cover

Locke and Key volume 6

Article écrit par Culturemania le mercredi 06 août 2014 à 21:59
0 personne a aiméAdd Like
Bon on arrête de déconner maintenant. Alpha & Omega, tout est là. La fin est imminente, le livre noir est entre nos mains. On ouvre les premières pages, et on ne veut pas se dire qu'on tournera bientôt les dernières. Adieu la famille Locke, adieu les clefs, adieu la maison KeyHouse, adieu Lovecraft. Oh oh oh, pas si vite, on va pas se mettre à chialer tout de suite, c'est pas encore terminé. Il va encore se passer des tas de choses. Le Boogeyman existe, et je vais te faire rencontrer ce vieux salopard.


Scénariste : Joe Hill

Illustrateur : Gabriel Rodriguez

Bode possédé a tout ce qu'il lui faut. La clef, la couronne. A lui les démons, à lui l'ouverture de la porte. Rufus prend le contact des troupes avec le fantôme du vrai Bode, celui qui est encore un enfant et non un esprit démoniaque. Tyler et Kinsey se préparent avec leurs potes au fameux bal de fin d'année. Une caméra et une simple question pour tous : que changeriez-vous si l'on vous donnait l'opportunité de revenir dans le passé ? Que diriez-vous à votre moi du passé ? Le bal approche, les robes et les smokings sont là, mais surtout, le seau de sang est suspendu au dessus de la scène. Après le bal, rendez-vous chez les Locke, dans la maison. Non, dans la grotte. Car dans la maison, quelque chose cloche. Quelque chose de vraiment terrible. Le mal est déjà passé.

preview

Dans la grotte. L'ombre face à la lumière. Les réelles intentions de Dodge sous l'apparence de l'enfant Bode. Si le Diable existe, cherchez-le derrière le masque de l'innocence. Si on vous dit qu'il n'existe pas, cherchez-le quand même, car vous pourriez être celui qui le rencontre pour la première fois. Dodge veut toujours ouvrir la porte, pour se créer une armée de l'ombre ? Peut-être. Peut-être pas. Mais le combat et le partage des esprits sera terrible ! Rendell, le père défunt de la famille Locke rendra une dernière visite à son aîné. Des bocaux vont se remplir, des têtes vont se vider, et le puits son calme retrouvera.

preview

Il est temps de fermer la porte et d'en finir avec cette saga. Un dernier coup de serrure me semble approprié. 6 tomes, 6 articles sur Culturemania, six bonnes soirées passées en compagnie de cette famille. Et maintenant ? Le vide. Adieu la famille Locke, adieu les clefs, adieu la maison KeyHouse, adieu Lovecraft. Mais pas si vite, car il me vient soudain une solution évidente. Étant donné que je fais partie de la famille, je demanderai la clef d'esprit. Ma tête ouverte, j'en retirerai tous les souvenirs associés à la famille. Je refermerai ma tête. Tout est oublié. 6 nouveaux livres sont posés là sur ma table basse. Locke&Key, de Joe Hill et Gabriel Rodriguez. Whaou, ça m'a l'air pas mal du tout.
Tome 1 - Bienvenue à Lovecraft.


preview
Article écrit par Culturemania le mercredi 06 août 2014 à 21:59

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

La Page Blanche

Mais qui sommes-nous vraiment ? Sacrée question moussaillon. Chacun dans sa vie fait des tas de choses, va à des tas d'endroits et rencontre des tas de gens. On écoute des quantités de musique, on regarde des films, on lit des livres, on fait des voyages et rapporte tous les mêmes photos merdiques. Et Éloïse faisait des tas de choses, allait à des tas d'endroits et rencontrait des tas de gens. Sûrement. Sauf que ce soir-là, assise sur son banc, cette petite nénette ne se rappelle plus de rien. Comment savoir qui on est lorsque ce qu’on a de particulier, c'est de ne rien avoir de particulier ?

cover

Francis, blaireau farceur

Francis dit Hop. Francis est un blaireau. Et Francis aime se promener dans la campagne. Si bien qu'il le fait à chaque page. Et à la campagne, il fait toujours beau. Et les animaux sont heureux. Mais des fois, Francis passe par là, attrape le sida, tue ses amis, veut faire avorter son aventure d'un soir, fait des gaffes devant des amis handicapés, utilise des mères porteuses. Et puis ensuite, Francis dit Hop. Francis est un super blaireau. Et Francis aime se promener dans la campagne.

cover

Vingt-trois prostituées

Evidemment, le titre ne passe pas inaperçu. A part si c’est un titre hautement métaphorique, on sent bien que ça ne va pas trop parler de poésie là-dedans. Combien de personnes achèteraient un pavé qui parle de poésie ? Trop peu malheureusement. Et combien de gens achèteraient un pavé qui parle d’un gars qui va aux putes ? Réponse ouverte. C’est ce que je me suis dit en trouvant ce roman graphique dans ma librairie préférée de l’est parisien.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !