cover

Riche : pourquoi pas toi ?

Article écrit par Culturemania le mardi 07 avril 2015 à 08:02
0 personne a aiméAdd Like
C'est le retour de Marion Montaigne sur Culturemania ! On en avait déjà parlé avec sa super trilogie des Tu Mourras Moins Bête, ces bouquins qui posaient des questions scientifiques pour lesquelles tout le monde croit avoir la réponse mais où en réalité personne ne l'a. Ici, on reste dans l'apprentissage mais plutôt de la sociologie, ou des sciences sociales, appelez ça comme vous voulez. Tout ça sur le fond d'une question que tout un chacun s'est déjà posée.


Auteur : Marion Montaigne

Editions : Dargaud

Et c'est quoi cette question alors ? Eh bien c'est très simple, vu qu'on va parler pognon, la question est la suivante : qu'est ce que je ferais si je gagnais au Loto ? Le sujet est vaste, mais pas tant que ça. Finalement, la question revient à se demander comment arriverions-nous à assumer ce nouveau statut social. Parce que là, c'est pas une histoire d’ascenseur social progressif où chaque génération d'une famille passe d'un niveau à l'autre un peu comme dans Super Mario. D'ailleurs je ne sais pas vous, mais j'ai toujours préféré les premiers niveaux dans les jeux vidéo. C'est souvent le monde de la forêt, des chenilles et de la terre. Je m'écarte du sujet, je m'en rend bien compte, mais je vais garder cette petite idée pour plus tard.

C'est l'histoire des deux sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot qui vont suivre Philippe depuis les rayons de la FNOUK jusqu'à chez lui où un rêve terrifiant va lui donner les numéros gagnants du Loto. Philippe vit avec sa femme et leur fils dans un quartier de Paris proche de Guy Môquet. Et du jour au lendemain, la petite famille va devenir immensément riche. 20 millions et quelques questions plus tard, vont-ils vraiment devoir finir à Neuilly ?

preview

Qu'est ce qu'on peut foutre de tout ce pognon ? On a pas été préparé à ça. On n'est pas préparé à pouvoir s'offrir des œuvres d'Art ou à foutre les pieds dans les bijouteries de la place Vendôme ou de la rue Saint-Honoré. Et d'ailleurs on n'en a aucune envie ! Mais pourtant. Va bien falloir faire quelque chose de tout ce fric. C'est tout le cheminement de l'esprit qu'il reste à construire. Comment vont nous traiter nos amis, que faire de son travail, que dire à ses enfants ? Faut-il de suite s'acheter une maison à l'île de Ré entre Luchini et Lionel ? Faut-il vite mettre ses gosses à Henry IV pour les préparer à HEC ou l'ENA ?

Qu'est ce qu'un riche ? Qui sont les ultra-riches ? Peut-on être riche sans être bourgeois ? Et d'ailleurs, ça veut dire quoi être bourgeois ? Avez-vous l'étoffe d'un bourgeois ? Le livre propose d'ailleurs un gros QCM pour savoir où se positionner. Marion Montaigne nous demande si l'on est assujetti à l'ISF, ou si l'on a une personne à temps plein à la maison pour les tâches ménagères, si on allait dans les musées quand on était petit ou encore si on a des biens à l'étranger. Alors, bourgeois ? C'est bon ne rougit pas, personne ne te voit, tu es sur Internet où l'anonymat est roi.

Toutes ces histoires et les quelques tacles à Sarkozy et ses amis m'ont quand même laissé sur ma faim. J'aurai bien aimé que ça aille un peu plus dans le détails comme dans les affaires de cette fameuse famille qui loue en toute simplicité le musée d'Orsay pour fêter l'anniversaire de son entreprise... Idem pour les quelques passages explicatifs sur le monde de la finance et la circulation de l'argent. J'ai trouvé ça frustrant d'avoir eu l'impression comme souvent d'effleurer le sujet et donc de ne pas pouvoir le comprendre dans son intégralité. Mais j'imagine que l'idée n'était pas de faire un bouquin trop politisé ni un austère livre sur l'économie et tout ses travers.

preview
Article écrit par Culturemania le mardi 07 avril 2015 à 08:02

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Le Combat Ordinaire

Encore une merveille tombée du monde de la bande dessinée. Le Combat Ordinaire est l’histoire de Marco, un mec qui va devenir notre pote au fil des pages. Ces 4 albums sont maintenant vendus sous la forme d’une intégrale alors c’est parfaitement le moment de découvrir cette aventure. Marco en chie avec la vie et la vie en chie avec Marco et ce n’est pas peu dire.

cover

La légende des Jean-Guy

Il était une fois, il y a plusieurs lurettes, une forêt légèrement majestueuse où vivaient tout plein d'animaux, tous plus épais les uns que les autres. Parmi eux étaient les Jean-Guy, grands amateurs de Kraft Dinner sauvage, de culture et même de smout. La pastèque ré-édite ce livre qui date des années 90 lorsqu'il était publié dans le magazine Croc qui avait comme phrase clef : "C'est pas parce qu'on rit que c'est drôle".

cover

L'entrevue

Un psychologue, et pas un psychiatre attention, et sa patiente. Elle voit des choses. Elle a des relations particulières et des hallucinations visuelles. Lui, il a vu quelque chose, avant de la rencontrer. Quelque chose dans le ciel, qui avait la forme d'un triangle parfait. Laissons place à la rencontre du médecin et de son patient.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !