cover

Peut-on encore rire de tout ?

Article écrit par Culturemania le vendredi 30 janvier 2015 à 19:59
0 personne a aiméAdd Like
Cabu, c'est 35.000 dessins. Ah bon, quelqu'un les a compté ? A mon avis c'est beaucoup plus. Chaque brouillon, chaque publication, chaque dédicace. Chaque coup de crayon est un dessin. En tout cas, ici une question essentielle est posée, sur la couverture mais aussi à chaque page. A chaque page, la même réponse, encore et toujours. Je sens qu'on va encore bien rire !


Auteur : Cabu

Editeur : Le Cherche midi

Environs 125 pages, et sur chaque page, la question : Peut-on encore rire de [...] ? . Les sujets sont vastes, c'est pas ce qui manque. Car si y'a un truc qui changera jamais, c'est l'inspiration des gens à faire ou dire des choses qui font qu'on pourra inlassablement de foutre de leurs gueules. Quand Cabu parlait de Sarkozy, il disait :

Le GagMan. On avait-là un bon gagman, on arrivait pas à suivre. Mais c'était facile, parce que chaque jour il faisait une connerie, et y'avait plus qu'à la dessiner.

Alors évidement Sarkozy s'en prend plein la gueule, mais tout comme les cyclistes, Johnny, les intégristes religieux, les sapins de Noël, Jacques Chirac, les Miss France, les romanichels, les morts pour la France, la banlieue, les militaires, etc. A chaque page donc cette fameuse question, avec en réponse bien sûr une caricature qui répond l'évidence : mais bien sûr mon bon monsieur ! Allez, quelques pages pour vous donner envie, en espérant ne pas me faire coller un procès pour avoir outrepassé le droit d'auteur. D'ailleurs, peut-on encore (se) rire des droits d'auteur ? AHAH.

preview
preview
Article écrit par Culturemania le vendredi 30 janvier 2015 à 19:59

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Sous l'entonnoir

J'entends des pas dans les couloirs, jamais pressés. Les portes s'ouvrent, et les bruits disparaissent. J'ai un pyjama bleu, mais pas d'entonnoir. Quinze ans après, Sibylline raconte, au travers des mots d'Aline, son séjour à l'hôpital psychiatrique Sainte-Anne, à Paris. C'est ce que l'on peut lire sur la quatrième de couverture de Sous l'entonnoir. Mais pour vraiment donner le ton, voilà une petite suite : c'était mon spectacle de danse. J'ai attendu que maman vienne me faire mon chignon... Elle n'est jamais arrivée. Ce jour-là, elle s'est tiré une balle de carabine dans le ventre. J'ai 7 ans, et je n'ai plus de maman. Ah voilà.

cover

Riche : pourquoi pas toi ?

C'est le retour de Marion Montaigne sur Culturemania ! On en avait déjà parlé avec sa super trilogie des Tu Mourras Moins Bête, ces bouquins qui posaient des questions scientifiques pour lesquelles tout le monde croit avoir la réponse mais où en réalité personne ne l'a. Ici, on reste dans l'apprentissage mais plutôt de la sociologie, ou des sciences sociales, appelez ça comme vous voulez. Tout ça sur le fond d'une question que tout un chacun s'est déjà posée.

cover

Ce qu'il faut de terre à l'homme

Pour commencer, j'ai appris grâce à cette BD qu'à l'origine, Ce qu'il faut de terre à l'homme est un conte de l'écrivain russe Léon Tolstoï. L'histoire est aussi simple qu’intéressante : on propose des terres à quelqu'un. La règle veut qu'au lever du soleil, il doit donner 1000 roubles à celui qui lui propose sa terre. Il partira à pied et devra parcourir le chemin qui délimitera son terrain. Sauf qu'il ne faut pas être trop gourmand car pour gagner, il faut revenir au point de départ avant le coucher du soleil.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !