L'histoire du corbac aux baskets

Encore un truc farfelu vous allez me dire. Rien qu'a voir la couverture, on se demande déjà ce qu'on va lire. Un corbeau géant avec des baskets blanches, et un drôle de bonhomme avec un entonnoir renversé sur la tête. Qui est ce bonhomme ? Quelqu'un d'encore plus farfelu ? Un zouave ? Et pourquoi il porte un gros bouquin et un gros stylo plume ? Ah non ne me dit pas que ce type est un psychiatre ? Allongez-vous s'il vous plait, le divan est ici. Vous allez voir, tout va vous revenir.

cover

Peut-on encore rire de tout ?

Cabu, c'est 35.000 dessins. Ah bon, quelqu'un les a compté ? A mon avis c'est beaucoup plus. Chaque brouillon, chaque publication, chaque dédicace. Chaque coup de crayon est un dessin. En tout cas, ici une question essentielle est posée, sur la couverture mais aussi à chaque page. A chaque page, la même réponse, encore et toujours. Je sens qu'on va encore bien rire !

cover

Paul a un travail d'été

Ça faisait longtemps et je suis sûr que ça vous a manqué. Mais ça y est, c'est le retour de l'ami Paul sur Culturemania ! Et comme à chaque fois que l'on ouvre un bouquin de Michel Rabagliati, c'est une véritable petite fête qui s'organise. Les gens rient, chantent, dansent, pleurent et la vie coule à flot. Cette fois, Paul s'improvise animateur dans un camp de vacances en pleine nature. La forêt, le réchaud, la tente, les serpents, les mioches qui hurlent : au top mon Paulo !

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !