cover

Melvile : l'histoire de Samuel Beauclair

Article écrit par Culturemania le jeudi 19 novembre 2015 à 21:58
likes
1 personne a aiméAdd Like
Il est vraiment de bon conseil Gérard. Gérard, c'est celui qui tient la boutique de BD d'occasion pas bien loin de chez moi. Lorsque j'y passe pour dire bonjour, je repars toujours les bras chargés. Et la dernière fois, il y avait Melvile sur le dessus de la pile. Il faut dire que l'accroche et la première page ne pouvaient que faire aimant sur moi.


Auteur, dessinateur : Romain Renard

Edition : le Lombard

preview

L'air est bon et il est encore temps de lire des BD en terrasse. Mais pour Melvile, il va falloir faire une exception car cette BD est un véritable concept. C'est pas nouveau non plus mais disons que les choses deviennent plus simples. Lorsque je lis, je trouve toujours une petite musique d'ambiance qui me plongera jusqu'au cou dans l'univers de ce que je lis. Et bien ici, pas besoin de chercher car de la musique a été composée pour ! N'est-ce pas féerique ? Il y a un morceau par chapitre dont la durée correspond à la louche au temps de lecture dudit chapitre. Un site web vient aussi avec du contenu supplémentaire et tout le bazar. L'art sous ses multiples formes s'entremêle de plus en plus comme les pattes d'une araignée qui tisserait sa toile. Et c'est tant mieux. L'histoire de Samuel Beauclair se passe à Melvile.

Ce qui brûla ce soir-là,
Ce n'était pas que du bois.
Ce n'était pas que de la terre,
Ni de la chair ni même des os.

Oui, ce n'était pas.
preview

Samuel Beauclair est un écrivain. Bon, il n'a écrit qu'un livre, mais tout de même. Un boulanger reste un boulanger même s'il en est à sa première baguette non ? En tout cas, Samuel décide de se retirer dans la maison familiale situé à Melvile, une petite bourgade bien rurale perdue entre les sapins. Il n'arrive plus à écrire et passe ses journées et ses nuits à glander. Son seul rituel étant de conduire au réveil les 30 minutes de route qui le sépare du village pour y acheter ses clopes Pall-Hall et son carton de bières. Tout les matins le même parcours, tous les matins la même route. Mais ce matin, Samuel va tomber sur une annonce : quelqu'un cherche un ouvrier pour des travaux de peinture et de rénovation. Étant donné qu'il ne fout plus rien depuis un bon moment malgré les coups de fils répétés de son agent, cela ne peut pas lui faire du mal.
Je n'ai pas encore parlé de Sarah, sa femme. Elle semble flotter dans la maison. Elle est enceinte. A l'intérieur, l'air est lourd. Sam est foireux jusqu'à l'os, jusqu'à sa rencontre avec Dave et Rachel, les gens de l'annonce qui vont devenir de supers copains.

"C'était des jours bénis et rien ne laissait présager du drame à venir."

On se croirait vraiment plongé dans un bouquin de Stephen King genre Sac d'os. On va apprendre à connaître des gens ordinaires à qui il arrive des choses extraordinaires. Et ces choses extraordinaires auront beaucoup à voir avec la vie, la mort, Sarah, du feu, un enfant et une vieille légende d'un homme à tête de cerf.

Article écrit par Culturemania le jeudi 19 novembre 2015 à 21:58

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Les carnets de Cerise : Le zoo pétrifié

Et la lumière fut ! Encore une sacrée découverte ! Ça fait longtemps que je n'ai par parlé de BD ici, mais j'ai de bonnes raisons, comme celle de m'être lancé dans la lecture des intégrales de Game of Thrones. Mais là n'est pas la question. Les carnets de Cerise fait d'abord penser à Lou : ça commence pareil, avec un journal intime et une mioche de dix ans et demi : Cerise. Mais ce que je prenais pour une petite BD sympathique et enfantine va se révéler de par son dessin et une histoire d'une telle surprise qu'on en reste bouche bée, pantois et le cul par terre.

cover

Encore plus de choses qui existent

Il s'agit d'une suite ! Car un premier volume existe et s'appelle "La liste des choses qui existent". Le principe ? On va prendre toute une ribambelle d'objets ou de choses du quotidien et Cathon et Iris vont nous expliquer d'où ça vient, pourquoi c'est là, comment ça marche et à quoi ça sert.

cover

Pinocchia

Salut à vous chers croisés et abominables agents de la perversion française ! Ouvrez une bouteille de rouge, lancez un petit Metallica avant que je ne vous parle d'une BD qui parle de la perversion totale du héros d'un conte de fées moderne de la bonne littérature pour mioches. Tout le monde connait Pinocchio, mais connaissez-vous Pinocchia ? Non ? Alors suivez ma voix car on va parler tronc d'arbre, vieux crado et gros nibards.
Culturemania, intro 314 verset 2.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !